Changer d'édition

Dudelange a fait douter l'AC Milan
Sport 1 3 min. 20.09.2018

Dudelange a fait douter l'AC Milan

Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.

Dudelange a fait douter l'AC Milan

Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.
Photo: Ben Majerus
Sport 1 3 min. 20.09.2018

Dudelange a fait douter l'AC Milan

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le F91 n'a pas manqué son premier rendez-vous dans la phase de groupes de l'Europa League. Les Dudelangeois ont fait douter l'AC Milan. L'incontournable Gonzalo Higuain a délivré les Lombards à l'heure de jeu en inscrivant le seul but du match.

Le match. L'escalope milanaise est d'habitude servie en plat de résistance. Dudelange n'a pas fait la fine bouche de la voir arriver en entrée ce jeudi devant des tribunes remplies. Avec son appétit européen, le F91 ne recule devant aucun repas. Aussi copieux soit-il.

On a cru un instant que cet AC Milan allait être indigeste. Gennaro Gattuso avait joué la rotation à plein hormis Higuain titularisé à la pointe de l'attaque. Les seconds couteaux lombards semblaient pourtant assez affûtés pour cisailler une équipe dudelangeoise sans surprise.

C'était mal connaître la robustesse de ce tronc bien enraciné dans la pelouse du stade Josy Barthel. Une aire de jeu que les visiteurs ont eu du mal à apprivoiser avec plusieurs transversales trop longues dans un premier quart d'heure dominé par Milan et qu'Higuain aurait pu ponctuer d'un but lorsqu'il se retrouva en position de frappe à 20 mètres du but de Joe Frising, mais la frappe de l'Argentin passait à côté.

Un troisième quart d'heure séduisant!

Les visiteurs se montrèrent encore dangereux en venant le plus souvent de la deuxième ligne avec un Bakayoko redoutable dans son rôle d'infiltreur. El Hriti, préféré à Mélisse sur la gauche, contra une frappe de Castillejo avant que Dudelange ne brise sa coquille dans le dernier quart d'heure du premier acte. L'ouverture de Couturier pour Malget aurait pu permettre à l'international de frapper, mais il choisit la remise pour Turpel dont la reprise était trop enlevée.

C'est Stolz qui se procura l'occasion la plus nette pour des Dudelangeois sans complexe. Lancé en profondeur par Couturier, l'Allemand dévissait légèrement sa frappe (35e). Gattuso avait eu beau vociférer le long de la ligne de touche, Milan n'avait pas trouvé l'ouverture.

Higuain, évidemment!

Il lui faudra encore un quart d'heure pour faire sauter le verrou dudelangeois. Les champions du Luxembourg ne parvenaient plus à garder le ballon et Frising retarda l'échéance sur une superbe parade sur une frappe de Higuain servi dans la boîte par Laxalt (49e).

Dix minutes plus tard, ce diable d'Higuain exploitait une perte de balle de Malget pour frapper et ouvrir le score avec l'aide bien involontaire de Prempeh qui dévia un ballon qui passa sous le ventre de Frising (0-1, 59e).

L'AC Milan avait fait le plus difficile, mais Dudelange ne changea pas d'un iota sa philosophie en se projetant vers l'avant dès que l'occasion se présenta. Un enthousiasme non récompensé en raison d'un dernier geste absent.

En face, le poteau vint au secours de Frising sur une frappe de Borini. La fin de match était débridée et offrait l'occasion aux Milanais d'enlever tout suspense. En vain. Dudelange ne méritait pas de perdre plus lourdement.

L'homme du match. Il était attendu comme le lait sur le feu. Joe Frising a répondu présent dans les buts dudelangeois. Affûté, le gardien a commis un sans-faute avec un arrêt XXL sur un tir à bout portant de Higuain. Encore décisif sur un pointu d'Higuain à sept minutes de la fin.

Le fait du match. Avec respect mais pas trop. Dudelange a mis le bon dosage à l'heure d'affronter le favori de son groupe. Tant dans l'état d'esprit que dans le comportement sur le terrain, les Dudelangeois ont fait ce qu'ils devaient faire. Aucun regret!

Gonzalo Higuain, qui d'autre? L'homme providentiel est venu au secours de l'AC Milan pour ouvrir la marque.
Gonzalo Higuain, qui d'autre? L'homme providentiel est venu au secours de l'AC Milan pour ouvrir la marque.
Photo: Ben Majerus

F91 Dudelange - AC Milan 0-1

Stade Josy Barthel, pelouse en excellent état, arbitrage de M. Jovanovic (SRB) assisté par MM. Stojkovic et Mihajlovic, 7.983 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Le but: Higuain (59e).

Corners: 4 (3+1)  pour le F91 Dudelange; 10 (5+5) pour l'AC Milan.

Cartons jaunes: Prempeh (56e, rouspétances) et Malget (58e, tacle trop tardif sur Borini) au F91 Dudelange; Abate (11e, duel trop engagé avec Couturier) et Romagnoli (38e, tampon sur Stolz) à l'AC Milan.

  • F91 DUDELANGE: Frising; Malget (84e Jordanov), Schnell, Prempeh, El Hriti (80e Mélisse); Couturier, Kruska, Cruz (754 Stumpf), Stolz; Sinani, Turpel.

Joueurs non alignés: Bonnefoi, Pokar, Jensen et Perez.

Entraîneur: Dino Toppmöller.

  • AC MILAN: Reina; Abate, Caldara, Romagnoli (cap.), Laxalt; Bertolacci (70e Kessié), Mauri (80e Çalhanoğlu), Bakayoko; Borini (87e Halilovic), Higuain, Castillejo.

Joueurs non alignés: G. Donnarumma, Calabria, Zapata et Biglia.

Entraîneur: Gennaro Gattuso.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

LE POINT DU GROUPE F

Dudelange - AC Milan 0-1

Olympiakos - Bétis Séville 0-0

Le classement

1. AC Milan 3 points

2. Bétis Séville 1

2. Olympiakos 1

4. Dudelange 0


Sur le même sujet

Dudelange résiste puis craque après la pause
Le F91 s'est incliné 0-3 pour sa deuxième sortie européenne dans la phase de poules. Peu heureux dans ses choix en première mi-temps, le Betis Séville a frappé trois fois après la reprise par Sanabria, Lo Celso et Tello.
Bryan Mélisse écarte le danger de la tête devant Sergio Leon sous le regard de Jerry Prempeh.
Pour que la corrida ne tourne pas en mise à mort!
Le F91 affronte le Betis Séville, nouveau champion du monde de la possession de balle ce jeudi (18h55) pour son deuxième rendez-vous de la phase de groupe. Privé de Stelvio, Dino Toppmöller promet l'une ou l'autre surprise.
Marc-Andre Kruska montre le chemin à suivre. L'entrejeu dudelangeois s'apprête à courir et à souffrir ce jeudi soir.