Changer d'édition

Elia Viviani
Brèves Sport 05.08.2019

Cofidis annonce la venue de Viviani et Sabatini

(AFP) - L'équipe Cofidis a officialisé ce lundi la venue du sprinteur italien Elia Viviani, champion olympique sur piste à Rio, et de son «lanceur» Fabio Sabatini (Quick-Step).

Viviani, qui compte 75 victoires à son palmarès, a notamment gagné l'étape du Tour de France arrivant à Nancy le mois dernier. «J'ai pu constater, en m'entretenant avec Cédric Vasseur (manager) et Roberto Damiani (directeur sportif), à quel point l'équipe Cofidis avait à coeur de me recruter et de me proposer un projet ambitieux», a déclaré l'Italien. «J'apprécie beaucoup la volonté de vouloir créer une dynamique autour de moi et de la confiance dont on me témoigne avec l'arrivée de mon ami Fabio (Sabatini)».

Viviani, 30 ans, a débuté sa carrière en Italie (Liquigas) avant de rejoindre Sky en 2015 puis Quick-Step trois ans plus tard. Le champion olympique de l'omnium compte à son palmarès cinq étapes du Giro, trois de la Vuelta et une du Tour. Ainsi que plusieurs courses d'un jour du WorldTour, notamment Hambourg (2017 et 2018), la Bretagne Classic Ouest-France (2017) et la Ride London gagnée dimanche devant l'Irlandais Sam Bennett.

Viviani, qui défendra son titre olympique l'an prochain à Tokyo, a évoqué ses objectifs avec son équipe: "Même si j'ai remporté une étape cette année, j'ai vraiment envie d'en remporter plus au Tour de France l'an prochain. Pour les classiques, il y a deux courses notamment que je rêverais de remporter: Milan-Sanremo et Gand-Wevelgem.

Sabatini (34 ans) est l'un des lanceurs les plus expérimentés du peloton. L'Italien, qui court pour Quick-Step depuis 2015, a participé dans sa carrière à 20 grands tours.

Aujourd'hui

Brèves Sport 2 min. Il y a 15 minutes

Deux Belges changent de couleurs dans le peloton

(AFP). - Philippe Gilbert évoluait depuis 2017 sous les couleurs de Quick-Step, une autre équipe belge, avec laquelle il était en fin de contrat et dont la direction avait choisi de l'écarter du dernier Tour de France.

Le coureur de 37 ans fera en 2020 son retour dans la formation où il avait explosé entre 2010 et 2011. «Je voulais toujours courir, ça ne faisait aucun doute», révèle le coureur belge, cité dans le communiqué de Lotto-Soudal. «Quand j'ai appris que je ne pouvais prolonger avec mon équipe actuelle que pour une seule saison, c'était clair pour moi que je voulais changer. Le projet le plus clair était celui de Lotto-Soudal.»

«Gilbert peut transmettre son expérience à notre effectif, qui a soif de nouveaux succès», s'est quant à lui félicité Marc Sergeant, directeur sportif de l'équipe belge.

Chez Deceuninck, Gilbert reste sur la déception de la non-participation à la dernière Grande Boucle, mais «que ce soit à la Vuelta, au Championnat du monde ou au Tour de Lombardie, je souhaite refermer le chapitre Deceuninck-Quick Step de la meilleure des manières, si possible avec une victoire», a souligné le Belge.

Le puncheur, qui avait décroché la place de n°1 mondial de l'UCI en 2011, va retrouver une équipe avec laquelle il avait presque tout raflé.

Lors de la seule année 2011 disputée pour Omega Pharma-Lotto, ancien nom de Lotto-Soudal, Gilbert avait remporté Liège-Bastogne-Liège, l'Amstel Gold Race, la Flèche wallonne, le Tour de Lombardie, la première étape du Tour de France ou encore la Classique de Saint-Sébastien.

Au cours de sa carrière professionnelle, également marquée par des passages à la Française des Jeux (2005-2008) et BMC (2012-2016), Gilbert a remporté tous les «Monuments» (Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Lombardie) à l'exception de Milan-Sanremo. Son palmarès colossal compte aussi neuf étapes de grands tours et deux titres de champion de Belgique sur route.    

Victor Campenaerts, spécialiste des chronos et détenteur du record de l'heure sur piste, quitte pour sa part la Lotto-Soudal et rejoint Dimension Data pour trois ans.

«Son pedigree est exceptionnel et être rejoint par un coureur de sa trempe en contre-la-montre est super motivant pour toute l'équipe» a commenté le directeur Dimension Data, Douglas Ryder. Il a notamment mentionné comme objectif les Jeux olympiques de Tokyo alors que son équipe sera renommée NTT, du nom d'un opérateur de téléphonie japonais.

Campenaerts, âgé de 27 ans, a été champion d'Europe du contre-la-montre en 2017 et 2018 et 3e sur le chrono du championnat du monde 2018.

En 2019, son principal fait d'armes est d'avoir battu en février le record du monde de l'heure, avec 55,089 km parcourus, effaçant des tablettes le vainqueur du Tour de France 2012 Bradley Wiggins.