Changer d'édition

Differdange tient sa revanche, Worré décisif lors des tirs au but
Sport 4 min. 28.10.2018

Differdange tient sa revanche, Worré décisif lors des tirs au but

Les Differdangeois ont mené deux fois avant de s'imposer aux tirs au but.

Differdange tient sa revanche, Worré décisif lors des tirs au but

Les Differdangeois ont mené deux fois avant de s'imposer aux tirs au but.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 28.10.2018

Differdange tient sa revanche, Worré décisif lors des tirs au but

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Mené au score le Racing est revenu à 1-1 puis à 2-2

Eliminé la saison dernière par le Racing en demi-finale, Differdange a pris sa revanche à l'issue de la séance des tirs au but qui a vu Patrick Worré, entré au jeu avant les penalties, stopper deux tentatives. La Coupe de Luxembourg se poursuivra donc sans son dernier vainqueur.

Le match

Avec la  présence de deux des meilleures défenses du championnat (7 buts encaissés au RFCUL et 8 au FCD03), on pouvait s'attendre à une rencontre fermée. C'est tout le contraire qui s'est produit lors d'un premier quart d'heure de folie avec trois buts à la clé. Les Differdangeois sont les premiers en action. Un coup franc de Bettmer est repris victorieusement par Oukache dont le coup de tête surprend Ruffier via le poteau (5e). La réplique des locaux ne tarde pas. Sur un long centre venu de la gauche de Birk, Nakache remet les deux équipes à égalité (1-1, 10e).

Ce scénario de folie se poursuit. Sur leur deuxième opportunité de but, les Differdangeois doublent la mise. Deruffe est à la conclusion d'un superbe travail de Oukache (1-2, 16e). Le Racing éprouve des difficultés à s'en remettre et c'est principalement dans le jeu aérien que les locaux se montrent dangereux via Agouazi (24e), Simon (37e) et Nakache (41e). Sans grand danger pour Weber. Le premier acte se conclut sur un débordement de Muratovic bien stoppé par Ruffier(44e). 

Le second acte reprend sur les mêmes bases. Le Racing revient avec de meilleures intentions et trouve le chemin des filets sur sa première opportunité. Agouazi s'enfonce sur le côté droit et sert idéalement Nakache qui place hors de portée de Weber (2-2, 51e). Ce but a le don de doper et de réveiller les deux formations. Le rythme des échanges s'accélère et même si les déchets sont de plus en plus nombreux, la rencontre reste indécise. A l'approche de la fin du match, les Differdangeois se montrent plus pressants. Ruffier se montre décisif sur des frappes de Oukache (74e) et Garos (83e).

Les prolongations ne changent pas la donne même si Osmanovic et Nouidra obligent Weber à se coucher (99e et 105e). Le gardien differdangeois a encore le dernier mot sur une frappe de Da Mota (115e) . La qualification se joue finalement lors des tirs au but, Worré, qui a remplacé Weber dans les buts visiteurs, stoppe les tentatives de Da Silva et Nouidra. 

Duel physique entre Tom Siebenaler et Florik Shala.
Duel physique entre Tom Siebenaler et Florik Shala.
Photo: Ben Majerus

La note du match: 13/20. Indécise et plaisante, les deuxième et troisième du championnat nous ont proposé une belle rencontre de Coupe de Luxembourg. Si la première période a permis aux deux équipes de faire valoir leur qualité technique avec de belles phases de jeu, la seconde période a mis en évidence les qualités morales et mentales des 22 acteurs. Même si les approximations ont été plus nombreuses,  le débat est resté agréable à suivre.

Le fait du match

Le geste de fair-play de Gauthier Caron. Differdange menait 2-1 et les visiteurs ont eu la possibilité de repartir en contre mais très sportivement le Differdangeois a mis le ballon hors des limites de jeu après avoir vu que Birk était resté au sol. A noter aussi que ni Patrick Grettnich ni Arno Bonvini n'ont effectué de changement durant les 90 premières minutes. Le coach de Differdange a toutefois changé de gardien avant la séance des tirs au but.

Patrick Worré stoppe l'envoi de Nouidra et qualifie Differdange pour les huitièmes de finale.
Patrick Worré stoppe l'envoi de Nouidra et qualifie Differdange pour les huitièmes de finale.
Photo: Ben Majerus

L'homme du match

Vu le scénario du match, difficile de trouver un homme du match mais avec la qualification de Differdange, mention spéciale à Patrick Worré auteur de deux arrêts durant la séance des tirs au but.

Réaction

Arno Bonvini (entraîneur Differdange): «Je connais Patrick depuis de nombreuses années. Quand nous sommes montés avec Mondorf c'était avec lui lors d'une séance des tirs au but. Dans les prolongations, je lui ai demandé de s'échauffer. On connait les qualités de Patrick sur les penalties. J'ai fait confiance à Julien Weber car le Racing dispose de grands gabarits alors que Patrick est prévu pour disputer la Coupe. Mes deux gardiens ont très bien compris. Ce sont eux les héros du match.»

La phase litigieuse de la 29e minute qui a vu MBoup et Muratovic hériter d'un carton jaune.
La phase litigieuse de la 29e minute qui a vu MBoup et Muratovic hériter d'un carton jaune.
Photo: Ben Majerus

Racing - Differdange 03 2-2 (4-5 t.a.b.)

Stade Camille Polfer, pelouse en bon état, arbitrage de M. Durieux assisté de MM. Becker et Da Silva, environ 300 spectateurs. Mi-temps: 1-2

Evolution du score: 0-1 Oukache (5e), 1-1 Nakache (1oe), 1-2 Deruffe (16e), 2-2 Nakache (51e) 

Tirs au but: 0-1 Swistek, 1-1 Hennetier, 1-2 Muratovic, 2-2 Osmanovic, 2-2 Garos, 2-2 Da Silva, 2-3 Couto Pinto, 3-3 Agouazi, 3-4 Rodrigues, 4-4 Shala, 4-5 Caron, 4-5 Nouidra.     

Cartons jaunes: Mboup et Nakache (29e bousculade avec Muratovic), Da Silva (34e tacle sur Muratovic), Agouazi (78e faute sur Bettmer), Birk (82e accroche Franzoni) Simon (118e accroche Rodrigues) au Racing; Muratovic (29e bousculade avec Nakache), Vandenbrouck (88e rouspétance) à Differdange.

Corners: 5 (2+0+1+2) pour le Racing,  1 (0+1+0+0) pour Differdange.

  • RACING: Ruffier (cap); Hennetier, Simon, Mboup, Da Silva, Birk; Nakache (95e Osmanovic), Nouidra, Agouazi; Da Mota, Shala.

Joueurs non utilisés: Rocha, Dos Santos, Semedo, Suljmani.

Entraîneur: Patrick Grettnich

  • DIFFERDANGE 03: Weber (120e Worré); Franzoni, Siebenaler, Vandenbroeck, Jänisch (cap); Caron, Garos, Bettmer (109e Swistek), Oukache (100e Couto Pinto); Deruffe (103e Rodrigues), Muratovic.

Joueurs non utilisés: Bukvic

Entraîneur: Arno Bonvini.


Sur le même sujet

Le Racing enfonce Hostert
En s'imposant sur le score de 4-0 sur la pelouse de l'US Hostert, ce vendredi soir, le Racing a engrangé sa première victoire de la saison et enfoncé un adversaire qui ne compte toujours aucun point après trois sorties.
René Peters à la lutte avec Tarek Nouidra. Le milieu de la capitale aura le dernier mot.