Changer d'édition

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»
Sport 4 min. 16.03.2018 Cet article est archivé

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»

Chadli Amri et les Differdangeois reçoivent Niederkorn dimanche avec l'ambition de prendre leur revanche du match aller.

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»

Chadli Amri et les Differdangeois reçoivent Niederkorn dimanche avec l'ambition de prendre leur revanche du match aller.
Photo: Yann Hellers
Sport 4 min. 16.03.2018 Cet article est archivé

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Chadli Amri, l'ancien pro de 33 ans passé notamment par Sarrebruck, Mayence ou Kaiserslautern, a trouvé sa place au sein du onze de base du FC Differdange 03 en même temps que son club gagnait en constance pour occuper aujourd'hui la troisième place. Rencontre à la veille du derby face au leader niederkornois.
  • Differdange a enregistré son quatrième succès consécutif mercredi soir. Qu'est-ce qui fait la différence par rapport à l'année dernière lorsque votre équipe patinait?

Nous sommes plus compacts que lors de la phase aller. Défensivement, nous travaillons davantage ensemble et nous avons aussi plus de réussite que l'année dernière. Le facteur chance est passé de notre côté alors que lors de certains matches, comme à la Jeunesse (1-3) ou à Niederkorn (0-1), nous avions eu la possibilité de l'emporter, mais le vent n'avait pas tourné en notre faveur. Nous avons onze guerriers sur le terrain, c'est cela qui fait la différence.

  • Pensez-vous qu'inconsciemment vous aviez encore la tête à la saison passée?

Cela a dû en effet jouer. Nous avons sans doute abordé cette nouvelle saison avec «l'esprit d'un champion», dans le sens où nous nous sommes dit «voilà nous sommes vice-champion, nous avons terminé avec le total appréciable de 65 points», nous avons sans doute voulu y mettre la manière et nous avons négligé l'engagement qu'exige chaque match de championnat. Tous les matches sont difficiles, d'autant plus que cette saison tous les clubs se sont bien renforcés. Désormais, nous abordons les rencontres en nous disant : «On va chercher la victoire quelle que soit la manière».

  • Vous délaissez la manière au profit du résultat sec?

Lors de la phase aller, nous avons fait de bons matches sans prendre de point, alors, personnellement, l'essentiel est d'engranger les trois points. Seul le plan comptable nous intéresse pour conserver notre troisième place.

  • En battant le RM Hamm Benfica (1-0), vous avez repoussé un rival pour la troisième place à six points. Qu'est-ce qui a fait la différence en votre faveur?

Nous avons été très combatifs. A l'aller, c'est cette équipe qui nous avait posé le plus de problèmes sur le plan physique. Nous savions à quoi nous attendre, si nous n'allions pas au duel on savait qu'on aurait beaucoup plus de mal. Ce match a quand même été difficile, mais nous nous imposons au final.

  «Le Fola n'a pas dit son dernier mot»

  • Ce duel a laissé des traces puisque Nicolas Perez, victime d'un coup à une cheville, a dû quitter ses partenaires à une dizaine de minutes du coup de sifflet final. Son absence serait-elle très préjudiciable?

Dans sa forme actuelle, Nicolas Perez fait du bien à l'équipe, mais nous avons les éléments sur le banc capable de pallier une éventuelle défection.

  • Le RM Hamm Benfica et le Fola battus semblent rentrer dans le rang, la Jeunesse, que vous avez défait 2-0 à domicile, semble être votre plus dangereux rival...

Oui, il semblerait mais ça va vite. Le Fola, que l'on doit encore rencontrer (20e journée), n'a pas encore dit son dernier mot. Tout sera serré jusqu'au terme du championnat. A nous de ne pas faire de faux pas.

  • Dimanche, ce sera le jour du derby. Vous êtes sereins alors que le Progrès a été tenu en échec par Strassen, l'avant-dernier. Un résultat  surprenant, non?

Oui, nous avons été surpris. Nous pensions que Niederkorn, à domicile, avait une tâche plus facile que la nôtre avant la confrontation de dimanche. Je me suis personnellement dit que dans tous les cas nous allions laisser des plumes contre Hamm et qu'eux arriveraient avec davantage de sérénité et de fraîcheur. Mais on constate qu'avec cet enchaînement de matches, tout le monde accuse une certaine fatigue.

«Dans une bonne série, c'est plus facile de gérer tous ces efforts»

  • Avez-vous laissé beaucoup de force contre le RM Hamm Benfica?

Oui, ainsi que contre Rosport, chez qui on gagne dans le temps additionnel, face à la Jeunesse aussi car c'était un match difficile. Mais quand on est dans une bonne série, comme c'est le cas actuellement, c'est plus facile de gérer tous ces efforts. Avec un douze points sur douze possibles, nous sommes bien dans nos têtes.

  • Ce dimanche, dans le derby, quels sont les éléments qui feront la différence en votre faveur?

Cela va se jouer au niveau de la récupération. Sur le terrain, ce sera un combat jusqu'à la dernière seconde. Le Progrès veut conserver sa première place et, quant à nous, nous ne voulons pas céder la troisième position. Dans toutes les configurations, on aura aux prises deux équipes qui voudront absolument s'emparer des trois points. Chez nous, nous voulons prendre notre revanche du match aller.

  • Les derbys ont un parfum toujours particulier. Quel est celui qui vous a le plus marqué au cours de votre carrière?

J'ai disputé pas de mal de derbys lors de mon parcours, mais aucun ne m'a marqué plus qu'un autre, tous ont eu leur charme. Sarrebruck, Mayence et Kaiserslautern... ces clubs se détestent et sont très différents et quand je suis passé de l'un à l'autre je n'ai jamais eu de problème avec les supporters. Je ne suis jamais parti en mauvais termes, mes choix ont toujours été sportifs.

  • Une dernière question, quels sont vos pronostics pour la 18e journée?

Dimanche à 16h

Strassen - Hostert 1-1

Dudelange - Rosport 3-0

Mondorf - Rodange 2-1

Titus Pétange - Fola 1-1

US Esch - Racing 1-2

Jeunesse - RM Hamm Benfica 0-0

Dimanche à 18h30

Differdange - Progrès 1-0


Sur le même sujet

BGL Ligue: Grands écarts en vue, souplesse bienvenue!
Les atlas européens rangés au placard, place à la BGL Ligue dès ce vendredi. Favori à sa propre succession, Dudelange guette l'arrivée d'un troisième arbitre au côté du Fola et Differdange: le Progrès. Etat des lieux.
Passée l'euphorie de la montée, Achraf Drif et l'US Hostert sont plongés dans un autre bain. Celui de la survie!