Changer d'édition

Dames: Bettembourg champion d’automne, l'Entente Wormeldange se paye Junglinster
Emma Kremer (Junglinster, en noir) et Marta Estevez (Entente Wormeldange/Munsbach/CSG, en blanc)

Dames: Bettembourg champion d’automne, l'Entente Wormeldange se paye Junglinster

Photo: Stéphane Guillaume
Emma Kremer (Junglinster, en noir) et Marta Estevez (Entente Wormeldange/Munsbach/CSG, en blanc)
Sport 24 5 min. 06.12.2018

Dames: Bettembourg champion d’automne, l'Entente Wormeldange se paye Junglinster

On disputait mercredi soir cinq matches de la dixième journée de Ligue 1 Dames

Par Gérôme Henrionnet

Le Sporting Bettembourg a dû s’arracher mercredi soir pour obtenir une victoire (3-1) à l'Entente Rosport, qui lui permet de fêter le titre honorifique de champion d’automne. Dans le même temps, le champion en titre, Junglinster a concédé sa quatrième défaite de la saison face à son voisin, l’Entente Wormeldange/Munsbach/CSG.

Bettembourg s’est fait peur

Menées 0-1 à la pause par une vaillante équipe de l’Entente Rosport/USBC/Christnach, les joueuses de Bettembourg ont dû se remobiliser pour aller chercher leur dixième victoire de la saison, mercredi soir lors de la 10e journée de Ligue 1 qui avait été ajournée. Grace à un état d’esprit sans faille et un respect des consignes données par leur nouveau coach, les locales ont réussi à faire douter le leader de L1.

Les joueuses de Chrëscht Schartz ouvraient le score sur un magnifique coup franc des 20 mètres pleine lucarne, oeuvre de Laetitia Marques (1-0, 28e). En seconde période Bettembourg accélérait et égalisait rapidement par Anouchka Besch (1-1, 53e).

Les visiteuses avaient alors la mainmise sur le match et prenaient fort logiquement l’avantage grâce à la redoutable Kimberley dos Santos (1-2, 70e). L'Entente Rosport/USBC/Christnach se défendait certes bien, mais ne parvenait plus à sortir de son camp pour inquiéter leurs hôtes. En fin de match, Sabrina Pereira Dukovski, sur une passe décisive de Karen Marin, scellait la marque à 3-1 en faveur de Bettembourg.

Sur le papier, il n’y avait pas photo: le Progrès Niederkorn, deuxième du classement, espérait bien conserver cette place face à Larochette, avant-dernier de la classe.

A l'arrivée, le score de... 0-8 est sans appel en faveur des joueuses de Steve Senisi. Avec des réalisations de Amy Thompson, Maïté Machado, Sonia Tremont, Juliana Andrade, Sabrina Deda et un triplé d’Alexia Moock, les Jaune et Noir peuvent avoir le sentiment du travail bien accompli.

Martins assomme Mamer

Il a fallu un réajustement tactique à la pause, avec un repositionnement d’Elodie Martins sur le côté droit, pour voir le Racing remporter son match contre Mamer.

Dès le début de la partie, le Racing prenait la possession du jeu, sans toutefois se montrer capable de créer du danger, et se faisait même surprendre sur une des rares incursions de Mamer (1-0, 20e).

Cette entame de jeu poussive aurait pu coûter cher aux joueuses de la capitale, si leur entraîneur, Serge Bix n’avait pas réagi à la pause. Le repositionnement d’Elodie Martins à droite a complètement changé le cours du match. A l’heure de jeu, après avoir éliminé une adversaire dans la surface de réparation, Martins enroulait une frappe qui allait mourir dans le petit filet opposé (1-1, 60e). Quelques minutes plus tard, la même Elodie Martins débordait sur son flanc droit et servait parfaitement Andreïa Machado (1-2, 72e).

Mamer n’arrivait pas à trouver les armes pour renverser la vapeur et se faisait même breaker sur un but de Julie Wojdyla, qui profitait d’une grossière faute de main de la gardienne locale (1-3, 84e).

Junglinster sans envie

Avant ce débat, Junglinster restait sur une bonne dynamique, mais face à l’Entente Wormeldange/Munsbach/CSG, les joueuses de Ronald Martinelli ont complètement déjoué.

D'une première période guère passionnante, on retiendra le carton rouge adressé à l’ex-joueuse de Junglinster, Noémie Raths. Après cette expulsion, on s'est dit que les partenaires d’Hayette Ghodbane allaient pouvoir exploiter leur supériorité numérique et enfin retrouver un dynamisme qui leur permettrait de remporter ce match. Que du contraire, les joueuses locales restaient passives, au grand désarroi de leur coach.

En seconde période, dominé dans tous les compartiments du jeu, Junglinster va très rapidement encaisser un premier but logique. Sur un coup franc direct, Isabel Albert trompait Tamara Cardoso (0-1, 49e).

Les joueuses locales tentaient alors timidement de réagir, mais sur un contre rondement mené, Isabel Albert débordait sur le côté droit, centrait sur Sophie Maurer, qui remettait aussitôt à Marta Estevez. Cette dernière frappait instantanément pour doubler l'avance des visiteuses (0-2, 55e). Junglinster sauvera l’honneur en fin de rencontre par l’intermédiaire de Sandrina Simoes (1-2, 85e), mais c’était un peu tard pour espérer mieux dans cette partie.

Réactions

Ronald Martinelli (entraîneur de Junglinster): «Malheureusement, nous n’étions pas du tout dans le match. Même en supériorité numérique, nous n’avons pas su nous mobiliser. Sur le terrain, je n’ai vu aucune envie, mes joueuses étaient tristes à voir jouer.» Junglinster - Entente Wormeldange/Munsbach/CSG 1-2

Nicola Bevilacqua (entraîneur de l'Entente Wormeldange/Munsbach/CSG): «Je suis très fier de mon équipe. Nous avons amplement mérité de gagner ce match. Nous étions de nouveau tactiquement disciplinées, nous avons bien combattu, tout en jouant au football. Je suis encore plus satisfait de ce résultat, car nous avons joué une bonne partie du match à dix, après l'expulsion plus qu’injuste d’une de nos joueuses. Maintenant, place à la Coupe, avec un petit bémol: le refus de la fédération de reporter d’un jour le match, malgré l’accord de nos adversaires.» Junglinster - Entente Wormeldange/Munsbach/CSG 1-2

Nicolas Bevilacqua, l'entraîneur de l'Entente Wormeldange/Munsbach/CSG: «Nous étions de nouveau tactiquement disciplinées, nous avons bien combattu, tout en jouant au football.»
Nicolas Bevilacqua, l'entraîneur de l'Entente Wormeldange/Munsbach/CSG: «Nous étions de nouveau tactiquement disciplinées, nous avons bien combattu, tout en jouant au football.»
Photo: Stéphane Guillaume

Serge Bix (entraîneur du Racing FCUL): «Je suis très content, nous sommes sur une bonne dynamique. J’avais dit aux joueuses après la défaite contre Junglinster que je souhaitais gagner tous les matches jusqu’à la trêve.» FC Mamer - Racing Luxembourg 1-3

Chrëscht Schartz (entraîneur de l'Entente Rosport/USBC/Christnach): «Après une bonne prestation samedi dernier contre Niederkorn, nous avons réussi à faire de même contre une très belle équipe de Bettembourg. L’équipe revit de nouveau et l’avenir s’annonce très beau.» Entente Rosport/USBC/Christnach - SC Bettembourg 1-3


Sur le même sujet

Bettembourg seul en tête, Junglinster répond présent
Dans le choc de la quatrième journée, Bettembourg a signé une quatrième victoire en autant de rencontres mais a surtout pris seul la tête du championnat. La défaite du Racing permet à Wormeldange, à Junglinster et à Niederkorn de revenir à la hauteur du club de la capitale.
Victorieuses de l'Entente Rosport, Tamara Cardoso et Junglinster sont revenus à la hauteur du Racing.
Coupe des Dames: le Fola homérique, le Racing copie les hommes
Le Petit Poucet de la Coupe des Dames, le Fola Esch, équipe de Ligue 2, a réussi l'exploit des quarts de finale en écartant Bettembourg au bout des tirs au buts. Le Racing, comme son homologue masculine, Junglinster et Ell rejoignent aussi les demi-finales.
Julie Wojdyla buteuse pour le Racing / Football Dames Quart de finale coupe du Luxembourg   /  Saison 2017-2018  / 08.05.2018 / Racing FC Union Luxembourg vs Entente Rosport - USBC - Christnach / Stade Camille Polfer, Luxembourg Ville / Photo : Michel Dell’Aiera
Ligue 1 Dames: Junglinster sur le fil, Schifflange renversant
Beaucoup de suspense et des rebondissements dans les rencontres de cette 12e journée de Ligue 1 féminine, programmée en milieu de semaine. Junglinster s'est imposé dans les dernières minutes sur la pelouse du Progrès et Bettembourg a flambé face à Ell. A la lutte pour le maintien, Colmar-Berg gratte un point et Schifflange en gagne trois.
Mandy Charlet et Nadine Tangeten / Football  Ligue 1 Dames  Luxembourg  / 12ème  journée /  Saison 2017-2018  / 25.04.2018 / Progrès Niederkorn vs Jeunesse Junglinster  / Terrain N°2  Niederkorn / Photo : Michel Dell’Aiera
Dames: Junglinster et Bettembourg se quittent dos à dos
Alors que Junglinster menait 2-0 à la pause face à Bettembourg, le Sporting est finalement parvenu à combler son retard et maintenir son écart à deux points sur la Jeunesse, leader, au classement. Les Ententes Wormeldange/Munsbach/CSG et Rosport/USBC/Christnach s'échappent encore un peu plus du bas de tableau.
Lea Pizzimenti (Junglinster) im Zweikampf mit  Raquel Miranda (Bettemburg) / Fussball, Damen, 1. Liga Luxemburg, 11. Spieltag, Saison 2017-2018 / 21.02.2018 /
FC Jeunesse Junglinster - SC Bettemburg / 
Terrain synthetique, Junglinster /
Foto: Ben Majerus
Football féminin: Mamer assomme Bettembourg
Junglinster est champion d’automne et passera l’hiver au chaud avec quatre points d’avance sur une étonnante équipe de Lintgen, cinq sur Mamer qui s'est réveillée et sept sur celle de Bettembourg qui, avec un match de moins, est en perte de vitesse.
Roberta da Silva (ASW) gegen Melissa Goncalves (16)
Foto: Serge Daleiden