Changer d'édition

Cyclisme: Alex Kirsch: «En cinq minutes, j'avais fait mon choix»
Sport 2 min. 29.12.2016 Cet article est archivé

Cyclisme: Alex Kirsch: «En cinq minutes, j'avais fait mon choix»

Alex Kirsch a changé d'équipe mais n'a pas encore porté officiellement son nouveau maillot, celui de Wallonie-Bruxelles Veranclassic-Aqua Project

Cyclisme: Alex Kirsch: «En cinq minutes, j'avais fait mon choix»

Alex Kirsch a changé d'équipe mais n'a pas encore porté officiellement son nouveau maillot, celui de Wallonie-Bruxelles Veranclassic-Aqua Project
Photo: Serge Waldbillig
Sport 2 min. 29.12.2016 Cet article est archivé

Cyclisme: Alex Kirsch: «En cinq minutes, j'avais fait mon choix»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Au sein de sa nouvelle équipe continentale belge Wallonie-Bruxelles Veranclassic-Aqua Protect, Alex Kirsch est impatient de démontrer ses progrès lors de la nouvelle saison 2017 qui s'annonce. Aujourd'hui âgé de 24 ans, le coureur luxembourgeois entend donner un nouvel élan à sa carrière, après ses expériences chez Cult Energy et Team Stölting.

(jg et JFC). - Au sein de sa nouvelle équipe continentale belge Wallonie-Bruxelles Veranclassic-Aqua Protect, Alex Kirsch est impatient de démontrer ses progrès lors de la nouvelle saison 2017 qui s'annonce. Aujourd'hui âgé de 24 ans, le coureur luxembourgeois entend donner un nouvel élan à sa carrière, après ses expériences chez Cult Energy et Team Stölting.

  • Alex, comment se déroule l'intégration dans votre nouvelle équipe, Wallonie-Bruxelles Veranclassic- Aqua Project?

La première prise de contact avec mes nouveaux coéquipiers a eu lieu au mois de novembre dans les Ardennes, afin de lier connaissance. C'est cependant lors du premier stage d'entraînement, en décembre en Espagne, que j'ai véritablement eu l'occasion de faire plus ample connaissance avec chacun. Mes premières impressions sont très positives. Mais pour moi, il ne s'agit pas non plus d'une situation inédite, dans la mesure où je courrai en 2017 pour la... troisième équipe différente en trois ans.

  • Qu'est-ce qui a guidé votre choix en faveur de cette formation continentale belge?

J'ai eu des contacts avec d'autres équipes de niveau continental pro. Mais, même si plusieurs d'entre elles jouissent d'une bonne réputation, je suis devenu naturellement plus prudent avant de signer quelque part, en raison des mauvaises expériences que j'ai vécues récemment. Puis, lorsque j'ai eu vent du projet mis en place par la formation Wallonie-Bruxelles, j'ai été conquis d'emblée. Après cinq minutes d'entretien avec le directeur sportif et ancien professionnel Christophe Brandt, il était clair que je voulais signer chez eux.

  • Quelles sont vos attentes pour cette saison 2017?

J'aimerais me faire remarquer dès le début de l'année, car je suis quelqu'un qui trouve rapidement ma meilleure forme et qui supporte très bien le froid. Dans mon début de programme, figurent quelques courses d'un jour comme La Marseillaise (31 janvier), le Circuit Het Nieuwsblad (25 février), Kuurne - Bruxelles - Kuurne (26 février), ou encore Le Samyn (1er mars) et les flamandes Nokere Koerse (15 mars) et Handzame Classic (17 mars). Ce sont toutes principalement des courses qui se déroulent en Belgique et qui exercent sur moi une certaine fascination. C'est pourquoi j'aimerais m'y montrer sous mon meilleur jour. Après cette première partie, je prendrai ensuite un peu de repos, avant d'enchaîner avec des épreuves à étapes de moyenne difficulté. Le Skoda Tour de Luxembourg (31 mai - 4 juin) est très certainement un objectif, au même titre que les Quatre Jours de Dunkerque (9 - 14 mai) ou le Circuit de la Sarthe (4 - 7 avril).

Retrouvez l'interview d'Alex Kirsch en intégralité dans l'édition de ce jeudi du Luxemburger Wort.


Sur le même sujet