Changer d'édition

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes
Sport 4 min. 19.10.2019

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes

Le Nantais Kalifa Coulibaly à la lutte avec John Boye. Les Messins ont renoué avec le succès à St-Symphorien.

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes

Le Nantais Kalifa Coulibaly à la lutte avec John Boye. Les Messins ont renoué avec le succès à St-Symphorien.
Photo: AFP
Sport 4 min. 19.10.2019

Diallo offre le succès au FC Metz face à Nantes

Après avoir totalement raté sa première période, le FC Metz a profité de sa supériorité numérique pour distancer Nantes (1-0). La septième réalisation de Diallo permet aux hommes de Vincent Hognon de souffler un bon coup. Un succès bienfaiteur.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Habib Diallo, homme providentiel du FC Metz. En inscrivant son septième but de la saison, l'avant-centre grenat a permis à sa formation d'engranger trois points hyper importants après la 10e journée de Ligue 1. Un centre au cordeau de Boulaya et la panthère messine qui déploie sa jambe pour propulser le cuir dans les filets nantais (1-0, 86e). Un but en or qui va faire un bien fou à un ensemble grenat en manque de confiance et de repères ces dernières semaines. 

Avant ce dénouement heureux, le FC Metz a produit une première période insignifiante, marquée par une rare somnolence et des statistiques inquiétantes: aucun tir cadré et aucun corner en sa faveur. Une feuille blanche pour un ensemble qui a laissé Sunzu, Cohade, Nguette et Boulaya, tous titulaires en début de parcours, assister à un triste spectacle. Les Nantais, eux, ont maîtrisé le ballon mais seul Blas (37e) puis Coulibaly (65e) ont fait un peu trembler Oukidja. 

Entre-temps, les Messins ont profité de l’expulsion du Nantais Wagué, coupable d’un pied malveillant en direction de Diallo, pour profiter d’un avantage numérique certain (62e). Mais la tête de N'Doram (60e) est venue frapper le poteau des Canaris avant qu'Habib Diallo ne vienne faire exploser tout Saint-Symphorien d’un vrai bonheur et d’un soulagement certain (1-0, 86e). Le FC Metz n’a pas été parfait, loin de là, mais son succès face au FC Nantes lui offre de rester au contact de ses principaux concurrents dans la course au maintien. Un 12/20 qui récompense essentiellement sa dernière demi-heure. 

Fabien Centonze devance Moses Simon. Metz a émergé sur le fil.
Fabien Centonze devance Moses Simon. Metz a émergé sur le fil.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note

Oukidja (5/10) a bien capté l'essai de Blas (37e). Il a aussi vu la tentative de la tête de Coulibaly (65e) passer à quelques centimètres de son but. En défense, Centonze (5) a joué sérieusement et a délivré deux centres intéressants (7e et 10e) avant d'effectuer une bonne intervention devant la surface mosellane (32e). Fofana (5) s'est montré sobre et assez bien placé même si le géant Coulibaly en impose physiquement. Boye (5) a pris un coup sur le front et a laissé sa place à Sunzu (46e) qui a bénéficié de l'infériorité numérique nantaise (62e) pour réapparaître tranquillement sur la pelouse de Saint-Symphorien. Cabit (7) s’est bien battu et son implication a été totale. Sa première titularisation sous les couleurs messines lui a permis de placer un bon centre (3e), d’effectuer une belle interception (37e) et de prendre un carton jaune (49e). Il a surtout été très précieux en intervenant dans la surface messine (76e) sur un contre nantais. 

Au milieu, Maïga (4) s'est montré trop timide. Il a certes délivré un bon centre tendu devant le but des canaris (53e) mais son apport offensif a été trop léger. N'Doram (7) aurait mérité d’offrir la victoire à sa formation sur sa tête (60e) qui est venue s’échouer sur le poteau de Lafont. Il a évolué en première sentinelle et n’a jamais relâché ses efforts. Il a sauvé son camp en toute fin de partie en dégageant de la tête un ballon qui aurait pu finir dans les filets messins. Gakpa (4) a raté son premier acte. Il s'est un peu repris ensuite mais Nguette (82e) est venu logiquement le suppléer. Traoré (5) a joué sur courant alternatif. Il est technique mais ne pèse pas assez sur le jeu mosellan. Il a bien botté le corner pour N'Doram (60e). 

Habib Diallo a inscrit l'unique but de la rencontre.
Habib Diallo a inscrit l'unique but de la rencontre.
Photo: AFP

En attaque, Diallo (6) n'a jamais été servi dans de bonnes conditions. Difficile d’aller inquiéter l'une des meilleures défenses de France. Il a pris le pied de Wagué en pleine figure (62e) ce qui a permis au FC Metz de jouer à 11 contre 10 lors des trente dernières minutes. Il a une nouvelle fois inscrit un but qui n'a pas de prix! Ambrose (5,5) a fait preuve de très bonne volonté. Après avoir tenté une mauvaise passe pour Diallo (24e), il s’est fait tacler sévèrement par Appiah (27e) et a délivré une tête trop haute (54e). Boulaya (77e) est venu le relayer et a offert une merveilleuse passe décisive à Diallo (86e). 

Classement de la Ligue 1



Sur le même sujet

«Le FC Metz va devoir évoluer en mode commando»
Les Messins reprennent le chemin de la Ligue 1 en accueillant Nantes ce samedi. Un adversaire redoutable qui arrive à Saint-Symphorien avec un gros capital confiance. Cyrille Pouget (46 ans), l'ancien Grenat et Eschois, préface la rencontre.
Le FC Metz en galère à Brest
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco
Déterminé, organisé et inspiré, le FC Metz a logiquement dynamité Monaco (3-0). Habib Diallo s’est offert un doublé face à un ensemble monégasque réduit à dix (34e). Renaud Cohade a parachevé la partition mosellane.
Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Monaco (ASM) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on August 17, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz sacré face à Valenciennes
Sérieux, appliqués et enjoués, les Messins ont gâté leur public face aux Valenciennois (3-0) et décrochent surtout le titre de champion de France de Ligue 2. Dans une semaine il faudra aller disputer un derby hyper important pour Nancy.
Contrat rempli pour Opa Nguette et le FC Metz. Après la montée, les Grenats ont assuré leur titre de champion de Ligue 2 ce vendredi.
Le FC Metz poursuit sa chevauchée face à Châteauroux
Malgré un jeu statique et trop peu imaginatif, les Messins ont su dompter laborieusement Châteauroux (2-1). Un succès qui permet au FC Metz de conforter sa place de leader et d’attendre sagement l’officialisation de sa remontée en Ligue 1. Laurent Jans est resté sur le banc.
Habib Diallo auteur de deuxième but messin / Football France Ligue 2  / Journée N°2 /  Saison 2018-2019 /  FC Metz vs US Orléans / Stade Saint Symphorien, Metz / Photo : Michel Dell’Aiera
Le FC Metz écarte Lorient et fonce vers la Ligue 1
En infériorité numérique pendant près d’une heure, le FC Metz a su écarter (2-1) une pâle formation lorientaise grâce à un penalty transformé par Diallo et à une chevauchée de Gakpa. Un succès qui envoie pratiquement les Messins en Ligue 1.
Victorieux de Lorient, le FC Metz a fait un pas de plus vers la Ligue 1.