Changer d'édition

Deuxième étape du Tour d'Espagne cycliste: Vuelta: Meersman au sprint, Top 10 pour Drucker, Kwiatkowski leader
Sport 3 min. 21.08.2016 Cet article est archivé

Deuxième étape du Tour d'Espagne cycliste: Vuelta: Meersman au sprint, Top 10 pour Drucker, Kwiatkowski leader

Le Belge Gianni Meersman (en bleu) exulte à l'arrivée de la 2e étape de la Vuelta

Deuxième étape du Tour d'Espagne cycliste: Vuelta: Meersman au sprint, Top 10 pour Drucker, Kwiatkowski leader

Le Belge Gianni Meersman (en bleu) exulte à l'arrivée de la 2e étape de la Vuelta
Photo: AFP
Sport 3 min. 21.08.2016 Cet article est archivé

Deuxième étape du Tour d'Espagne cycliste: Vuelta: Meersman au sprint, Top 10 pour Drucker, Kwiatkowski leader

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le Belge Gianni Meersman (Etixx Quick Step) a réglé au sprint l'arrivée de la deuxième étape du Tour d'Espagne, dimanche à Baiona (Galice), alors que le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a endossé le maillot rouge de leader. Le Luxembourgeois Jempy Drucker (BMC) a quant à lui signé une superbe 9e place.

(AFP). - Le Belge Gianni Meersman (Etixx Quick Step) a réglé au sprint l'arrivée de la deuxième étape du Tour d'Espagne, dimanche à Baiona (Galice), alors que le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky) a endossé le maillot rouge de leader. Le Luxembourgeois Jempy Drucker (BMC) a quant à lui signé une superbe 9e place.

Christopher Froome, en lice pour le doublé Tour-Vuelta, est déjà bien placé au général, à la quatrième place, avec, dans sa roue, le Colombien Nairo Quintana (Movistar), l'un de ses principaux concurrents, septième dans le même temps.

Quant à Alberto Contador, 40e, il accuse 52 secondes de retard, écart concédé la veille lors du contre-la-montre par équipes.

Meersman, 30 ans, a su saisir la chance offerte aux sprinteurs, avec un parcours sans difficulté majeure. Il a devancé Michael Schwarzmann (GER/Bora) et Magnus Cort Nielsen (DEN/Orica) dans un emballage final massif toutefois escamoté par l'absence sur la Vuelta des références mondiales de l'exercice.

"J'étais stressé ce matin, mais j'ai dit à ma femme que je me sentais bien et de regarder la télé parce qu'aujourd'hui, peut-être que ça allait marcher", a réagi Meersman, très "content" de sa victoire. "C'était le but, depuis le temps que je finis deuxième."

La fin de course a été perturbée par la chute dans les derniers hectomètres du Canadien Ryan Anderson (Direct Energie), qui n'a cependant pas entraîné d'autres coureurs.

Kwiatkowski a fini quatrième et prend la tête du classement général au bénéfice de cette place. Il succède à son coéquipier, l'Anglais Peter Kennaugh, 33e de l'étape dans le même temps que le vainqueur.

Drucker 9e, Didier 94e

Comme attendu, les 160,8 km entre Ourense et Baiona n'ont pas lancé les explications entre cadors. Avec un col de troisième catégorie à mi-parcours comme seule difficulté, le peloton s'est contenté de gérer l'avance des échappés avant d'accélérer et de les rattraper à 15 km de l'arrivée.

Une fin implacable pour le trio de têtes brûlées formé par les Français Laurent Pichon (FDJ) et Bryan Nauleau (Direct Energie) et l'Italien Cesare Benedetti (Bora), qui se sont sauvés dès les premiers kilomètres. Le Belge Philippe Gilbert (BMC) les avait rejoints à plus de 30 km de l'arrivée.

Le Belge, qui n'avait que sept secondes de débours sur Kennaugh au début de l'étape, en a profité pour glaner les trois secondes de bonification dues au vainqueur du sprint intermédiaire de Vigo (km 140). Il est désormais 13e à 4 secondes de Kwiatkowski.

Les échappés n'ont jamais creusé une avance suffisante et ne pouvaient espérer mieux avec un écart stabilisé à deux minutes (jusqu'à 4'25" au km 43) sur l'essentiel de la course.

Laurent Pichon s'est toutefois offert un beau lot de consolation, en endossant le premier maillot à pois bleus de meilleur grimpeur de la Vuelta.

Quant aux deux Luxembourgeois en course, à noter la très belle neuvième place pour Jempy Drucker (BMC), tandis que Laurent Didier (Trek-Segafredo) s'est classé 94e de l'étape, dans le même temps. Au général, Didier pointe à la 60e place à 1'12" de Kwiatkowski, tandis que Drucker est 132e à 2'34".

La prochaine étape emmènera lundi le peloton sur les routes de la côte galicienne, entre Marin et Mirador de Ezaro (176 km). Le profil de l'arrivée, au sommet d'un col de 1,8 km avec des passages à près de 30%, pourrait profiter à un puncheur.

LE CLASSEMENT DE LA 2e ÉTAPE

1. Gianni Meersman (BEL/ETI) les 160,8 km en 4h16'39" (moyenne: 37,6 km/h)

2. Michael Schwarzmann (GER/BOA) m.t.

3. Magnus Nielsen (DEN/ORI) m.t.

4. Michal Kwiatkowski (POL/SKY) m.t.

5. Jonas Van Genechten (BEL/IAM) m.t.

9. Jempy Drucker (LUX/BMC) m.t.

94. Laurent Didier (LUX/TRE) m.t.

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL

1. Michal Kwiatkowski (POL/Sky) 4h47'16"  

2. José Joaquin Rojas (ESP/MOV) m.t.

3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) m.t.

4. Christopher Froome (GBR/SKY) m.t.

5. Salvatore Puccio (ITA/SKY) m.t.

60. Laurent Didier (LUX/TRE) à 1'12"

132. Jempy Drucker (LUX/BMC) à 2'34"


Sur le même sujet

Cyclisme / Tirreno Adriatico: Bob Jungels grappille une place
Avant le contre-la-montre final de 10,1 km de mardi à San Benedetto del Tronto, Bob Jungels (Etixx-Quick Step) a grappillé une place au classement général, où il est désormais quatrième, à la faveur de la 6e étape courue ce lundi entre Castelraimondo et Cepagatti, et remportée par le Belge Greg van Avermaet (BMC) au sprint devant Peter Sagan (Tinkoff).
Bob Jungels (Etixx-Quick Step) - Tirreno Adriatico - 4.Etappe Montalto di Castro-Foligno - Foto: cyclingpix.lu