Changer d'édition

Division 2: Perlé enfonce Grevels, Walferdange gaspille
Sport 27 5 min. 13.11.2018 Cet article est archivé

Division 2: Perlé enfonce Grevels, Walferdange gaspille

Quel engagement physique lors de la rencontre Ardoisiers Perlé - Excelsior Grevels (5-0)!

Division 2: Perlé enfonce Grevels, Walferdange gaspille

Quel engagement physique lors de la rencontre Ardoisiers Perlé - Excelsior Grevels (5-0)!
Photo: Zineb Ruppert Maghraoui
Sport 27 5 min. 13.11.2018 Cet article est archivé

Division 2: Perlé enfonce Grevels, Walferdange gaspille

La dixième journée du championnat de D2 a vu le plantureux succès de Perlé contre la lanterne rouge, Grevels, alors qu'Ell a loupé le coche face à Feulen. En Série 2, Belvaux a ramené un excellent point de son déplacement à Echternach. Walferdange menait 2-0 avant de perdre pied face au CSO. Second succès de la saison pour Merl-Belair.

Par Vincent Lommel

A priori, tout opposait Perlé et Grevels. Entre une formation promue, faisant bonne figure pour son retour en D2 (5e, 14 pts sur 27) et une autre de Grevels n’ayant pas encore gagné - deux nuls (Diekirch et Wincrange) -, et dernière de la classe (2 pts sur 27), le duel semblait, il est vrai, inégal. Et... ce fut le cas.

L’Excelsior a tenu… deux minutes. Après douze, la messe était dite, la faute, entre autres, à l’attaquant des Ardoisiers, Jamie Jordan auteur d’un doublé et même d’un triplé (3-0, 49e). La deuxième victoire forgée lors des sept derniers matches constitue un motif de satisfaction pour l’entraîneur, Gabriel Vieira. La traversée du désert est dans le rétroviseur, et le triptyque Gilsdorf-Rambrouch-Ell doit être mis à profit par Perlé pour conforter sa place dans le Top 5.

«On a réussi une entame de partie parfaite. La vitesse de mes joueurs offensifs était la clef des débats: elle a considérablement embêté notre adversaire. Le fait de, rapidement mener 2-0 me comblait d’aise, mais sans plus. Vu les occasions, le score aurait dû être plus important!». L’exclusion d’un joueur visiteur a permis aux visités de s’imposer sur un score de forfait (5-0). «Thilmany et Lopes ont aussi fait mouche», se félicite Vieira.

Pur hasard du calendrier, Grevels s'apprête à affronter les trois formations qui le précèdent dans la hiérarchie: Rambrouch (12e), Pratzerthal-Redange (13e) et Larochette (11e). Pour l'Excelsior, c’est le moment ou jamais pour retrouver des couleurs.

En imposant ses vues - 2-1 à Ell (4e) -, le leader Feulen a assuré l’essentiel. Désillusion par contre pour l'AS Hosingen (2e), avec un match nul 2-2 face à Larochette.

Série 2: Walferdange joue avec son bonheur

Avec un bilan de seize unités sur dix-huit, l’Avenir Beggen (3e), sans faire de bruit, poursuit sa remontée dans la hiérarchie. Le CS Oberkorn (1er) et Echternach (2e) précèdent les Canaris au classement.

Les positions auraient pu (ou dû) se resserrer. Mais Walferdange (6e), qui menait 2-0 (44e) contre le leader Oberkorn, a plié, puis rompu (2-4). La bonne opération est manquée pour la Résidence. «Malgré le revers, nous avons livré l’une de nos meilleures prestations collectives de la saison», avouait le président, Jean-Luc Santinelli. «Nous étions vraiment bien dans le jeu. Il nous manque encore ce petit brin d’expérience, de maturité pour aller au bout.» La Résidence offre la particularité d’avoir remporté une seule de ses cinq rencontres disputées à domicile.

Belvaux a ramené un bon point d’Echternach. «En effet», opine Eric Braun, le coach des Jaune et Bleu. «Même si je regrette la faute de main non sifflée sur le 2-2.» Treizième, Merl-Belair se targue d’un second succès en trois sorties - Ehlerange (10e) était la victime idéale. Du côté du Red Star, assurer le maintien n’est plus utopique.

Réactions

Alain Thunus (entraîneur d’Ell): «Nos trente premières minutes n’étaient pas bonnes. Commettre des erreurs face à une bonne équipe se paie cash. Menés 2-0, mes jeunes joueurs ont réagi. Un score de parité aurait mieux reflété la physionomie des débats. Je déplore les deux blessés car mon effectif se réduit encore un peu plus en vue des échéances futures.» SC Ell - US Feulen 1-2

Celso Tavares (entraîneur de Gilsdorf): «Après le 11-0 subi à Feulen, il fallait réagir. J’avais opéré plusieurs changements au sein du onze de départ. Nous encaissons en premier sur une erreur individuelle. Boevange n’a cessé de réclamer des fautes. À la 60e minute, mon attaquant file seul au but et est taclé par le stoppeur adverse. Tout le monde a vu la faute… sauf l'homme en noir. L’arbitrage était mauvais. Si on doit se battre contre un adversaire, mais aussi en plus contre l’arbitre, cela devient difficile. Le match nul ne me satisfait pas.» Jeunesse Gilsdorf-  US Boevange 1-1

Olivier Lickes (joueur-entraîneur de Biwer): «Ce fut un bon match, disputé sur un rythme élevé. Le plus chanceux a gagné. Nous pointons à la huitième place. Or, l’objectif était autre en début de saison, mais nous pouvions difficilement prévoir la perte de quatre joueurs importants, soit sur blessure, ou départ pour l’université. Il reste neuf points à prendre d’ici le 2 décembre. On fera le bilan à ce moment-là.»  Jeunesse Biwer Avenir Beggen 1-2

Vincent Bolognini (entraîneur du Luna Oberkorn): «Après quatre matches sans victoire, je retrouve le sourire. Le premier acte était à sens unique et notre avance de deux buts était, à peine, forcée. Le CeBra est parvenu à réagir après le repos, et a alors mené la vie dure à mon équipe, qui a tenu le coup. Le travail est enfin récompensé.» Luna Oberkorn - FC CeBra 01 2-1

Alain Palgen (entraîneur de Koerich): «Sur une aire de jeu très difficile à jouer, le Vinesca nous a mis des bâtons dans les roues, notamment grâce à ses individualités très fortes du point de vue technique.» Vinesca Ehnen - FC Koerich 3-5

José Monteiro (entraîneur de Boevange-Attert): «On mène 1-0 avant d'encaisser. Nous étions, de nouveau, incapables de faire circuler le ballon. Des discussions ont commencé avec l'arbitre. L'engagement de Gilsdorf m'a surpris. L'homme en noir a fait ce qu'il a pu mais il lui est impossible de voir tout ce qui se passe sur la pelouse. La FLF devrait réfléchir à la question: pourquoi toutes les équipes doivent jouer le même jour à la même heure? En agissant différemment, le football serait gagnant et les supporters plus présents. Vu les arrêts effectués par Cardoso, ce résultat me satisfait.» Gilsdorf-Boevange/Attert 1-1  

Les chiffres

10: la série noire continue pour Schouweiler, avec une dixième défaite d’affilée. Personne ne fait pire au pays.

1: un match a été remis, celui qui devait opposer Vianden à Pratzerthal-Redange.

L'affiche

En série 1, Diekirch (2e) aura l’occasion de revenir à un point du leader, Hosingen en cas de succès dimanche lors de la 11e journée. A l'autre bout, la dernière place sera en jeu lors de Grevels - Rambrouch.


Sur le même sujet

Première pour Schouweiler, Hausman jette le gant en D2
Déjà condamné, Schouweiler a pris la mesure de Merl lors de la vingtième journée de Division 2. Après le départ d’Eric Braun, Belvaux a besoin de calme. En Série 1, Harlange-Tarchamps se cherche un nouveau coach après le départ de Joël Hausman.
La joie de  Étoile Sportive Schouweiler après le premier but / Foto: Stéphane Guillaume
Victorieux de Vianden, Hosingen s'affirme, Perlé s'estime volé
Incapable de battre Larochette, Feulen sert la cause d'Hosingen qui reste en tête au côté de Diekirch qui est en forme après son plantureux succès 6-2 face à Perlé. Un résultat qui suscite la colère du mentor des Ardoisiers, Gabriel Vieira. «L'arbitre est l’homme du match», ironise-t-il.
Sacha Biwer (ASH) contre David Manuel Inocencio Gomes (OV)
Photo: Serge Daleiden
Wincrange se donne de l'air, Itzig s'affirme à la troisième place
En division 1, Mersch a perdu trois points importants en haut de la hiérarchie de la série 1. En série 2, Weiler, après avoir frôlé l'exploit est écarté de la lutte pour la deuxième place. En division 2, Koerich a été freiné. Merl et le Luna Oberkorn font la mauvaise affaire.
Alfredo Pereira (AS Wincrange) s'apprête à tacler Ken Stockreiser (Alliance Äischdall). Les Nordistes ont vendu crânement leur peau.