Changer d'édition

Diseviscourt s'offre dix records du monde en 24 heures
Sport 11 2 min. 13.07.2020

Diseviscourt s'offre dix records du monde en 24 heures

Après 24 heures d'effort, le soulagement pour Ralph "Dizzy“ Diseviscourt.

Diseviscourt s'offre dix records du monde en 24 heures

Après 24 heures d'effort, le soulagement pour Ralph "Dizzy“ Diseviscourt.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 11 2 min. 13.07.2020

Diseviscourt s'offre dix records du monde en 24 heures

Le cycliste luxembourgeois a réussi son pari à savoir rouler 24 heures et aligner 915,39 km aux abords de la centrale hydroélectrique de Vianden. Nouvelle référence mondiale de la spécialité.

(ER avec DW) - «C'était le jour le plus dur de ma vie», a commenté Ralph Diseviscourt qui ambitionnait de battre le record du monde de la distance la plus longue à parcourir le plus de kilomètres possible en 24 heures. Mieux même. Si l'ancien record était de 894,35 km, le Luxembourgeois de 44 ans a fait mieux, soit 915,39 km mais il s'est aussi offert dix autres records du monde.

Officiellement, il s'agissait de battre le record de l'Australien Mitchell Anderson. Son équipe a su très tôt que "Dizzy" serait capable de le faire. Il y avait tout de même un peu de nervosité parce que le Luxembourgeois avait un objectif plus élevé: il voulait parcourir plus de 913,46 km. L'Autrichien Christoph Strasser avait déjà atteint cette marque, mais elle n'avait pas été reconnue comme un record mondial. Au final, Diseviscourt, qui a perdu trois kilos, a roulé à une moyenne de 38,1 km/h pendant toute une journée.  

«J'ai mal aux épaules et au dos, je ne sais pas comment je pourrais encore tenir sur le vélo. Je suis heureux, bien sûr, mais je ne m'en rendrai probablement compte qu'après un certain temps», a t-il commenté.

Dans sa tentative, Diseviscourt a même dû ralentir la cadence. Lors des trois premières heures après le départ, samedi après-midi, il a roulé à 43 km/h de moyenne. «J'avais annoncé que je voulais commencer rapidement afin de pouvoir garder une certaine avance.» 

Une stratégie payante car cet employé de banque voulait aussi battre des records intermédiaires. Il les a tous décrochés sauf celui des 12 heures. «Ces temps intermédiaires m'ont vraiment motivé, j'ai toujours conservé une bonne allure. Il aurait été difficile de rouler 24 heures sans quelques petits objectifs mais je ne pensais pas que je battrais aussi le record du 100 km.» 

Durant sa tentative, le coureur s'est arrêté environ 13 minutes pour changer notamment de vêtements le samedi soir et le dimanche matin et pour des pauses sanitaires. Il a également pu compter sur le soutien de sa famille et de quelques spectateurs. «A chaque tour, je savais qu'il y aurait une bonne ambiance sur la plateforme d'observation quand je passerais devant. On m'a même encouragé au milieu de la nuit. C'était phénoménal.»


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

1.000 kilomètres en 36h51’: Victoire de Ralph Diseviscourt au Tortour
Victoire en Suisse pour le Luxembourgeois Ralph Diseviscourt qui vient de remporter la 7e édition de l’épreuve d’ultra-cylisme, le Tortour. L’épreuve s’est déroulée sur une distance de 1.000 kilomètres avec un dénivelé cumulé de près de 14.000 mètres. Marc Leyder a quant à lui terminé à la troisième place.