Changer d'édition

D2: Diekirch arrache un point, Schouweiler garde le moral
Sport 18 4 min. 08.10.2018

D2: Diekirch arrache un point, Schouweiler garde le moral

Jorge Oliveira (Diekirch, en jaune) dispute un ballon à Herve Penga (US Feulen).

D2: Diekirch arrache un point, Schouweiler garde le moral

Jorge Oliveira (Diekirch, en jaune) dispute un ballon à Herve Penga (US Feulen).
Photo: Serge Daleiden
Sport 18 4 min. 08.10.2018

D2: Diekirch arrache un point, Schouweiler garde le moral

Vainqueur 2-0 de Pratz.-Redange, Gilsdorf enchaîne un troisième succès d'affilée. Diekirch revient de loin face au leader Feulen. En série 2, le promu Schouweiler est dans de sales draps «On se battra jusqu'au bout», clame l'entraîneur Joël Schneider.

Par Vincent Lommel

Tout ou rien. Gilsdorf aime déjouer les pronostics. Les résultats des trois premières journées (Hosingen, Vianden, Wincrange) étaient médiocres avec un zéro pointé, neuf buts encaissés, trois marqués et un moral en berne. Trois semaines plus tard et trois succès en poche (Grevels, Rambrouch, Pratz.-Redange), l'entraîneur Celso Tavares se pince pour ne pas rêver. Les sourires ont relayé les pleurs. «Pour être honnête, réaliser un bilan de neuf sur neuf doit remonter à de nombreuses années», sourit le principal intéressé présent au club depuis novembre 2017.

Valadares (20e) et Moreira (72e) sont les buteurs de la dominicale. «Gagner est important pour la confiance.» Ne pas encaisser est appréciable. «Mon gardien Cédric Vaz Da Cruz qui a livré une excellente prestation était le… troisième dans la hiérarchie. Les blessures de ses (deux) coéquipiers lui ont permis de sauter dans la brèche.» 

La Jeunesse est septième ex aequo avec Wincrange et Vianden. «On compte quatre longueurs de retard sur le duo de tête (Feulen et Hosingen) et six sur le barragiste Rambrouch.» L’heure est à la croisée des chemins. «C’est maintenant ou jamais. À nous d’accrocher le bon wagon.» 

Le choc entre Diekirch et Feulen n'a pas désigné de vainqueur (3-3). «Quand le marquoir indique 1-3 à la 85e, tu es content de prendre un point», remarque Patrick Kettmann. Un penalty et un coup franc (90+5) expliquent ce dénouement heureux.


Le CS Oberkorn sans pitié

Un but de Walerius suffit à Echternach pour s’installer seul en tête - la défaite de Walferdange l’explique - avec une unité d’avance sur le CS Oberkorn qui a explosé 6-0 Schouweiler.

Promu en D2 à l’instar du Daring, Schouweiler fait pitié à voir - la remarque vaut pour Merl. «Le comité était conscient de la difficulté de la tâche sans imaginer un si mauvais départ», explique le cornac Joël Schneider. 

Avec sept revers et vingt-neufs buts concédés, les chiffres sont explicites. «Le choix a été fait d’évoluer avec des joueurs formés à Schouweiler et qui ne touche pas un euro. Quel club agit de la sorte? La moyenne d’âge est de 22,5 ans. Le manque d’expérience n’est pas à négliger comme l’absence de quatre titulaires (secteur défensif).»

Il reste à ne pas céder au découragement. «La saison est longue! L’ambiance reste bonne et les entraînements suivis. Pas question de baisser les bras.» Ehnen, barragiste, pointe déjà à cinq longueurs. Il faudra s’arracher.

VESTIAIRES


Celso Tavares (entraîneur de Gilsdorf): «Le match à Larochette sur un petit terrain s’annonce compliqué. Onzième, cette équipe très technique et qui n’est pas à sa place au classement ne nous réussit guère. On doit continuer notre série.» Gilsdorf - Pratz.-Redange 2-0

Patrick Kettmann (entraîneur de Diekirch): «Si nous n’avons pas encore connu la défaite, il y a encore beaucoup de choses à améliorer.» Feulen - Diekrich 3-3

Tom Kopecki (entraîneur d'Hosingen): «Très, très faible match de mon équipe. Wincrange, plus volontaire, mérite sa victoire 4-1.» Hosingen - Wincrange 1-4

Alain Thunus (entraîneur d'Ell): «J'avais modifié mon onze mais les consignes ont été respectées. On ne refuse pas un quatrième succès de rang.» Ell - Rambrouch 3-0

Olivier Lickes (joueur-entraîneur de Biwer): «Programmé à Ehnen, le match s'est joué à Biwer car le terrain du Vinesca était impraticable. On a dominé les débats. On paie comptant deux des trois erreurs individuelles. 2-2 à l'arrivée.» Ehnen - Biwer 2-2

Vincent Bolognini (entraîneur du Luna Oberkorn): «Echternach a eu des occasions pour marquer en première mi-temps mais nous aussi. On prend le but fatidique sur une des rares contre-attaques adverses. La défaite n'est pas grave en regard des insultes racistes proférées par les joueurs locaux et leurs supporters. C'est inadmissible . Ce genre d'attitude devrait être condamné.» Echternach - Luna 1-0

Jean-Luc Santinelli (président de Walferdange): «La défaite 2-0 contre Beggen ne constitue pas un coup d'arrêt. Notre adversaire a tiré deux fois et il a fait mouche. Nous avons dominé les débats, essentiellement au deuxième time. Nous avons tiré trente fois au but et le ballon n'est pas rentré. Ce n'était pas notre jour.» Walferdange - Beggen 0-2

Christophe Bello (entraîneur du CeBra): «Mon équipe a livré une très grosse première mi-temps tant au niveau de l'intensité que du nombre incalculable d'occasions. Le score (2-0) aurait dû être beaucoup plus élevé à la mi-temps. Je regrette une chose: nous n'avons pas insisté en seconde période. Merl s'en tire à bon compte.» Merl - CeBra 0-2

CHIFFRES

6. Six défaites consécutives pour Merl et Schouweiler en série 2.

5. Cinq succès de rang pour le CS Oberkorn depuis sa défaite… 7-1 à Biwer lors de la journée inaugurale.

L'AFFICHE 

En série 1, Feulen (1er) - Perlé (5e) est à suivre de près comme un certain CS Oberkorn (2e) -Echternach (1er) dans l’autre série. Le leadership sera en jeu.  


Sur le même sujet

Ehnen dédramatise, bonne affaire pour Itzig, Larochette en faute
Douze semaines après le dernier match, les équipes de Division 2 ont renoué avec la compétition. Walferdange n'est pas tombé dans le piège tendu par Ehnen qui garde confiance. Itzig a dompté Echternach. En Série 1, Pratzerthal/Rédange a porté réclamation contre Larochette.
Ehnen - Walferdange 0-2. David Promme, le gardien du Vinesca ne peut rien faire sur le second but visiteur.
D2: le CSO et le Luna Oberkorn partagent, Feulen impardonnable
La 13e journée était le dernier devoir de l’année pour les footballeurs de D2. Le derby d’Oberkorn n’a pas désigné de vainqueur. «Je suis content avec le point du nul», opine le nouveau coach du CSO, Anibal Santos da Graca. En Série 1, Ell - Perlé a été arrêté en raison de la pluie battante, tandis que Feulen, en supériorité numérique, a subi la loi de Vianden.
Beggen et sa défense de fer, Feulen creuse l'écart
La journée a été propice pour l'Avenir Beggen difficile vainqueur 1-0 de Belval en série 2. Echternach (2e) a été surpris par Merl (1-1). Schouweiler a décroché sa première unité. En série 1, les ambitieux Diekirch et Hosingen ont partagé.
Beggen s'est imposé sur le plus petit score face à Belvaux ce week-end.
Division 2: Ell cafouille contre Larochette, le CS Oberkorn garde le cap
A onze contre neuf, le SC Ell (4e) s'est montré incapable de prendre la mesure (0-0) de Larochette (11e), tandis que Patrick Wagner arrête les frais après une sixième défaite à la tête de Pratzerthal-Redange. En Série 2, le CS Oberkorn carbure à plein régime en alignant une septième victoire - 2-0 à Ehlerange - en huit matches.
2.Division Ell : La Rochette Freisto§ durch Ben Schaaf (Ell in blau)
Koerich enfonce Merl, le CS Oberkorn vire en tête
En D2 Série 1, Feulen a scalpé 5-0 une équipe de Perlé en perdition. Wincrange revient de loin. En Série 2, Koerich a déroulé face à Merl en plein doute et à l’avenir incertain. Vainqueur 2-0 d’Echternach, le CSO se pare du leadership.
Football Division 2 FC Koerich-Merl-belair stade Deckebierg a Koerich 14/10/2018 fotos:Zineb Ruppert-Maghraoui
D2: fin du calvaire pour Harlange-Tarchamps, le Luna se rassure
Les Green-Boys 77 ont renoué avec la victoire et abordent un calendrier plus abordable. Le leader Hosingen a perdu ses premiers points. En série 2, le Luna s'est rassuré face à Ehnen. Walferdange s'impose dans la douleur 4-3 à Belval et reste au contact d'Echternach.
La joie de Nasreddine Hammami, capitaine du Luna Oberkorn, auteur de l'unique but du match.