Changer d'édition

Coupe de Luxembourg: Le Fola rejoint tranquillement le dernier carré
Sport 4 min. 20.04.2016

Coupe de Luxembourg: Le Fola rejoint tranquillement le dernier carré

David da Mota et l'UNA ont résisté une mi-temps avant que le Fola ne débloque son compteur par l'intermédiaire de Samir Hadji.

Coupe de Luxembourg: Le Fola rejoint tranquillement le dernier carré

David da Mota et l'UNA ont résisté une mi-temps avant que le Fola ne débloque son compteur par l'intermédiaire de Samir Hadji.
Photo: Yann Hellers
Sport 4 min. 20.04.2016

Coupe de Luxembourg: Le Fola rejoint tranquillement le dernier carré

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Vainqueur de Strassen (4-0) au stade Emile Mayrisch, le Fola rejoint les demi-finales de la Coupe de Luxembourg pour la première fois depuis 2012. Pas vraiment bousculés par les promus, les hommes de Jeff Strasser ont passé une soirée assez tranquille.

Vainqueur de Strassen (4-0) au stade Emile Mayrisch, le Fola rejoint les demi-finales de la Coupe de Luxembourg pour la première fois depuis 2012. Pas vraiment bousculés par les promus, les hommes de Jeff Strasser ont passé une soirée assez tranquille.

Par Thibaut Goetz

Le match. Avant le coup d’envoi, une minute de silence est respectée en la mémoire de Louis Pilot, disparu samedi dernier, et qui avait démarré sa carrière au Fola. Et première surprise du côté de Strassen dès le coup d’envoi puisque Delgado annoncé titulaire s’est blessé durant l’échauffement et laisse sa place à Rondel. La partie démarre fort, sans round d’observation, et le Fola est tout près de cueillir à froid son adversaire par l’intermédiaire de Dallevedove dont la tête est repoussée par Chioato (2e).

Le Fola se montre dangereux une nouvelle fois de la tête, à la 21e minute, c’est Françoise qui place cette fois un essai un peu trop mou. Le club doyen poursuit sa domination face à une équipe de Strassen bien discrète, mais Bensi ne cadre pas sa frappe sur une belle offrande en retrait de Françoise (25e). Juste avant la mi-temps c’est encore une fois Françoise qui se met en évidence, de même que Chioato qui repousse superbement la tête du milieu français (40e).

Le début de deuxième mi-temps voit le Fola virer en tête. Lancé par Laterza, Bensi centre au second poteau pour Hadji, la reprise de l’attaquant fait mouche (1-0, 49e). Le passeur décisif sur le premier but est tout près de doubler la mise peu après, mais le ballon piqué de l’international manque de puissance et ne surprend pas un Chioato bien sorti de ses buts (55e). Quelques minutes plus tard c’est au tour de Françoise de tenter sa chance mais sa frappe termine sur la piste d’athlétisme.

Strassen est toujours dans le match à l’approche du dernier quart d’heure et peut remercier son gardien, une nouvelle fois décisif face à Bensi (76e). Mais Laterza va vite doucher les espoirs d’égalisation des visiteurs. Après un coup franc sur la droite et un petit cafouillage dans la surface, il inscrit le deuxième but de son équipe (2-0, 81e).

La fin de match est totalement à sens unique, Bensi parvient enfin à trouver le chemin des filets (3-0, 85e). Keita va même inscrire un but sur son premier ballon touché (4-0, 90e)!

Le Fola accède donc aux demi-finales d’une Coupe de Luxembourg qu’il n’a plus remporté depuis… 1955.

La note du match: 11/20. Domination du Fola en première mi-temps, Strassen est timide dans ce premier acte et ne se signale que par une frappe non cadrée de Kerger. La deuxième mi-temps voit le Fola virer en tête mais Strassen ne parviendra pas à se procurer d’occasions franches pour revenir au score.

Le fait du match. Une équipe de Strassen inoffensive. Sensation de la première partie de saison, Strassen marque le pas ces derniers temps. Privés de Delgado juste avant le coup d’envoi, les promus n’ont jamais trouvé la solution offensivement, à l’image de leur buteur Jager, bien accompagné toute la soirée par une charnière Klein - Bernard irréprochable.

L’homme du match. Stefano Bensi. Buteur et passeur décisif sur l’ouverture du score, l’international a réalisé un match plein, et aurait même pu inscrire un ou deux buts supplémentaires avec un peu plus de réalisme et sans un grand Chioato.

CS Fola Esch - UNA Strassen 4-0

Stade Emile Mayrisch, pelouse en bon état, arbitrage de M.Durieux assisté de MM.Hansen et Da Costa. 224 spectateurs payants. Mi-temps : 0-0.

Evolution du score : Hadji (1-0, 49e), Laterza (2-0, 82e), Bensi (3-0, 85e), Keita (4-0, 90e).

Corners : 6 (6+0) pour le Fola, 1 (0+1) pour Strassen.

Cartons jaunes : Bensi (81e non respect du coup de sifflet de l’arbitre) pour le Fola; Lourenco (80e, tacle en retard sur Laterza) pour Strassen.

CS FOLA (4-1-4-1): Hym ; Martino, Klein, Bernard, Kirch ; Souto (cap.); Laterza (88e Keita), Dallevedove, (86e Holter),  Bensi, Françoise (77e Hornuss); Hadji.

Joueurs non-utilisés : Peiffer et Klapp.

Entraîneur : Jeff Strasser.

STRASSEN (3-5-2) : Chioato (cap.) ; Da Mota, Mondon, Collette ; Kerger, Vaz, D. Agovic, Lourenco (82e Kettenmeyer), Rondel (66e Ruppert) ; Jager, E. Agovic.

Joueurs non-utilisés : Menster et Alomerovic.

Entraîneur : Patrick Grettnich

Réactions

Losseni Keita (Fola): "C'est mon premier but pour le Fola et je suis heureux. Cela fait plaisir, en tout cas on ne lâchera rien jusqu'à la fin de saison, on va continuer dans cet état d'esprit".

Julien Klein (Fola): "Tous les ans on essaye de la jouer cette coupe, malheureusement ça ne nous avait pas souri jusqu'à présent mais cette fois peut-être qu'on réussira à être en finale et gagner. Le club attend ça depuis longtemps et ça nous tient à cœur de réaliser cet exploit".


Sur le même sujet

Europa League: Le Fola tout près de l’exploit
Après la défaite 3-1 à l’aller, c’est un Fola séduisant et revanchard qui a battu (1-0) une équipe d’Aberdeen bien timide. Une victoire pour l’honneur sur la plus petite timide des marges, car elle ne permet pas aux hommes de Jeff Strasser de se qualifier (2-3 sur l'ensemble des deux matches).
Football: Le Fola repart de l’avant
Après son match nul à Rosport, l’équipe du néo-diplômé Jeff Strasser devait se reprendre face au promu de Strassen qui l’avait battu à l’aller (2-4). Le capitaine eschois Rony Souto, Tom Laterza et Samir Hadji ont permis au champion en titre de l’emporter 3-1.
Emmanuel Françoise, sous le regard d'Assim Alomerovic, fonce vers le but de l'UNA. Le Fola va dominer son sujet et s'imposer.