Changer d'édition

Demi-finales aller du play-off titre en futsal: Le FC Differdange 03 fonce vers sa troisième finale
Sport 4 min. 04.04.2017 Cet article est archivé

Demi-finales aller du play-off titre en futsal: Le FC Differdange 03 fonce vers sa troisième finale

Daniel Vieira (FC Differdange 03, en rouge) file vers la finale et laisse sur place l'US Esch de Bryan Freitas et Marcelo Fortes

Demi-finales aller du play-off titre en futsal: Le FC Differdange 03 fonce vers sa troisième finale

Daniel Vieira (FC Differdange 03, en rouge) file vers la finale et laisse sur place l'US Esch de Bryan Freitas et Marcelo Fortes
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 04.04.2017 Cet article est archivé

Demi-finales aller du play-off titre en futsal: Le FC Differdange 03 fonce vers sa troisième finale

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les deux grands favoris, le Samba 7 ALSS et le FC Differdange 03, ont remporté de concert les demi-finales aller du play-off titre. Mais là où l'équipe de Niederkorn n'a pu se forger qu'un maigre avantage d'un but contre l'Amicale Clervaux (4-5), les Differdangeois ont quant à eux pris... huit buts d'avance sur l'US Esch (1-9).

Les deux grands favoris, le Samba 7 ALSS et le FC Differdange 03, ont remporté de concert les demi-finales aller du play-off titre. Mais là où l'équipe de Niederkorn n'a pu se forger qu'un maigre avantage d'un but contre l'Amicale Clervaux (4-5), les Differdangeois ont quant à eux pris... huit buts d'avance sur l'US Esch (1-9).

Par Stéphane Guillaume

Avant toute chose, il est important de préciser et de souligner que le résultat de la demi-finale entre l'Amicale Clervaux et le Samba 7 ALSS est en suspens, car le Samba 7 ALSS a aligné des joueurs qui auraient normalement dû être suspendus à l'occasion du match prévu face à Bettendorf le lundi 27 mars pour le compte de la 18e et ultime journée de la phase classique, mais voilà, ... Bettendorf avait alors déclaré forfait (3-0).

Dès lors, puisque ces joueurs concernés n’avaient pas disputé cette rencontre face à Bettendorf, étaient-ils de facto suspendus contre Clervaux en play-off aller? Là est évidemment toute la question... Clervaux a porté réclamation; la FLF va analyser le dossier et apportera des éclaircissements ce mardi. Pour mettre un terme aux rumeurs qui courent depuis dimanche - un score de forfait (3-0) pour Clervaux (3-0) -, il faut savoir que strictement rien n’a encore été décidé à cette heure!

Sur... le parquet, cette fois, l’Amicale Clervaux a donné une belle réplique au grand vainqueur de la phase classique, le Samba 7 ALSS Futsal Niederkorn, mais s’est incliné d’un petit but (4-5).

«On a affiché une défense solide, compacte, et on a parfaitement joué en contre-attaque. Malheureusement, il nous a manqué un brin de chance pour revenir à égalité», analyse le joueur de Clervaux, Antonio Ferreira. Les échanges étaient tendus et les deux équipes se sont retrouvées dos à dos à la pause (2-2), puis encore par la suite (3-3), mais à l'arrivée, c’est bien Niederkorn qui s’impose dans le rush final.

Jorge David (Samba 7 ALSS, en noir) vient de surprendre Bryan Nascimento de Araujo (Amicale Clervaux)
Jorge David (Samba 7 ALSS, en noir) vient de surprendre Bryan Nascimento de Araujo (Amicale Clervaux)
Photo: Stéphane Guillaume

Luis Ramos: «Il faudra encore batailler ferme»

Luis Ramos, le président du Samba 7 ALSS, estime qu’il faudra rééditer cette prestation pour se qualifier. «Nous avons commencé le match avec un pressing et une domination, surtout lors des dix premières minutes. Nous avons touché les poteaux au moins six fois sur tout le match, et nous nous sommes créé d'innombrables occasions. Une certaine inefficacité de notre part, couplée à une grande prestation du gardien de l'Amicale nous ont empêchés de les convertir en buts et de revenir de Clervaux avec une avance plus confortable. Malgré la victoire, la dix-neuvième en autant de matches, nous partons avec un avantage pour le match retour, mais il faudra encore batailler ferme.»

L'US Esch a très largement compromis ses chances de qualification après un naufrage (1-9) face au FC Differdange 03. Avec cet écart de huit buts, on ne voit pas comment le FCD03 pourrait louper une troisième finale consécutive en championnat.

Differdange s’est montré très adroit face au but - c'était déjà 1-5 à la pause -, puis il a souffert durant... sept minutes en seconde période. La défense a tenu bon et les actions offensives ont fait mouche à chaque fois.

Elio Almeida, l'entraîneur du FCD03, reste tout de même prudent en vue du match retour. «Ce que l’on a garanti aujourd’hui, Esch pourrait peut-être le gommer la semaine prochaine, mais on est sur le bon chemin. Il faut cependant rester les pieds sur terre pour éviter tout désagrément. Esch va entamer la demi-finale retour avec une autre philosophie de jeu, et se montrera sûrement plus agressif et offensif. Il faudra que l’on s’adapte à son style de jeu. Mais les joueurs ont déjà démontré leur concentration dans les moments de pression eschoise.»

Plus dure est la chute pour Alex Gonçalves (US Esch, en bleu), au sol devant José Vieira d'un FC Differdange 03 large vainqueur (1-9)
Plus dure est la chute pour Alex Gonçalves (US Esch, en bleu), au sol devant José Vieira d'un FC Differdange 03 large vainqueur (1-9)
Photo: Stéphane Guillaume

Barrage Ligue 1 - Ligue 2: le RAF Differdange à un match du maintien

Dans le match de barrage Ligue 1 contre Ligue 2, c’est le RAF Differdange qui a remporté la première manche (10-8) contre l'Union Titus Pétange, alors que les Differdangeois étaient pourtant menés (3-5) à la pause.

Le coach adjoint du RAF, Mickael Fernandes relève le sang-froid des ses joueurs. «On a fait une première mi-temps très satisfaisante, où nous avons essayé de pratiquer notre jeu. Mais le manque de finition, allié à une prestation remarquable du gardien adverse (pendant tout le match d'ailleurs), a fait que nous étions menés. En seconde période, nous avons corrigé quelques erreurs défensives et nous avons travaillé la finition. Et c'est avec mérite et détermination que nous sommes allés chercher la victoire. Je tiens à féliciter les joueurs pour leur courage et leur sang-froid jusqu'à la dernière seconde. Maintenant, il faudra aller chercher un résultat positif à Pétange pour atteindre notre objectif, qui est le maintien.»

LES RÉSULTATS

Play-off titre

Amicale Clervaux Futsal - Samba 7 ALSS Futsal Niederkorn 4-5

Futsal US Esch - FC Differdange 03 1-9

Barrage Ligue 1 - Ligue 2 (au meilleur des trois manches)

Manche 1: RAF Differdange - Union Titus Pétange 10-8


Sur le même sujet

Futsal: Un week-end parfait pour le RAF Differdange et le Samba 7 ALSS
A l'issue de la 3e journée de championnat, le classement de Ligue 1 commence petit à petit à se dessiner. Clervaux et le Racing restent intraitables, tandis que le RAF Differdange et le Samba 7 ALSS Futsal ont enfin débloqué leur compteur points. Enfin, l'US Esch garde le contact avec les membres du Top 4.
Marcio Pereira, en noir, Union Titus Pétange Futsal, et Micael Gonçalves et Filipe Maia, Samba 7 ALSS Futsal Niederkorn, / Foto: Stéphane Guillaume
Futsal: Le Sparta Dudelange proche de l'exploit
Le fait marquant de la 13e journée de Ligue 1 est venu du Sparta Dudelange, qui est passé tout tout près de l'exploit face au Samba Seven ALSS (4-5). Pour le reste, le FCD03, l'US Esch et Clervaux confortent encore un peu plus leur place dans le Top 4. Nordstad, quant à lui, retrouve la cinquième position.
Futsal: Ligue 1: Wilwerwiltz reprend du poil de la bête
Dans cette sixième journée de championnat de Ligue 1, la hiérarchie du classement général a été une nouvelle fois respectée. Le chassé-croisé entre le trio de tête, FCD03, Samba 7 ALSS et Esch, continue. Dans le bas du classement, seul le Futsal Wilwerwiltz a pris des points.
Micael da Silva (Futsal Wilwerwiltz, en blanc) tente de freiner Miguel Cardoso (RAF Differdange).
Futsal: Le Top 4 en effervescence
De résultats surprenants, il ne fut pas question dans cette cinquième journée de Ligue 1. Les ténors, à savoir Differdange 03, Samba Seven Niederkorn, l'US Esch et Clervaux, n’ont pas éprouvé de difficulté à s’imposer. Tout comme d'ailleurs le FC Bettendorf, qui se donne un peu d’air, et remonte à la cinquième place au classement.