Changer d'édition

Clervaux rit, Folschette dédramatise, Schanck s'en va
Sport 3 min. 21.05.2019

Clervaux rit, Folschette dédramatise, Schanck s'en va

David Conrardy, le gardien  du FC Beckerich, capte le ballon sur la tête de  Piotr Stanczak de l'US Reisdorf.

Clervaux rit, Folschette dédramatise, Schanck s'en va

David Conrardy, le gardien du FC Beckerich, capte le ballon sur la tête de Piotr Stanczak de l'US Reisdorf.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 3 min. 21.05.2019

Clervaux rit, Folschette dédramatise, Schanck s'en va

La première version d’un championnat à 27 journées a connu son épilogue dimanche. Surpris par Colmar-Berg, Folschette est quatrième. Clervaux est barragiste de dernière minute. En Série 2, Lasauvage va en découdre avec Ehnen.

 Par Vincent Lommel

Vingt-sept journées de championnat, des matches de Coupe de Luxembourg, de Coupe FLF: le programme était plus chargé qu’à l’habitude mais imposer des  semaines anglaises était inévitable. Les organismes ont trinqué.

Luca Colle (en vert) et Beckerich se sont inclinés face à l'US Reisdorf de  Piotr Stanczak.
Luca Colle (en vert) et Beckerich se sont inclinés face à l'US Reisdorf de Piotr Stanczak.
Photo: Stéphane Guillaume

Habitué à des saisons dans l’anonymat le plus complet, Folschette entendait franchir un cap l’été dernier. Des noms avaient rejoint l’équipe de Christophe Dell’Aera mais la quatrième place, la plus mauvaise, déçoit à peine l’entraîneur. «Six titulaires étaient absents pour la venue de Colmar-Berg. Cela s’est ressenti. Cependant, l’entame était encourageante et nous avons les occasions pour mener 2-0 après une demi-heure de jeu.» En vain.

Blessés, les routiniers Lambert Kabran et Laurent Lefèvre ont sollicité leur remplacement. Au préalable, l’adversaire avait trouvé l’ouverture sur une approximation des locaux. «Avec deux garçons de plus à l’infirmerie, revenir au score s'avérait être une gageure.» 1-3 au coup de sifflet final.

Le match de barrage file donc sous le nez de l’US Folschette. «Les résultats du troisième tour ont été catastrophiques. Nous n’avons pas manqué la troisième place dimanche mais lors des matches précédents. Monter n’était pas une obligation. C’était juste un bonus. L’envie sera de faire mieux en 2019-2020.»

Reisdorf et Colmar-Berg sont promus. Vainqueur 3-0 de Troisvierges, in extremis troisième du classement, Clervaux devra écarter Ehnen (12e, de D2 Série 2) pour accéder à l’échelon supérieur.

Série 2: le goal-average favorable à Lasauvage

Sans concurrence, Clemency et Schengen ont décroché un énième succès avant de faire étalage de leur classe en D2. Un mois d’avril catastrophique (0 sur 15) aura été fatal à Kopstal. Terminer en boulet de canon avec un bilan de neuf sur douze est aussi beau qu’inutile.

Le FCK 33 termine troisième ex aequo avec Minière Lasauvage. Une différence de buts de -5 contre + 10 à Lasauvage dessert toutefois sa cause. Ce dernier est parvenu à ses fins. Il croisera le fer avec Folschette (12e, D2 Série 1) avec le souhait d’en sortir vainqueur.

Réactions

Carlos Pereira (entraîneur de Colmar-Berg): «Folschette a dominé le premier quart d’heure et a eu deux ou trois occasions nettes pour marquer. Sur notre première action, on trouve l’ouverture. Dès cet instant, tout est devenu plus facile. 3-1 est un score mérité. L’objectif qui était de monter est atteint. Je quitte le club sur une bonne note. Je voulais remercier le comité, les joueurs mais, surtout, nos familles (femmes et enfants) qui souvent sont seules le week-end pour qu’on puisse exercer notre job. Je souhaite bonne chance à l'AS Colmar-Berg pour le futur.»  Folschette - Colmar-Berg 1-3

Yves Schanck (entraîneur de Troisvierges): «Clervaux mérite sa victoire. Nous offrons les deux premiers buts. Je félicite ma jeune équipe. J’en suis fier: il y avait encore 20 joueurs pour le dernier entraînement. J’ai eu la chance de rencontrer de bonnes personnes lors de mes deux saisons à la tête du Racing. L’ambiance était bonne même si les résultats laissent à désirer.»  Clervaux - Troisvierges 3-0 

Hans Loetsch, l'arbitre du match qui a opposé Beckerich à Reisdorf.
Hans Loetsch, l'arbitre du match qui a opposé Beckerich à Reisdorf.
Photo: Stéphane Guillaume

Les chiffres de la dernière journée

68: en Série 2, Clemency est champion avec 68 points sur 81 possibles. Un bilan exceptionnel.

86: le nombre de buts encaissés par les Aiglons Dalheim en Série 2. Soit, en moyenne, trois par match. 

A l'affiche

Les matches de barrages vaudront leur pesant d’or jeudi 30 et vendredi 31 mai. Au programme Larochette - Lasauvage (3e) et Ehnen - Clervaux (3e) respectivement disputés à Kehlen et à Consdorf. La grande foule sera fidèle aux rendez-vous.


Sur le même sujet

Division 3: Wilwerwiltz à la fête, Kopstal fin prêt
En forme ascendante, Kiischpelt Wilwerwiltz (8e) se pince pour ne pas rêver. Il a dompté Bourscheid et rêve de gagner quelques places au classement. En Série 2, Kopstal a humilié le Tricolore (3-0). Conserver la troisième place est l’objectif du FCK 33.
Gilles Schmitz (en blanc) et Wilwerwiltz ont dominé le CS Bourscheid de José Gonçalves.
D3: Munsbach prêt à en découdre avec Clemency
La 17e journée a démontré le degré de forme retrouvé de Munsbach alors que le leader Clemency a encore été battu. En Série 1, Colmar-Berg n’y arrive plus. La sonnette d’alarme est tirée.
Maurice Ngnifang et Jules Sauber  à la lutte entre les Aiglons Dalheim et le FC Munsbach. C'est le capitaine des Bleus de Munsbach qui aura le dernier mot.
Division 3: Brouch déchante, Clemency perd ses premiers points
La quatorzième journée était la dernière de l’année. Le FC Brouch et Troisvierges se sont quittés sur le score de 4-4! Beckerich s’est rassuré. En Série 2, Moutfort/Médingen a privé Clemency d’un quatorzième succès de rang. Deuxième victoire pour Dalheim.
Marco Ferreira et ses partenaires du Racing Troisvierges ont inscrit quatre buts pour prendre un point à Brouch.