Changer d'édition

Civic (Wincrange): «Mertzig, une équipe compliquée à jouer»
Sport 4 min. 27.11.2017 Cet article est archivé
Paroles de techniciens

Civic (Wincrange): «Mertzig, une équipe compliquée à jouer»

Almir Cvic (Wincrange)
Paroles de techniciens

Civic (Wincrange): «Mertzig, une équipe compliquée à jouer»

Almir Cvic (Wincrange)
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 27.11.2017 Cet article est archivé
Paroles de techniciens

Civic (Wincrange): «Mertzig, une équipe compliquée à jouer»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Thomas Muller (Aspelt) a su trouver la bonne formule malgré les absences. Florian Reger (Bastendorf) a dû endurer dix minutes de temps de jeu supplémentaires. Johann Bourgadel (Junglinster) a été étonné par Sanem.

Thomas Muller (Aspelt) a su trouver la bonne formule malgré les absences. Florian Reger (Bastendorf) a dû endurer dix minutes de temps de jeu supplémentaires. Johann Bourgadel (Junglinster) a été étonné par Sanem.

Propos recueillis par Daniel Pechon

Almir Civic (Wincrange): «On a bien démarré la rencontre. Mertzig ne trouvait pas de solutions face à notre bloc. Puis une perte de balle inutile au milieu de terrain a amené un coup franc à 25 mètres et un but. Avec cet avantage, Mertzig s'est mieux trouvé dans le match. On a cependant deux ou trois belles occasions mais sans avoir cet esprit de tueur devant le but. A nouveau, on reprend bien en seconde période jusqu'à un long dégagement du gardien vers son attaquant qui va tromper notre gardien. Evitable. Mais c'est 2-0. Mertzig est une équipe disciplinée, organisée qui opère par des transitions super rapides et dangereuses. En récupération, ses joueurs cherchent toujours la profondeur.»  Mertzig - Wincrange 3-0

Paul Hunnewald (co-entraîneur Bissen): «Une victoire méritée et une bonne mentalité du groupe contre un des favoris de la série. Lintgen a joué sur contres et a hérité de deux bonnes occasions. Derrière, notre gardien a effectué une prestation exemplaire. Après 20 minutes nous avons pris le match en main pour mener 2-0 à la mi-temps. Lintgen a réduit le score après l'heure de jeu. Mais après ce but, il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain et le score aurait pu être plus sévère. Buts de Nelito Vova Da Cruz, Mirco Do Rosario et Djalo Bacari (2).»  Lintgen - Bissen 1-4

Neil Pattison (Mertzig): «Un match difficile face à une équipe combattante de Wincrange. La première mi-temps a manqué de rythme mais un joli coup franc nous a donné l'avantage à la demi-heure. Après la pause, l'équipe a montré un autre visage et a tué le match avec deux buts supplémentaires. Notre bonne organisation défensive a empêché l'adversaire d'obtenir des occasions. On défend ensemble et on attaque ensemble, la recette de notre solidité défensive.»  Mertzig - Wincrange 3-0

Thomas Muller (Aspelt): «Un match qui a failli être remis à cause de l'état du terrain. Avec la difficulté de la surface, les deux équipes ont évolué avec de longs ballons. Nous avons été menés suite à un corner (18e). Mais malgré six absents de base et une ligne d'attaque presque inédite ainsi qu'un petit changement tactique à l'heure de jeu, on est parvenu à renverser la marque. Par Dejan Rafailovic d'abord d'une superbe frappe des 25 mètres en pleine lucarne. Et ensuite un but de ''Mickey'' à la 80e.»  Aspelt - Berbourg 2-1

Florian Reger (Bastendorf): «Le premier match nocturne à domicile (nouvel éclairage) qui restera dans l'histoire avec 100 minutes de football plein. Nous avons pris la maîtrise du jeu après 15 minutes. Notre avance de trois buts à la pause était justifiée avec l'application d'une nouvelle tactique qui a fonctionné comme je l'avais imaginé. Nous avons un peu modifié notre système à la pause mais on a évolué trop bas. Kehlen a mérité de marquer deux buts. Vu la physionomie du match, marquer le 4-2 a été important après ce premier retour à 3-2 de Kehlen. Les 10 minutes d'arrêt de jeu n'étaient pas tout à fait justifiées. Bastendorf est toujours vivant!»  Bastendorf - Kehlen 5-4

Johann Bourgadel (Junglinster): «Un match remporté dans la douleur. Il est évident que nous ne pouvons pas gagner tous les matchs par 4 buts d'écart, même avec un bilan de 31 points sur 33. Nous avons joué contre une étonnante équipe de Sanem qui mérite mieux au classement.  Mais jouer contre des équipes ultra défensives n'est pas simple.  Il faut être patient et profiter des erreurs adverses. Luca Tsapanos, à peine entré en jeu, l'a fait. L'absence de Stéphane Da Cruz était visible tant nous avons manqué de folie et de variété dans le jeu. Un arrêt 5 étoiles de Kevin Straus a empêché le 2-0.Un match particulier face à mon ancienne équipe pour laquelle j'ai énormément de respect.»  Junglinster - Sanem 1-0 

Adis Omerovic (Wormeldange): «Un résultat à mon avis correct après 90 minutes. Nous menons deux fois au score. Mais après sa deuxième mi-temps, Mondercange mérite le partage. Je suis satisfait du point pris chez un favori pour la montée, surtout de la combativité des joueurs qui ont tout essayé pour gagner ce match. Buts de Mroch et Reuland.»  Mondercange - Wormeldange 2-2


Sur le même sujet

Le Red Black est parvenu à renverser dans les arrêts de jeu une situation qui apparaissait difficile à Bertrange en série 2 alors que Mertzig a signé une quatrième victoire consécutive en série 1.
Joie Sporting Mertzig / Football Division 1 Serie 1,  Luxembourg  / Journée N°12 /  Saison 2017-2018  / 26.11.2017 / Sporting Mertzig - AS Wincrange  / Terrain N°1, Mertzig / Photo : Michel Dell’Aiera
Olivier Cincanelli (Belvaux) avait gardé quelques joueurs au frais, Yannick Leroy (Kayl/tétange) a lui eu chaud sur le banc en fin de match. Gilles Rodenbour (Schifflange) est sur un nuage. Tout le contraire de Patrick Leogrande (Mersch).
Olivier Ciancanelli
Jouer mal et s'imposer ou bien jouer et s'incliner? Patrick Leogrande et Joël Reichling ont été confrontés à cette équation ce dimanche. René Rippinger, quant à lui, est choqué par le score et la physionomie de la rencontre. Thomas Berens n'a pas reconnu son équipe tout comme Patrick Gloden.
L'entraîneur-joueur de Mertert-Wasserbillig, Thomas Berens, n'est pas satisfait de la prestation de ses joueurs malgré le point pris à Bertrange.