Changer d'édition

Cinq choses à savoir sur Luxembourg-Portugal
Sport 3 min. 30.03.2021

Cinq choses à savoir sur Luxembourg-Portugal

Mardi soir, la FLF affrontera Cristiano Ronaldo et son équipe au stade Josy-Barthel.

Cinq choses à savoir sur Luxembourg-Portugal

Mardi soir, la FLF affrontera Cristiano Ronaldo et son équipe au stade Josy-Barthel.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 3 min. 30.03.2021

Cinq choses à savoir sur Luxembourg-Portugal

Les Roude Léiw affronteront, ce mardi, Cristiano Ronaldo et son équipe dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Une rencontre qui s'annonce très spéciale sur de nombreux points. Explications.

(ASdN avec Bob Hemmen) - Trois jours après la victoire 1-0 contre l'Irlande, voilà un tout autre challenge qui attend l'équipe nationale de football. Mardi soir, le onze luxembourgeois affrontera le Portugal au stade Josy-Barthel dans le cadre des éliminatoires du Mondial-2022. Voici cinq faits à connaître sur cette rencontre très attendue.

  • Le 100e match

Luc Holtz sera sur le banc de touche pour la 100e fois lors d'un match international, mardi. L'entraîneur des Roude Léiw, en poste depuis 2010, fait partie du club fermé des coachs avec la plus grande longévité. En effet, seul l'Andorran Koldo Alvarez est resté en poste plus longtemps. Ce dernier a été engagé six mois avant Luc Holtz, en février 2010.

L'entraîneur de la FLF est en poste depuis 2010.
L'entraîneur de la FLF est en poste depuis 2010.
Photo: Yann Hellers
  • Retour au Josy-Barthel

Si le match devait initialement se jouer au Stade de Luxembourg, les travaux n'ont pu être achevés à temps. La rencontre se fera donc au stade Josy-Barthel. Un imprévu qui ne manque pas d'agacer Luc Holtz. «Nous avons un footballeur mondial (Cristiano Ronaldo, ndlr) ici et nous avons malheureusement manqué l'occasion d'inaugurer le nouveau stade», déplore l'entraîneur de la sélection luxembourgeoise. 

Quel que soit le lieu, les tribunes resteront toutefois vides. Le huis clos s'imposant toujours en raison de la pandémie sanitaire que ce soit pour cette rencontre internationale ou les championnats nationaux. 

  • Soucis côté portugais

Samedi, Cristiano Ronaldo a jeté son brassard de capitaine au sol en signe de contestation alors que son but contre la Serbie (2-2) venait d'être refusé. Si son geste a entraîné de nombreuses discussions autour du joueur de 36 ans, l'équipe portugaise serait davantage préoccupée par Bruno Fernandes. 

En effet, le joueur de Manchester United devrait rester sur le banc, mardi, à cause d'un carton jaune. «Presque tous les joueurs ont des qualités exceptionnelles», souligne néanmoins Luc Holtz.

  • Aucun changement majeur

Après la victoire 1-0 contre l'Irlande, le sélectionneur luxembourgeois rejouera sa carte en envoyant les onze mêmes joueurs sur le terrain pour affronter le Portugal. Mica Pinto, blessé lors du match contre le Qatar mercredi dernier, pourrait néanmoins faire son grand retour. S'il est rétabli, le joueur de 27 ans pourrait ainsi évoluer en milieu de terrain gauche afin d'assurer une couverture supplémentaire.

Côté défense, aucun changement ne devrait être mis en place, le Luxembourg n'ayant encaissé aucun but samedi contre l'Irlande. Lors de cette rencontre, Enes Mahmutovic a pris la place de Lars Gerson. «Je n'ai pas eu de conversation approfondie avec Lars depuis, mais au vu de son comportement, je pense qu'il a bien supporté la décision», souligne Luc Holtz, rappelant que le joueur a été longtemps blessé et a peu joué depuis. 

  • Une soirée spéciale

Pour Leandro Barreiro et nombre de ses coéquipiers, la rencontre qui les attend mardi soir contre le Portugal (20h45) n'a rien d'un match ordinaire. En effet, les parents du jeune homme de 21 ans sont originaires d'Angola et ont vécu au Portugal pendant des années. Contre cette équipe, «il faut être concentré dès la première minute», souligne le milieu de terrain avant d'ajouter que «nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs. Le Portugal sera agressif et voudra gagner à tout prix».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ronaldo et les siens à la conquête du Josy-Barthel
A défaut du nouveau stade national, c'est sur la pelouse de l'ancien terrain officiel que l'équipe du Portugal viendra s'échauffer ce lundi, avant d'affronter le Luxembourg dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2022.
Portugal's forward Cristiano Ronaldo (C,L) and forward Joao Felix (C,R)  take part in a training session on the eve of the FIFA World Cup 2022 qualifying football match Portugal Vs Azerbaijan on March 23, 2021 at the 'Juventus Training Center' in Turin. (Photo by MARCO BERTORELLO / AFP)
Les Lions Rouges misent sur le mental
L'équipe nationale de football rencontrera l'Autriche, mercredi soir au stade Josy Barthel. Face à un match qui s'annonce difficile, l'entraîneur de l'équipe entend néanmoins ne pas griller tous ses atouts et compenser avec «la bonne attitude».
Dirk Carlson steht beim Testspiel gegen Österreich in der Startelf.
«Le Portugal doit s'attendre à un match difficile»
Álvaro Cruz (55 ans), l'actuel cornac du CS Grevenmacher, et Vítor Pereira (41 ans), tout juste arrivé au FC Mamer, sont deux anciens pros portugais bien au fait de la Seleção. Ils apportent leur éclairage avant le Luxembourg - Portugal de ce dimanche (15h) en éliminatoires de l'Euro 2020.
Pour Alvaro Cruz (coach du CS Grevenmacher), le Portugal doit s'attendre à une chaude réception de la part des Roud Léiwen le 17 novembre au Josy-Barthel
«Avec le soutien des Portugais du Luxembourg»
Fernando Santos est conscient de la valeur de l’équipe nationale, mais le sélectionneur du Portugal et ses joueurs sont focalisés sur la victoire. Le technicien lusitanien compte sur le soutien des supporters de la Seleção pour y parvenir.
Football Soccer - Euro 2016 - Portugal News Conference - Centre National de Rugby, Marcoussis, France - 2/7/16 - Portugal's coach Fernando Santos attends the news conference.  REUTERS/Gonzalo Fuentes
Regarder Ronaldo les yeux dans les yeux
Ce vendredi (20h45) au stade José Alvalade de Lisbonne, les Roud Léiwen abordent contre le Portugal d'un certain CR7 le sixième de ses huit virages dans le groupe B des éliminatoires pour l'Euro 2020. Avec respect, mais non sans ambition et l'esprit toujours conquérant.
Lars Gerson, Dave Turpel et Maxime Chanot (de g. à dr.) ont les arguments pour gêner le Portugal