Changer d'édition

Dino Toppmöller: «Il y a de quoi être fier»
Sport 20.09.2018 Cet article est archivé

Dino Toppmöller: «Il y a de quoi être fier»

Dino Toppmöller ne masquait pas sa satisfaction.

Dino Toppmöller: «Il y a de quoi être fier»

Dino Toppmöller ne masquait pas sa satisfaction.
Photo: Yann Hellers
Sport 20.09.2018 Cet article est archivé

Dino Toppmöller: «Il y a de quoi être fier»

Les deux entraîneurs ainsi que Jerry Prempeh ont réagi après la victoire de l'AC Milan un but à rien au stade Josy Barthel face au F91 Dudelange.

Propos recueillis par Thibaut Goetz

Gennaro Gattuso: «Hier quand je suis venu en conférence de presse, j’ai dit qu’on devait jouer en équipe pour battre Dudelange et je suis content de ce match. Dudelange ne m’a pas surpris, peut-être que ça vous surprend vous qu’on n'ait pas gagné avec plus d’écart. On avait tout à perdre. On a eu affaire à une équipe difficile à manoeuvrer même si on l’a bien étudiée on savait qu’ils pouvaient nous mettre en difficulté, ils ont été vaillants.»

Dino Toppmöller: «Perdre d’un seul but il y a de quoi être fier, même si on a beaucoup couru après le ballon et beaucoup défendu on a montré que l’on pouvait tenir défensivement face à une grande équipe.»

Jerry Prempeh: «Oui on a tout donné c’était un match incroyable pour nous, certains ont laissé leurs poumons, tout le monde a pas pris du plaisir. C’est un peu frustrant ce but ils auraient pu marquer avant ou après celui-là n’était pas clair, mais dans l’ensemble on a fait un bon match.»


Sur le même sujet

Dudelange résiste puis craque après la pause
Le F91 s'est incliné 0-3 pour sa deuxième sortie européenne dans la phase de poules. Peu heureux dans ses choix en première mi-temps, le Betis Séville a frappé trois fois après la reprise par Sanabria, Lo Celso et Tello.
Bryan Mélisse écarte le danger de la tête devant Sergio Leon sous le regard de Jerry Prempeh.
Dudelange a fait douter l'AC Milan
Le F91 n'a pas manqué son premier rendez-vous dans la phase de groupes de l'Europa League. Les Dudelangeois ont fait douter l'AC Milan. L'incontournable Gonzalo Higuain a délivré les Lombards à l'heure de jeu en inscrivant le seul but du match.
Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.