Changer d'édition

Dudelange déroule le tapis rouge au Pyunik Erevan
Sport 2 min. 27.07.2022
Ligue des Champions de football

Dudelange déroule le tapis rouge au Pyunik Erevan

La déception est grande pour les Dudelangeois, après l'élimination contre les Arméniens de Erevan.
Ligue des Champions de football

Dudelange déroule le tapis rouge au Pyunik Erevan

La déception est grande pour les Dudelangeois, après l'élimination contre les Arméniens de Erevan.
Photo : Ben Majerus
Sport 2 min. 27.07.2022
Ligue des Champions de football

Dudelange déroule le tapis rouge au Pyunik Erevan

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le F91 s’est sabordé et laisse filer la qualification pour le troisième tour de la Ligue des Champions, et le jackpot qui va avec.

Dudelange ne peut pas s'en prendre qu’à lui-même. Il doit aussi en vouloir un tout petit peu à son adversaire. Apathique il y a une semaine dans la capitale arménienne, le Pyunik est apparu métamorphosé ce mardi soir pour ce match retour du deuxième tour qualificatif de la C1. Plus mordant dans les duels et plus vif sur les seconds ballons, il a rappelé dans un premier temps que le matelas de confiance sur lequel était assis le champion du Luxembourg pouvait rapidement se dégonfler.


Samir Hadji (Düdelingen #23) Portrait
/ 06.07.2022 Fussball Champions League Qualifikation, 1. Runde, Hinspiel, Saison 2022-2023 / 06.07.2022 /
F91 Düdelingen (LUX) - KF Tirana (ALB) (Dudelange) / 
Stade Jos Nosbaum, Düdelingen /
Foto: Ben Majerus
Dudelange prend une option sur la qualification
Vainqueur un but à rien à Erevan grâce à un but sur penalty de Samir Hadji, le F91 a fait un peu plus que la moitié du chemin vers le troisième tour de la C1.

Et même le but de Nader Hassan consécutif à une longue transversale de Filip Bojic suivie d'un centre de Samir Hadji n’a pas entamé la confiance des visiteurs. Ceux-ci se sont trop rapidement remis dans le bon sens en égalisant trois minutes plus tard grâce à une tête de Juninho (1-1, 24e). Le temps de laisser passer un troisième quart d'heure plus équilibré ainsi que les dix minutes qui suivirent la reprise et Erevan profitait de deux erreurs individuelles d’Aldin Skenderovic (1-2, 55e) puis de Jules Diouf (1-3, 76e) pour prendre de l’avance puis assurer la qualification.

«On ne peut pas se qualifier quand on donne deux cadeaux comme ça. On ne l'avait plus fait depuis longtemps et ça ne m'avait pas manqué», résume Charles Morren. «Le deuxième but qu'on encaisse nous casse les jambes. On passe à côté d’une page d’histoire qu'on aurait pu écrire. Il faut désormais travailler encore et toujours pour une nouvelle aventure en Europa League, voire en Conference League.»

Deux attaquants attendus

Le joueur belge était dépité à l’issue des débats. Les Arméniens s’étaient chargés d'éteindre son rayonnement et sa relation avec un Dejvid Sinani encore davantage rejeté loin des feux des projecteurs.

Cette coupure d'alimentation suffisait à faire bégayer un duo d'attaquants plus discret que d'habitude. Et Carlos Fangueiro n’avait guère de cartouches dans son barillet. Au contraire du bouillonnant Iegishe Milikian qui lançait Luka Juricic dans la bagarre à la pause. Quarante-cinq minutes plus tard, l’attaquant bosnien avait inscrit deux buts et assuré la qualification à son équipe (1-4).

«C'est dur de perdre comme ça mais je redoutais ce match car nous étions trop en confiance. On a mieux repris la rencontre en seconde période avant les deux erreurs individuelles. Je peux vivre avec ça et je les assume. C’est moi qui demande à mes joueurs de reconstruire à partir de derrière. Il nous faut désormais relever la tête», explique Carlos Fangueiro.


Gianluca Bei (77) et Juan Bedouret, FC Differdange 03. Football : FC Differdange 03 - Olimpija Ljubliana, UEFA Europa Conference League.  Stade Municipal, Differdange. Foto : Stéphane Guillaume
Les regrets de Differdange, le naufrage du Fola
Cruelle élimination pour Differdange face à Ljubljana, fin d’aventure peu glorieuse pour le club doyen éliminé à Saint-Marin.

Dudelange profite du système pour basculer au troisième tour de l'Europa League. Il connaîtra le nom de son adversaire ce mercredi soir. Ce sera le perdant de la rencontre entre les Suédois de Malmö et les Lituaniens de Zalgiris. Le club de Vilnius l'a emporté (1-0) à l’aller.

Il y aura sans doute du sang neuf dans les rangs dudelangeois dans les prochaines heures. Deux attaquants devraient arriver, dont un très rapidement. En revanche, Hassan a sans douté disputé son dernier match sous le maillot dudelangeois. Et inscrit son dernier but. Pour l’honneur. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ligue des Champions de football
Dudelange basculera dans la troisième dimension s’il se qualifie contre le Pyunik Erevan ce mardi à 19h30. Avec l’Etoile Rouge de Belgrade dans le viseur.
Startelf Düdelingen
Hintere Reihe vlnr.: Lucas Fox (Torwart Düdelingen #1), Manuel da Costa (Düdelingen #3), Mohcine Hassan Nader (Düdelingen #11), Filip Bojic (Düdelingen #8), Dejvid Sinani (Düdelingen #21), Jules Diouf (Düdelingen #5)
Vordere Reihe vlnr.: Samir Hadji (Düdelingen #23), Aldin Skenderovic (Düdelingen #4), Eliot Gashi (Düdelingen #7), Charles Morren (Düdelingen #16), Mehdi Kirch (Kapitän Düdelingen #24)
/ 06.07.2022 Fussball Champions League Qualifikation, 1. Runde, Hinspiel, Saison 2022-2023 / 06.07.2022 /
F91 Düdelingen (LUX) - KF Tirana (ALB) (Dudelange) / 
Stade Jos Nosbaum, Düdelingen /
Foto: Ben Majerus
Tenu en échec il y a une semaine au Stade Josy Barthel par La Vallette (2-2), le F91 doit l'emporter ou décrocher un nul riche en buts pour franchir l'écueil du premier tour de la Ligue des champions. Un must face à une équipe maltaise.
Mario Pokar et les Dudelangeois devront s'inspirer de leur première mi-temps du match aller pour passer au tour suivant.
De l'indéracinable Prempeh aux jokers sortis du banc pour conforter un résultat ou inverser une tendance, coup d'oeil sur quelques repères avant le match retour entre le CFR Cluj et le F91 ce jeudi à 19h (20h au Luxembourg). La malédiction roumaine enfin vaincue?
Stelvio Cruz a saisi sa chance dans l'entrejeu dudelangeois au point d'en devenir un pilier.