Changer d'édition

Coupe de la Ligue: Oberhauser et le FC Metz éliminent logiquement Toulouse
Sport 3 min. 14.12.2016

Coupe de la Ligue: Oberhauser et le FC Metz éliminent logiquement Toulouse

David Oberhauser congratulé par ses coéquipiers après son tir au but inscrit.

Coupe de la Ligue: Oberhauser et le FC Metz éliminent logiquement Toulouse

David Oberhauser congratulé par ses coéquipiers après son tir au but inscrit.
Photo: AFP
Sport 3 min. 14.12.2016

Coupe de la Ligue: Oberhauser et le FC Metz éliminent logiquement Toulouse

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Appliqué, déterminé et aidé par un impeccable David Oberhauser, le FC Metz a attendu la série des tirs au but (11 à 10 !) pour distancer Toulouse (1-1, temps réglementaire). Les hommes de Philippe Hinschberger s’en iront au Parc des Princes pour y défier le PSG en quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Appliqué, déterminé et aidé par un impeccable David Oberhauser, le FC Metz a attendu la série des tirs au but (11 à 10 !) pour distancer Toulouse (1-1, temps réglementaire). Les hommes de Philippe Hinschberger s’en iront au Parc des Princes pour y défier le PSG en quarts de finale de la Coupe de la Ligue.

Par Hervé Kuc

La qualification. 11 à 10 après une série de tirs au but insoutenable. Vingt-et-une transformations et David Oberhauser qui sort de sa boîte pour détourner l’essai de son homologue puis transformer le sien sans trembler. Le FC Metz a réussi à retrouver le sourire, et s’il a dû attendre le bout de la soirée, son soulagement est immense et sa manière de faire a plu.

Pourtant, la tribune fermée, les gradins clairsemés et une ambiance feutrée n’annonçaient rien de bon. Mais, les hommes de Philippe Hinschberger ont été valeureux. Des efforts justement récompensés par une réalisation superbe de Mollet, sur un service de Hein, et une frappe enroulée en pleine lucarne (1-0, 11e). L’égalisation du TFC (1-1, penalty de Braithwaite), sur une faute (?) contestable de Philipps ont ralenti les Messins qui ont ensuite animé les débats: la tête de Falette (55e) puis l’essai de Hein (77e) auraient mérité d’envoyer le FC Metz en quart de finale de la Coupe de la Ligue !

David Oberhauser, calme et serein, s’en est chargé. Metz ira à Paris pour un match de gala. Pas le meilleur des tirages. Mais, le FC Metz a fait plaisir face au TFC !

Les joueurs et leur note. Oberhauser (8) n’a rien pu sur le penalty de Braithwate (28e), ensuite il a tout fait correctement et a effectué une jolie sortie (49e). Il a détourné le tir au but de Goicoechea et a transformé le sien ! Du très joli boulot.

En défense, Signorino (6) s’est battu comme à son habitude, avec ses qualités mais aussi ses points faibles. Falette (6) et Milan (6) ont été sérieux et solides tout au long de la partie, ce qui n’est plus arrivé au FC Metz ces dernières semaines. Balliu (6) a eu du mal à trouver de la justesse dans ses actions mais s’en est finalement sorti honorablement. Au milieu, Philipps (6) a été lourdement pénalisé pour un geste mal contrôlé, puis il a essayé de jouer juste et de manière propre, sans prendre le moindre risque offensif. Mandjeck (6,5) a valu par une présence physique jamais démentie et une volonté sans faille. Mollet (7) a inscrit un très beau but, a botté un sublime coup franc (66e) et a pesé sur le jeu grenat.

Hein (6) s’est bien repris après sa mauvaise sortie à Bastia et s’est appliqué sur les coups de pied arrêtés : il aurait même pu soulager les siens (77e). Sarr (7,5) a tout bien fait, ou presque. Ses accélérations, balle au pied, ont été nombreuses (32e, 39e, 42e et 56e) et son engagement total. En attaque, Vion (5,5) a pris un tacle puis un tampon (65e) de Sylla, a fait de son mieux dans des conditions plus que délicates et a laissé sa place à Diallo (70e).

Pénalty oublié. Si Philipps a été sanctionné d’un pénalty pour son pied levé maladroit (28e), alors le FC Metz aurait dû bénéficier de la même récompense sur l’incursion d’Ismaila Sarr (43e). Le très rapide et très doué milieu de terrain grenat s’est offert une percée XXL stoppée nette en pleine surface (43e) par Yago. Une incursion de classe, qu’il ne faudra pas hésiter à renouveler à Caen ce samedi.

Metz - Toulouse 1-1 (11 à 10 aux tab)

Stade Saint-Symphorien, temps froid, belle pelouse, 5.876 spectateurs, arbitrage de M. Millot. Mi-temps : 1-1.

Evolution du score : 1-0 Mollet (11e), 1-1 Braithwaite (28e sp)

Cartons jaunes : Mandjeck (31e), Balliu (35e) à Metz ; Yago (39e), Vinkov (64e) à Toulouse.

METZ : Oberhauser ; Balliu, Milan (cap.), Falette, Signorino ; Philipps, Mandjeck, Mollet (74e Cohade), Hein (80e Nguette), Sarr ; Vion (70e Diallo). Joueurs non entrés en jeu : Kawashima ; Rivierez, Assou-Ekotto, Doukouré.

TOULOUSE : Goicoechea ; Michelin, Yago, Jullien, Sylla ; Doumbia (72e Toivonen), Pi (73e Sirieix), Ninkov, Blin (45e Bodiger), Somalia ; Braithwaite (cap.). Joueurs non entrés en jeu : Vidal ; Veskovac, Amian, Edouard.


Sur le même sujet

Avant Metz - Toulouse: Hinschberger: «Aulas ferait mieux de se taire!»
Philippe Hinschberger en a gros sur la patate. Ses joueurs n’ont pas répondu à ses attentes à Bastia et le FC Metz tend le dos avant la réception de Toulouse ce mercredi en Coupe de la Ligue (21h05) puis le délicat déplacement à Caen samedi en championnat. Au passage, un tacle au football français et à Jean-Michel Aulas pour leur manque de solidarité.
Philippe Hinscherberger n'a pas l'intention de brader la sortie de mercredi en Coupe de la Ligue, mais reconnaît que le déplacement à Caen samedi sera plus important.
Ligue 1: Le FC Metz fait la belle affaire à Toulouse
Discipliné, combatif et s’appuyant sur Bisevac, Assou-Ekotto et Mandjeck, le FC Metz a su aller chercher un succès d’importance à Toulouse (2-1). Excellent pour le moral avant de recevoir Lorient dans huit jours.
Metz' French midfielder Yann Jouffre celebrates with teammates after scoring a penalty kick during the French L1 football match Toulouse against Metz November 19, 2016 at the Municipal Stadium in Toulouse.   / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI
Ligue 1: Le FC Metz a fini par plier à Paris
Dominé, le FC Metz a logiquement laissé Paris s’emparer des trois points (3-0) ce dimanche soir. Les hommes de Philippe Hinschberger ont souffert défensivement avant de développer un jeu plus libéré. Les Messins devront se reprendre samedi prochain face à Angers.
Paris Saint-Germain's Brazilian defender David Luiz (C) and Paris Saint-Germain's Italian midfielder Thiago Motta (L) vie for the ball with Metz's Italian defender Guido Milan during the French L1 football match PSG vs Metz on August 21, 2016, at the Parc des Princes stadium in Paris. / AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK