Changer d'édition

Coupe de France: Le FC Metz, trop maladroit, sorti par Caen
Face à Caen, Nolan Roux avait pourtant placé le FC Metz sur la voie de la qualification en inscrivant le 2-1 à la 108e minute...

Coupe de France: Le FC Metz, trop maladroit, sorti par Caen

Photo: AFP
Face à Caen, Nolan Roux avait pourtant placé le FC Metz sur la voie de la qualification en inscrivant le 2-1 à la 108e minute...
Sport 4 min. 07.02.2018

Coupe de France: Le FC Metz, trop maladroit, sorti par Caen

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Au bout d’une soirée froide, le FC Metz et Caen n’ont su se départager (2-2) et la série des tirs au but est revenue aux Caennais (3-2). Les Messins vont devoir reprendre des forces et se concentrer sur la venue de Montpellier en championnat ce samedi.

Au bout d’une soirée froide, le FC Metz et Caen n’ont su se départager (2-2) et la série des tirs au but est revenue aux Caennais (3-2). Les Messins vont devoir reprendre des forces et se concentrer sur la venue de Montpellier en championnat ce samedi.

Par Hervé Kuc

L’élimination messine. Un vrai match de coupe. De l’engagement, des buts, du suspense et la «Panenka» ratée du Messin Boulaya lors de la série des tirs au but. Messins et Caennais n’ont pas compté leurs efforts pour ce huitième de finale de la Coupe de France.

Sous la houlette de Jouffre, Mollet et Poblete, les partenaires de Rivierez vont être les plus ambitieux même si Deminguet va se procurer la plus belle opportunité sur coup franc (13e). Côté mosellan, la frappe trop molle de Niane (15e) puis son accélération avortée (17e) vont être les seuls faits marquants d’un premier acte cadenassé.

Un cadenas qui va rompre lorsque le Caennais Stavistki va bénéficier d’une hésitation de Niane et d’un dégagement malheureux de Lempereur pour pousser le ballon au fond des filets messins (1-0, 51e). Un but qui va forcer Hantz à faire entrer, à l’heure de jeu, Cohade, Rivière et Roux: le FC Metz va pleinement en profiter et va tout d’abord trouver le poteau adverse par Boulaya (70e) puis finalement égaliser logiquement sur une frappe soudaine de Niane (1-1, 85e) déviée toutefois par Da Silva.

Réduit à dix (85e, Bazile), Caen va alors résister pour pousser Metz aux prolongations : Roux (2-1, 108e) va placer le FC Metz sur orbite mais Metz va également faillir sur un long ballon aérien mal jaugé par Beunardeau qui va profiter à Diomandé (2-2, 114e). La série des tirs au but ne va pas sourire à Cohade, Roux, Rivière et Boulaya et la formation mosellane va quitter la Coupe de France avec une tonne de regrets en poche.

Les joueurs et leur note. Beunardeau (5/10) a été soulagé de voir le joli coup franc de Deminguet (13e) filer tout près du poteau droit de son but, ensuite il a passé un premier acte tranquille. Il n’a pas semblé serein sur le premier but normand puis a mal apprécié la trajectoire sur le second. Il s'est fort bien rattrapé dans l'exercice des tirs au but.

Dylan Lempereur aux prises avec Frédéric Guilbert.
Dylan Lempereur aux prises avec Frédéric Guilbert.
Photo: AFP

En défense, Balliu (5,5) a eu fort à faire face au bon Stavitski. Riverez (6) a œuvré avec calme et détermination dans l’axe grenat. Selimovic (5,5) a effectué de bons gestes défensifs mais ses relances n’ont pas été nettes. Lempereur (5) s’est offert une belle incursion dans le camp adverse (38e) mais il a également effectué un dégagement fébrile qui a profité à Stavitski (1-0).

Au milieu, Poblete (6) s’est montré très présent, sortant un ballon chaud (27e) puis il s’est fait bouger sévèrement (29e). Il a bien tenu la maison grenat. Jouffre (5,5) avait faim de ballon et cela s’est vu dès les premiers instants. Positionné haut sur l’échiquier grenat, l’élégant messin a joué juste et bien pendant une heure. Il a laissé sa place à Cohade. Mollet (5,5) a bien combiné au sein de l’entre-jeu. Frédéric Hantz l’a préservé et Rivière (69e) a pris le relais et a apporté du poids au jeu mosellan.

Nguette (5) a tenté quelques bons déboulés, il s’est blessé à la jambe droite et Roux (56e) et venu prendre le relais. Boulaya (4) n’a pas tout réussi malgré sa bonne volonté. Sa technique en mouvement s’est heurté au mur adverse. Il aurait pu marquer (70e) mais sa tentative a échoué sur le poteau adverse. Sa «Panenka» totalement ratée sur son tir au but va lui rester en travers de la gorge. En attaque, Niane (5,5) ne s’est pas caché, ses accélérations ont gêné l’arrière-garde caennaise et son but (1-1, 85e) a permis aux siens d’espérer.

Jonathan Rivierez, à la lutte avec Enzo Crivelli, a bien tenu sa place en défense.
Jonathan Rivierez, à la lutte avec Enzo Crivelli, a bien tenu sa place en défense.
Photo: AFP

Metz - Caen 2-2 (2-3 aux t.a.b.)

Stade Saint-Symphorien, temps froid, bonne pelouse, arbitrage de M. Delerue, 11 200 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 0-1 Stavitski (51e), 1-1 Niane (85e), 2-1 Roux (108e), 2-2 Diomandé (114e).

Tirs messins réussis : Balliu, Poblete ; tirs ratés: Cohade, Roux, Rivière, Boulaya

Tirs caennais réussis: Djiku, Diomandé, Guilbert; tirs ratés: Crivelli, Féret, Da Silva.

Evolution du score: 0-1 Stavitski (51e), 1-1 Niane (85e), 2-1 Roux (108e), 2-2 Diomandé (114e).

Cartons jaunes: aucun à Metz; Deminguet (96e) à Caen.

Carton rouge: Bazile (84e) à Caen.

METZ: Beunardeau; Balliu, Selimovic, Rivierez (cap.), Lempereur; Poblete, Jouffre (61e Cohade), Mollet (69e Rivière), Nguette (56e Roux), Boulaya; Niane.

Joueurs non entrés en jeu: Kawashima; Hadraoui, Palmieri, Mandjeck.

CAEN: Samba; Avounou, Da Silva (cap.), Djiku, Guilbert ; Aït Bennasser (61e Féret), Deminguet (97e Repas), Diomandé, Stavitski, Bazile; Santini (56e Crivelli).

Joueurs non entrés en jeu: Vercoutre; Dabo, Le Joncour, Leborgne.


Sur le même sujet

Le FC Metz trop imprécis face à Amiens
Malgré une seconde période enlevée, les Messins ont laissé Amiens se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (2-1). Laurent Jans a joué l’ensemble d’une partie que les Mosellans ont maîtrisée sans réussir à se montrer efficaces. Il faudra faire mieux face à Auxerre lundi prochain en championnat.
A l'image du FC Metz, Emmanuel Riviere bute sur Eddy Gnahoré. Amiens disputera les huitièmes de finale.
Le FC Metz muselé par Caen
Dominateurs mais longtemps inefficaces, les Messins n’ont su prendre le meilleur sur Caen (1-1). Un résultat fâcheux qui va compliquer singulièrement l’opération maintien en Ligue 1 ou dans l’optique des barrages. Le FC Metz s’en ira à Lille pour l’emporter car il n’a plus le choix.
Emmanuel Rivière avait porté les Grenats au commandement. Une avance de très courte durée.
Coupe de France: Beunardeau envoie le FC Metz en huitièmes de finale
Le FC Metz et Tours n’ont pu se départager après 120 minutes de jeu (0-0). Il a fallu avoir recours à la série des tirs au but et quatre arrêts de Quentin Beunardeau pour voir les hommes de Frédéric Hantz valider leur billet pour les huitièmes de finale de la Coupe de France.
Players vie for the ball during the French Cup round of 16 football match between Metz (FCM) and Tours (TFC) at the Vallee du Cher Stadium in Tours, central France, on January 24, 2018. / AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT
Ligue 1: Le FC Metz avance à petit point face à Caen
Alors qu’il menait deux fois au score, le FC Metz s’est fait reprendre par Caen (2-2) et va avoir une tonne de regrets avant de recevoir le PSG ce mardi. La fébrilité défensive des hommes de Philippe Hinschberger les prive d’un succès qu’ils méritaient pourtant.
Franck Signorino intervient devant Jonathan Delaplace. Les Messins sont passés deux fois devant Caen, mais ils ont fini par concéder le nul.
Ligue 1: Le FC Metz dans le rouge à Caen
En manque d’inspiration et de créativité, le FC Metz a laissé Caen lui filer entre les pieds (0-3). Bisevac a vu rouge et le revers plonge le camp grenat dans le noir avant de recevoir Guingamp mercredi. Metz va-t-il retrouver la lumière ?
Le FC Metz n'a pas dissipé ses doutes sur la pelouse de Caen, sentant désormais le vent du boulet.