Changer d'édition

Differdange rebat les cartes dans la course à l'Europe
Sport 3 min. 05.05.2019

Differdange rebat les cartes dans la course à l'Europe

Gauthier Caron offre le premier but à Gonçalo Almeida, mais Differdange ne marquera pas sur cette action.

Differdange rebat les cartes dans la course à l'Europe

Gauthier Caron offre le premier but à Gonçalo Almeida, mais Differdange ne marquera pas sur cette action.
Photo: Fernand Konnen
Sport 3 min. 05.05.2019

Differdange rebat les cartes dans la course à l'Europe

Christophe NADIN
Christophe NADIN
La victoire de Differdange sur la Jeunesse (2-0) redonne du souffle au club de la Cité du Fer en vue d'une dernière ligne droite qui peut la mener à l'Europe. Muratovic et Garos ont inscrit les buts locaux. Dans le sillage du FCD03, tout le monde fait la tête...

Le match. Davantage encore que les retours du Racing et de Strassen dans ses échappements, c'est le joker grillé au Cents (1-1) en semaine qui va servir de force motrice à Differdange dans ce choc du jour. 

La Jeunesse n'est pas venue en victime consentante. Une victoire la propulserait sur la scène européenne. Alors, elle donne le change lors des vingt premières minutes. Un round que l'on ne qualifiera pas d'observation. L'envie d'ouvrir le score est palpable des deux côtés. 

Deux énormes occasions vont ponctuer le premier quart de ce match. L'une de chaque côté. La première est amorcée par Halili, parti à la limite du hors-jeu sur le côté gauche differdangeois. Caron prolonge l'effort du meneur de jeu pour Almeida qui n'a plus qu'à conclure. Son tir trop faible est repoussé sur la ligne par Todorovic (12e).

Huit minutes plus tard, c'est un décalage de Deidda pour Klica qui doit permettre à la Jeunesse de prendre les devants, mais le tir du jeune attaquant n'est pas cadré. Une occasion immanquable partout. La balle est remise au centre. Pas pour longtemps. 

Sur un long centre venu de la droite, Natami pousse Garos selon M. Morais qui désigne le point de penalty. Sommer arrête le mauvais envoi de Muratovic, mais l'attaquant à un temps d'avance sur la meute pour conclure (1-0, 25e).

L'ouverture du score ne change pas fondamentalement la physionomie de la partie. La Jeunesse tente de profiter de la vivacité de son duo inédit (Klica-Deidda) en attaque, mais ça manque cruellement de poids.

L'entrée en jeu de Er Rafik et Menaï (65e) va en apporter davantage, mais Weber intervient devant Todorovic avant que le match ne bascule définitivement. Garos est une nouvelle fois monté en ligne. Jänisch l'a vu et le centre de l'international est impeccable pour le milieu de terrain dont la tête ne laisse aucune chance à Sommer (2-0, 74e).

La Jeunesse ne se remettra jamais de ce coup d'assommoir. On sera plus proche du 3-0 que du 2-1. Ce succès contrarie les plans du Progrès, du Racing et de Strassen qui lorgnaient et lorgnent toujours la quatrième place. La Jeunesse, elle, n'est plus sûre de rien avec le programme difficile qui l'attend. Vous avez dit épilogue de championnat passionnant?

L'homme du match. Mickaël Garos mérite la palme du jour. A l'origine du penalty qui amène le premier but differdangeois, le milieu de terrain est l'auteur du but qui crucifie la Jeunesse à un quart d'heure du terme. Un élément indispensable dans le dispositif de Paolo Amodio.

Le fait du match. Omar Natami se montre lui-même d'un regard interrogateur. Il questionne en même temps Ricardo Morais qui vient de désigner le point de penalty avant de lui adresser un carton jaune. Revenu défendre, l'attaquant eschois n'estime avoir commis aucune faute sur Garos dans la surface de réparation. Le penalty est manqué par Muratovic, mais l'attaquant local a suivi pour ouvrir le score. 

Kevin Sommer dicte sa loi dans les airs, mais c'est devant que la Jeunesse a péché.
Kevin Sommer dicte sa loi dans les airs, mais c'est devant que la Jeunesse a péché.
Photo: Fernand Konnen

Differdange - Jeunesse 2-0

Stade municipal de la Ville de Differdange, pelouse en bon état, arbitrage de M. Morais assisté par MM. Da Costa et Krissen, 1.522 spectateurs payants selon les autorités. Mi-temps: 1-0. 

Evolution du score: 1-0 Muratovic (23e), 2-0 Garos (74e).

Corners: 3 (2+1) pour Differdange; 6 (3+3) pour la Jeunesse.

Cartons jaunes: Siebenaler (61, accroche Klica) à Differdange; Natami (22e, faute sur Garos), Pedro (78e, charge sur Halili) et Delgado (90+3, faute sur Ribeiro) à la Jeunesse.

  • DIFFERDANGE: Weber; Franzoni, Vandenbroeck, Siebenaler, Jänisch; Swistek, Garos; Muratovic (66e Rodrigues), Halili (90e Ribeiro), Almeida; Caron (90+1 Lohei).

Joueurs non alignés: Agovic et Bettmer.

Entraîneur: Paolo Amodio.

  • JEUNESSE: Sommer; Delgado, Todorovic, Steinbach; Fiorani, Menessou, Natami (84e Soares), Pedro, Lapierre; Deidda (65e Menaï), Klica (65e Er Rafik).

Joueurs non alignés: Fox et Duriatti.

Entraîneur: Sébastien Grandjean.



Sur le même sujet

BGL Ligue: Le réalisme était differdangeois
Suite et fin de la quatrième journée de BGL Ligue. Et dans ce dernier match Differdange s’est imposé 3-1 face à la Jeunesse. Dominateurs en première mi-temps puis recroquevillés en défense, le FCD03 s’est fait une belle frayeur en fin de match mais a su être réaliste pour l’emporter.
24 Fussball BGL Ligue 2017-17 zwischen dem FC Differdingen 03 und dem AS Jeunesse Esch am 28_08_2016 Milos TODOROVIC (4 ASJ) vor Jordann YEYE (17 FCD03)
Football: La Coupe de Luxembourg reste à Differdange
En s'imposant 3-2 lors de l'épreuve des tirs au but, après un score de parité (1-1) à l'issue de la prolongation, le FC Differdange 03 conserve la Coupe de Luxembourg que le club de la Cité du Fer avait déjà conquise la saison dernière face à Dudelange. Troisième du championnat, le F91 est bredouille cette saison.
FC Differdange - F91 Dudelange