Changer d'édition

Des regrets à Muhlenbach, Käerjéng cède du terrain, Wormeldange décolle
Burak Sözen avait donné l'avance à l'Union Mertert-Wasserbillig.

Des regrets à Muhlenbach, Käerjéng cède du terrain, Wormeldange décolle

Photo: Hans Krämer
Burak Sözen avait donné l'avance à l'Union Mertert-Wasserbillig.
Sport 3 min. 04.11.2018

Des regrets à Muhlenbach, Käerjéng cède du terrain, Wormeldange décolle

Réduit à dix, Muhlenbach aurait mérité davantage qu’un nul (1-1) contre Mertert-Wasserbillig. La surprise est venue de l’US Esch victorieuse dans les arrêts de jeu de Kaërjéng qui recule. Le Swift conforte sa place sur le podium. Premier succès pour Wormeldange.

Par Vincent Lommel


Sans le clamer, Muhlenbach et Mertert-Wasserbillig se verraient bien, tôt ou tard, évoluer en BGL Ligue. L'entame rythmée de cette rencontre au sommet valait à coup sûr une de l'élite. Du rythme, de l'envie, de l'impact et, cerise sur le gâteau, des buts. Deux pour le prix d’un après… douze minutes de jeu. Burak Sözen justifiait la (courte) domination des siens en reprenant un coup franc d'Okeke (0-1). 

La joie sera de courte durée. Dans les cordes, le FCM Blue Boys profitait d'une faute d'Hassani dans le grand rectangle sur Bop pour égaliser. Bop se faisait justice sur penalty (1-1). Le fait suivant - exclusion de Rocha à la 31e minute - allait décupler l'ardeur locale plutôt que de la tétaniser. Bop (2x) et Cosic, sur coup franc, auraient pu, voire dû, trouver la faille. On en reste sur ce score de parité. 

«Il s'agit d'un bon point. Ne faisons pas la fine bouche», estime l'entraîneur adjoint de Mertert, Carlo Trierweiler. «Jamais ô grand jamais, nous fûmes en mesure de profiter du fait de jouer à onze contre dix. On avait demandé certaines choses aux garçons au repos. Ils ne les ont pas respectées. Les remplacements n'ont rien apporté. Je vois beaucoup de matches de Promotion et, sans aucune discussion, notre adversaire possède l'une des plus redoutables forces de frappe de la série. Et N'Diaye était remplaçant…» 

Séduisant lors des dix minutes initiales, Mertert-Wasserbillig n'a plus rien montré par après. Etonnant. Une semaine avant de croiser le fer avec Rodange où l'enjeu sera la première place, la troupe de Fahrudin Kuduzovic n'est pas récompensée de ses louables efforts. «On sera prêt pour dimanche. Les joueurs apprécient disputer un tel match. Je n'ai rien à leur reprocher. À dix, on a eu les meilleures possibilités sans en exploiter une. Le dernier geste a fait défaut.»

Wiltz coule à pic, Mamer lanterne rouge

Le président de l'UNK, Jim Thomes, espérait une victoire et rien d'autre contre l'US Esch. «Pour garder le contact avec Rodange et Muhlenbach» assurait-il. Il déchante véritablement. Le but de Lima survenu dans les arrêts de jeu (90+3) glace les ardeurs de Kaërjéng modeste cinquième, auteur d'un peu reluisant zéro sur six. L'effet Dan Theis est déjà palpable au Swift. Un second succès de rang l'explique. Après… Käerjéng, au tour de Junglinster de payer les pots cassés (5-0). Rodange n'a pas tremblé à Sandweiler (4-1) et conserve son leadership.

L'affrontement entre Mamer et Wormeldange allait faire un déçu. Le FC Koeppchen s'adjuge une première victoire depuis son retour en PH. Polidori (6e) et Correia (33e) ont rapidement fait la différence au grand dam de Mamer battu 2-0 et, désormais, lanterne rouge. Erpeldange grâce à Bassing (47e) et Da Silva (75e) a renversé une situation compromise. Mener 1-0 fut insuffisant pour Wiltz irrégulier au possible, huitième à sept longueurs du Swift, barragiste. Pas terrible.

Rachid Erragui et Babacar Sène (Muhlenbach) y mettent tout leur coeur pour prendre ce ballon de la tête.
Rachid Erragui et Babacar Sène (Muhlenbach) y mettent tout leur coeur pour prendre ce ballon de la tête.
Photo: Hans Krämer

Ils ont dit

Adis Omerovic (entraîneur de Wormeldange): «Voilà notre premier succès. Enfin! L’équipe est récompensée par ses efforts et le «boost» moral est phénoménal pour les quatre prochains matches programmés d’ici la trêve hivernale. Ben Polidori et Neves Helder ont été adroits à la conclusion.»

Johann Bourgadel (entraîneur de Junglinster): «Le Swift est beaucoup trop fort et est une équipe de BGL Ligue. Cela allait trop vite pour nous en zone défensive. La marche était trop haute. Il n’y a pas à rougir de nos deux défaites (Rodange et le Swift). On ne joue pas notre saison sur ces deux matches.»

Les résultats 

Canach - Bissen 1-1

Muhlenbach - Mertert-Wasserbillig 1-1

Sandweiler - Rodange 1-4

Erpeldange - Wiltz 2-1

Junglinster - Swift 0-5

Käerjéng - US Esch 0-1

Mamer - Wormeldange 0-2

Dixième journée 

Vendredi 9 novembre à 19h30 

Bissen - Mamer 

Samedi 10 novembre à 18h 

Mertert-Wasserbillig - Canach 

Dimanche 11 novembre à 16h 

Wormeldange - Käerjéng 

US Esch - Junglinster 

Swift - Erpeldange 

Wiltz - Sandweiler 

Rodange - Muhlenbach


Sur le même sujet

Rodange à la régulière, Wiltz sombre à Käerjéng
En visite à Junglinster, Rodange a débloqué la situation par Diakhaby. Lacour a rassuré ses couleurs (2-0, 83e). Vainqueur 3-2 de Bissen, Mühlenbach conserve son leadership avec Rodange. Mertert/Wasserbillig est là. Mamer plonge.
Football Promotion d'honneur stade FC jeunesse junglister 07/10/2018 fotos:Zineb Ruppert-Maghraoui