Changer d'édition

Division 2: Pratzerthal à la ramasse, Belvaux en plein doute
Damian Dabrowski et Vianden ont pris le meilleur sur la Jeunesse Gilsdorf de Pedro Lages.

Division 2: Pratzerthal à la ramasse, Belvaux en plein doute

Photo: Hans Krämer
Damian Dabrowski et Vianden ont pris le meilleur sur la Jeunesse Gilsdorf de Pedro Lages.
Sport 22 3 min. 04.09.2018

Division 2: Pratzerthal à la ramasse, Belvaux en plein doute

Le point sur la deuxième journée en Division 2

L’entraîneur de Pratzerthal/Redange, Patrick Wagner, fait grise mine. Subir deux déculottées en huit jours fait mal. « Le premier tour sera très compliqué », prévient-il. Battu 2-3, Gilsdorf méritait mieux contre Vianden. En Série 2, FC The Belval Belvaux a connu un jour sans au CS Oberkorn.

Par Vincent Lommel

1-5 à Perlé, 2-6 à Larochette (Dos Santos 2x, Dias, M. Perreira 2x et H. Perreira), deux matches, deux cinglantes défaites. Pratzerthal est dans les cordes. Patrick Wagner n’invoque pas le fait d’avoir joué deux fois de suite en déplacement. Sûrement pas. «Le bilan est désastreux. Rien ne marche et il y a des problèmes en interne. Le comité a changé. Le climat est négatif. Oui, la situation est difficile à vivre.» C’est-à-dire? «Nous avions transféré un gardien titulaire, Van Hacht. Suite à un souci administratif, il ne viendra pas chez nous avant le 1er janvier. Mausen, lui, a lâché le groupe. J’aligne Sacha Bol qui, à 17 ans, manque de métier. Rocha (ménisque), Mileto et Lullingen (ligaments du genou) sont convalescents. Hilbert et Catalao composent avec de nouveaux horaires au travail. Sans plusieurs titulaires en puissance mais aussi des garçons à court de forme, je ne peux pas réaliser des miracles. Je titularise des gars de la deuxième équipe. Il y a un monde d’écart avec la D2.» Le FCPR se serrera les coudes jusqu’à la fin novembre. «Le souhait est de limiter le casse. Assurer le maintien est l’unique objectif.» Gilsdorf et Celso Tavares dédramatisent un second revers. «Vianden mérite son succès. Mon équipe est malchanceuse mais elle saura jouer un rôle en vue cette saison.» Perlé et Hosingen ont fait le plein.

Belvaux se saborde

Sans un probant arrêt du gardien Tavares à 1-1, le Luna Oberkorn abandonnait des points à Merl. Au contraire, Goncalves et Piskor lui en offrent trois. Le Luna est seul leader! Pas question d’une issue heureuse pour Belvaux. Le 4-0 infligé au promu Schouweiler semble tellement loin. Une «fessée» 1-6 (Peixoto) infligée par le CS Oberkorn l’explique. Le mentor Eric Braun ne décolère pas. «Je n’arrive pas à expliquer cette prestation. Les joueurs ont manqué de volonté et les erreurs individuelles ont été nombreuses. Ce résultat doit ouvrir les yeux à certains et servir de leçon. En D2, tu acceptes le combat, tu as l’obligation de courir.» Une prise de conscience s’impose. Merl et Schouweiler sont à quai.

Ils ont dit

Ben Majerus (membre du comité de Harlange-Tarchamps): «On encaisse le 1-0 (Pjanic) sur un penalty douteux. Sans être très dangereux, nous égalisons via Penga. Perlé est réduit à dix (exclusion de Bessa à la 53e) et on monopolise le ballon. Le 1-2 (Danso) arrive suite à un coup franc lointain. Penga manque l’égalisation dans les arrêts de jeu. Notre prestation est à revoir.»

Tom Kopecky (entraîneur de Hosingen): «La victoire 2-1 (Glodt et Biver) à Ell est méritée. La préparation s’est très bien déroulée et je suis très très satisfait. Je n’ai plus besoin de jouer! Je fais confiance aux joueurs sur le terrain.»

José Monteiro (entraîneur de Boevange/Attert): «Il s’agissait d’une semaine anglaise et le duel contre Wincrange a été compliqué. Les deux équipes étaient crispées. Sans montrer notre meilleur football, on gagne 2-1 (Lima et Batica sur penalty). Je retiens les trois points.»

Alain Palgen (entraîneur de Koerich): «On mène 1-0 (Illesic), 2-1 (Patini) mais le CeBra revient deux fois à notre hauteur. On a eu les occasions pour tuer le match. Le match nul est logique. Une rencontre rythmée empreinte de fair play.»

Olivier Lickes (entraîneur adjoint de Biwer): «Nous avons complètement raté la première mi-temps. Ehlerange qui s’est bien battu avec ses moyens marque sur sa première occasion (15e, Treviglio). Le match était à sens unique mais nous ne sommes pas parvenus à marquer. Après le 7-1 contre le CS Oberkorn, voilà le retour à la réalité.»

Deux chiffres à retenir

0: Feulen (D2 Série 1), Walferdange, Beggen, Ehnen (D2 Série 2) n’ont toujours pas encaissé.

7: deux matches (sur 14) ont vu une équipe (Diekirch et Beggen) inscrire la bagatelle de sept buts ce dimanche.

L’affiche à surveiller

La prochaine journée est programmée le dimanche 16 septembre. Le leader Luna Oberkorn reçoit Walferdange dont la défense est imperméable en D2 Série 2.


Sur le même sujet

Division 2: Ell cafouille contre Larochette, le CS Oberkorn garde le cap
A onze contre neuf, le SC Ell (4e) s'est montré incapable de prendre la mesure (0-0) de Larochette (11e), tandis que Patrick Wagner arrête les frais après une sixième défaite à la tête de Pratzerthal-Redange. En Série 2, le CS Oberkorn carbure à plein régime en alignant une septième victoire - 2-0 à Ehlerange - en huit matches.
2.Division Ell : La Rochette Freisto§ durch Ben Schaaf (Ell in blau)
Koerich enfonce Merl, le CS Oberkorn vire en tête
En D2 Série 1, Feulen a scalpé 5-0 une équipe de Perlé en perdition. Wincrange revient de loin. En Série 2, Koerich a déroulé face à Merl en plein doute et à l’avenir incertain. Vainqueur 2-0 d’Echternach, le CSO se pare du leadership.
Football Division 2 FC Koerich-Merl-belair stade Deckebierg a Koerich 14/10/2018 fotos:Zineb Ruppert-Maghraoui
Premier succès pour Ell, le CS Oberkorn piège Beggen
Les matches s’enchaînent pour les équipes de D2. Ell s’impose 3-0 à Orania Vianden grâce à un triplé de Joe Frisch. En série 2, le CeBra a eu quatre blessés mais prend la mesure de 3-2 de Schouweiler. Un but suffit au bonheur du CS Oberkorn vainqueur de Beggen.
Ahmed Chaanbi (CeBra) devancé par le gardien de Schouweiler Claudio Lopes. Le club cessangeois s'est finalement imposé.