Changer d'édition

Des courants d'air dans le couloir gauche
Sport 6 min. 15.10.2019

Des courants d'air dans le couloir gauche

Danel Sinani et Dirk Carlson parent au plus pressé sous la menace du dangereux Martin Braithwaite

Des courants d'air dans le couloir gauche

Danel Sinani et Dirk Carlson parent au plus pressé sous la menace du dangereux Martin Braithwaite
Photo: Anders Kjaerbye
Sport 6 min. 15.10.2019

Des courants d'air dans le couloir gauche

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Trahi par un flanc gauche en frigolite, le Luxembourg a subi une lourde défaite (0-4), mardi soir à Aalborg en match amical face à un Danemark de grande qualité.

A Aalborg,

Luc Holtz opère dans la continuité du match contre le Portugal, vendredi à Lisbonne (défaite 0-3). Du onze de départ au stade Alvalade, l'Ettelbruckois enlève juste Florian Bohnert et Dave Turpel pour introduire Marvin Martins au poste de... milieu gauche et Danel Sinani.

Le ravalement de façade est plus sévère chez son alter ego, Åge Hareide qui change lui carrément une demi-équipe du onze victorieux de la Suisse (1-0) samedi en éliminatoires de l'Euro 2020. Seuls l'excellent gardien Schmeichel, les défenseurs Dalsgaard et Kjaer, le milieu Eriksen et l'attaquant Braithwaite sont reconduits par le coach norvégien.

Dolberg hors-jeu sur l'ouverture du score

Disposé en 4-4-2, avec Marvin Martins au milieu gauche devant Carlson, et le duo Rodrigues-Sinani en pointe, le Luxembourg subit une incursion danoise dans ses 16 mètres dès la première minute, mais l'envoi du gauche de Højbjerg est heureusement contré.

Les coups de semonce signés Skov (6e et 10e) annoncent l'ouverture du score... litigieuse de Martin Braithwaite (1-0, 13e). Sur un corner de la gauche d'Eriksen, le ballon parvient sur le crâne de Jørgensen, qui remise sur Dolberg... vraisemblablement en position hors-jeu. Au cœur d'une défense figée, le Niçois sert Braithwaite qui n'a plus qu'à conclure de près.

Ce diable de Martin Braithwaite a créé bien des misères au Luxembourg, ce mardi à Aalborg
Ce diable de Martin Braithwaite a créé bien des misères au Luxembourg, ce mardi à Aalborg
Photo: AFP

Les Højbjerg, Eriksen, Skov, Dolberg, Braithwaite combinent vite, très vite, ... trop vite pour l'arrière-garde grand-ducale. Les visiteurs sont dépassés par la vivacité danoise, et si, ni Højbjerg (16e), ni Skov (20e) ne trouvent l'ouverture, Kasper Dolberg reprend comme à la parade un centre à ras de sol de la droite de Skov pour doubler la mise (2-0, 22e). SOS, le Luxembourg prend l'eau de toutes parts.

Double occasion Rodrigues - Vincent Thill

Le public d'Aalborg est bien évidemment ravi, la ola ondule dans les travées du Portland Park, mais où était donc passé Dirk Carlson sur le débordement du gaucher d'Hoffenheim? Repues, les ouailles d'Åge Hareide offrent enfin un peu de répit aux Roud Léiwen, au moment où Vincent Thill et Marvin Martins switchent d'un flanc à l'autre.

Il faut attendre la 34e minute pour assister au premier mouvement offensif des Blancs. Et quel mouvement! Tout part d'un raid du capitaine Laurent Jans côté droit. Plein axe dans le rectangle, Gerson Rodrigues permet à Schmeichel de briller, tandis que Vincent Thill ne peut cadrer du gauche sur le rebond (34e).

Gerson Rodrigues frappe, Schmeichel dévie (34e minute)
Gerson Rodrigues frappe, Schmeichel dévie (34e minute)
Photo: Anders Kjaerbye

La mi-temps se referme sur une frappe timide et beaucoup trop enlevée de Sinani (40e) et une autre, nettement plus convaincante de Braithwaite, qui oblige Moris à se détendre pour effectuer un bel arrêt (45e).

Da Mota, clap, 98e

Au retour des vestiaires, apparaissent Ralph Schon et Chris Philipps en lieu et place de Moris et de Sinani. En face, Eriksen sort pour Lerager. Le joueur du Legia Varsovie prend place dans l'axe, devant la défense, pour tenter de mieux aspirer les offensives locales.

D'un tir soudain, ce diable de Braithwaite oblige Schon à intervenir difficilement des poings (51e), avant que Daniel Da Mota ne relaie Vincent Thill (54e) pour fêter une 98e sélection qui le situe au même niveau que Jeff Strasser dans ce classement particulier.

Alerté par Jans, Barreiro force le... seul corner luxembourgeois de la partie avant l'heure de jeu (56e). Schmeichel vient de toucher le cuir pour la seconde fois du match...

Leandro Barreiro (n°16) est devancé par Christian Eriksen. Comme un symbole...
Leandro Barreiro (n°16) est devancé par Christian Eriksen. Comme un symbole...
Photo: Anders Kjaerbye

Pile à l'heure de jeu, Dalsgaard s'offre une nouvelle balade sur le flanc gauche grand-ducal et sert idéalement Dolberg qui n'éprouve aucune peine à signer son doublé de la soirée (3-0, 60e), avant de tirer sa révérence et de sortir pour Gytjkaer (61e). Tout est trop facile pour ce Danemark-là qui n'a pas besoin de grand-chose pour faire mal. Et Dalsgaard de... remettre le couvert sept minutes plus tard, cette fois sur la tête de Christian Gytkjaer pour le 4-0 (67e). Schon est crucifié. Ou comment sortir un copier-coller en l'espace de sept minutes...

Face à une sélection danoise de haut vol, le Luxembourg, qui vient tout de même de se prendre sept buts en quatre jours, a affiché trop de lacunes, de nonchalance et de flottement tactique pour éviter le naufrage à Aalborg. Et encore l'addition finale n'est-elle pas forcée...

Heureusement, l'avertissement est sans frais cette fois, mais il en ira tout autrement le mois prochain en Serbie (14 novembre), puis contre le Portugal (17 novembre) en clôture des éliminatoires de l'Euro 2020. D'ici là, gageons que Luc Holtz aura su trouver les bons remèdes.

Luc Holtz: « Au niveau de l'intensité, on a reçu une leçon » 

Le sélectionneur national portait une analyse lucide et honnête à l'issue de la débâcle.

«On a joué contre un très bon adversaire. Au niveau de l'intensité, on a reçu une leçon. On a été dépassés dans tous les domaines, mais c'est surtout athlétiquement au milieu de terrain que le Danemark nous a fait mal. On ne pouvait pas rivaliser à ce niveau. J'ai rapidement troqué le 4-4-2 de départ pour notre 4-1-4-1 plus habituel après 20-25 minutes, car on prenait l'eau», reconnaissait le sélectionneur national après le match. 

Luc Holtz est rapidement passé du 4-4-2 en 4-1-4-1. Mais cela n'a pas suffi à arrêter la furia danoise...
Luc Holtz est rapidement passé du 4-4-2 en 4-1-4-1. Mais cela n'a pas suffi à arrêter la furia danoise...
Photo: Anders Kjaerbye

L'Ettelbruckois ne pouvait pas non plus dissimuler quelque regret. «Après, on a aussi perdu des ballons faciles par manque de précision sur les 30 derniers mètres. Et malheureusement, sur les rares situations que l'on se crée, avec Rodrigues en première mi-temps, et Barreiro en seconde, on ne concrétise pas. C'est dommage, car un but nous aurait aidés sur le plan mental.»  


Sur le même sujet

Un amical à prendre au sérieux
Quatre jours après sa défaite (0-3) à Lisbonne contre le Portugal en éliminatoires de l'Euro 2020, la sélection luxembourgeoise affronte ce mardi (19h) à Aalborg son homologue danois en match amical.
Dave Turpel (n°20) vise une 50e sélection ce mardi en amical au Danemark
Aalborg, 116e destination des Roud Léiwen
En se déplaçant de manière inédite ce mardi (19h) à Aalborg pour y affronter le Danemark en match amical, la sélection luxembourgeoise se produira dans une 116e ville différente hors frontières.
Aalborg et son Energi Nord Arena (14.000 places) est la 116e ville visité par la sélection luxembourgeoise au cours de son histoire, sans tenir compte des affrontements avec les équipes nationales «B» et Amateurs
Le Luxembourg s'incline avec les honneurs
Deux buts de Bernardo Silva et Guedes et une 94e réalisation de Cristiano Ronaldo avec le Portugal ont permis à la Seleção de venir à bout d'une sélection luxembourgeoise dominée mais entreprenante.
Portugal's forward Bernardo Silva celebrates after scoring a goal during the Euro 2020 qualifier football match between Portugal and Luxembourg at the Jose Alvalade stadium in Lisbon on October 11, 2019. (Photo by CARLOS COSTA / AFP)
«Un niveau de performance historique»
La sélection nationale a pris ses quartiers au Portugal pour y défier la Selecção vendredi. En préface à cette sixième sortie des éliminatoires de l’Euro 2020, Luc Holtz revient sur la probante première partie de campagne des Roud Léiwen.
Luc Holtz (Trainer Luxemburg) bei der Nationalhymne

/ Fussball, UEFA EM-Qualifikation 2020, Saison 2019-2020, Gruppe B, European Qualifiers / 10.09.2019 /
Luxemburg - Serbien (Luxembourg vs Serbia) / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus