Changer d'édition

Coupe de la Ligue française: Le FC Metz étonne mais laisse filer Angers
Sport 4 min. 12.12.2017

Coupe de la Ligue française: Le FC Metz étonne mais laisse filer Angers

Titulaire, Vincent Thill (en blanc, face à l'Angevin Lassana Coulibaly) est sorti à la pause

Coupe de la Ligue française: Le FC Metz étonne mais laisse filer Angers

Titulaire, Vincent Thill (en blanc, face à l'Angevin Lassana Coulibaly) est sorti à la pause
Photo: AFP
Sport 4 min. 12.12.2017

Coupe de la Ligue française: Le FC Metz étonne mais laisse filer Angers

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Avec de jeunes éléments, dont Vincent Thill et Vahid Selimovic, titulaires, une envie intacte et des intentions louables, le FC Metz aurait pu se qualifier à Angers. Mais, son manque d'efficacité offensive a été une nouvelle fois pénalisante et les Angevins ont raflé leur billet pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Dommage.

Avec de jeunes éléments, dont Vincent Thill et Vahid Selimovic, titulaires, une envie intacte et des intentions louables, le FC Metz aurait pu se qualifier à Angers. Mais, son manque d'efficacité offensive a été une nouvelle fois pénalisante et les Angevins ont raflé leur billet pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (1-0). Dommage.

Par Hervé Kuc

L'élimination messine

Frédéric Hantz et le FC Metz, privés de nombreuses armes, ont donc lancé trois jeunes qui ont fêté leur première titularisation officielle avec l'équipe professionnelle: Goudiaby (20 ans), Selimovic (20) et Thill (17).

Si Vincent Thill a souffert physiquement et a logiquement cédé sa place à Maziz à la pause, les deux premiers cités ont tenu leur rang respectif avec assurance et dynamisme.

Un premier acte que les Messins ont globalement maîtrisé mais ni la reprise écrasée de Mollet (19e), ni la tête trop haute de Niane (29e) n'ont permis aux Mosellans de prendre les devants. Un avantage qui aurait pu intervenir par le pied gauche de Thill (35e), mais la belle reprise du Luxembourgeois a été détournée par Mandréa, le dernier rempart angevin, au prix d'une belle envolée.

Ensuite, l'Angevin Fulgini a réussi une superbe reprise qui a mystifié Didilon (1-0, 52e) un peu trop avancé sur le coup. Une réalisation qui va freiner les partenaires de Cohade, même si dans les derniers instants, Assou-Ekotto (80e) a envoyé une belle frappe, et si Niane (81e) et Mollet (83e) ont eu des semblants d'opportunités.

Au final, le FC Metz quitte la Coupe de la Ligue avec un fort goût de déception au fond de la gorge. Sa prestation a été cohérente mais l'inefficacité offensive lui colle malheureusement à la peau. Comme toujours.

Les joueurs et leur note

Didillon (4,5/10) a su intervenir calmement dans les airs en première période face à une formation du SCO très tendre. Il est trop avancé sur la frappe de Fulgini (52e) et le but angevin.

En défense, Goudiaby (6,5) a réussi une première période parfaite. De l'énergie dans tous ses gestes et une volonté de se porter sur le front qui n'a jamais faibli. Il a délivré un très beau centre (18e) et a évolué avec calme et sérénité. Une découverte. Niakhaté (5,5) a été sûr dans ses interventions défensives mais quelques-unes de ses relances ont été approximatives. Assou-Ekotto (5) a délivré une frappe puissante (80e) qui aurait pu permettre au FC Metz de jouer sa qualification aux tirs au but.

Au milieu, Poblete (6,5) a subi deux tacles et le second de la part de Touré (45+1) aurait pu lui coûter une cheville. Deux avertissements logiques donnés à des Angevins qui n'ont pas su contrarier les excellentes initiatives de l'Argentin. Il monte en puissance, muscle ses interventions et récupère plus de ballons. Il a passé le flambeau à Philipps (76e). Cohade (6) a beaucoup essayé, beaucoup couru et n'a jamais baissé les bras. Mollet (5,5) a été vaillant, a botté un coup franc de manière subtile (38e), puis a paru émoussé. Niane (6) est très jeune (18 ans), très doué mais manque encore de clairvoyance. Il nous plaît beaucoup.

En attaque, Roux (6) a livré une première période de belle facture. Bien en jambes, inspiré et travailleur. Rivière (76e) est venu le relayer.

Selimovic rassurant, Thill décevant

Vahid Selimovic (6,5), pour sa toute première apparition à ce niveau, a entamé sa partie de belle manière : des interventions nettes et une présence physique ferme. Il a "séché" durement Crivelli (49e) et a récolté un carton jaune mérité. Il n'a commis aucune erreur et sa partition lui vaudra certainement d'être du voyage à Montpellier ce samedi.

Vincent Thill (3) a attendu quinze bonnes minutes avant de toucher son premier ballon qu'il a envoyé directement en touche. Il a ensuite perdu quatre balles de rang (15e, 20e, 21e et 24e) avant de réussir une belle frappe du gauche (35e) qui aurait mérité de finir dans les filets angevins. Il est sorti après quarante-cinq minutes au profit de Maziz. Dur apprentissage.

SCO Angers - FC Metz 1-0

Stade Raymond-Kopa, temps frais, pelouse correcte, arbitrage de M. Thual, environ 7.000 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Le but: 1-0 Fulgini (52e).

Cartons jaunes: Tharat (41e) et Touré (45+1) à Angers; Assou-Ekotto (38e) et Selimovic (49e) à Metz.

  • SCO ANGERS: Mandréa; Bamba, Pavlovic, Thomas, Ciss; Tahrat (46e Belaïli), Coulibaly, Mangani (cap.), Puyo, Touré (46e Fulgini); Crivelli (73e Ketkéophomphone).

Joueurs non entrés en jeu: Letellier; Manceau, Toko Ekambi, Sunu.

  • FC METZ: Didillon; Goudiaby, Niakhaté, Selimovic, Assou-Ekotto; Poblete (76e Philipps), Cohade (cap.), Mollet, Thill (45+1 Maziz); Niane, Roux (76e Rivière).

Joueurs non entrés en jeu: Kawashima; Lempereur, Peugnet, Fournier.


Sur le même sujet

Le FC Metz plonge officiellement en Ligue 2
Longtemps devant, le FC Metz a fini par craquer face à Angers (1-2) dans le temps additionnel. Un revers qui envoie pour de bon le club de Bernard Serin en Ligue 2. Les deux prochains matchs de championnat compteront pour du beurre.
Metz' French forward Emmanuel Riviere (R) vies for the ball with Angers' French midfielder Baptiste Santamaria  during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Angers (ASCO) on May 6, 2018 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Ligue 1: Le FC Metz rallume un peu la flamme face à Rennes
Nullement perturbé par l'absence de soutien d'une partie de ses supporters, le FC Metz a pensé prendre le meilleur sur Rennes (1-0) mais une mauvaise relance de Chris Philipps a permis aux Rennais de sauver l'essentiel (1-1). Les Messins n'ont toujours pas gagné à Saint-Symphorien.
Metz' French midfielder Florent Mollet (R) celebrates after scoring during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Rennes (SRFC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France on December 9, 2017. / AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Ligue 1: Soirée cauchemardesque pour le FC Metz à Angers
Auteur d’une sortie ratée, trop rapidement réduit à dix puis à neuf, le FC Metz a vécu l’enfer à Angers et son revers (1-2) est logique. Une soirée ultra-pénalisante au classement général et une réception de Marseille, vendredi prochain, qui se fera forcément dans la souffrance.
Angers' French forward Nicolas Pepe (L) and Angers' French midfielder Baptiste Santamaria (C) vies with Metz's Luxemburg defender Chris Philipps (R) during  the French L1 football match between Angers (SCO) and Metz (FC), on January 28, 2016, in Jean Bouin Stadium, in Angers, northwestern France.  / AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER