Changer d'édition

Cérémonie d'ouverture des JO: Gilles Muller porte-drapeau du Luxembourg
Quand Muller succède à Muller. Gilles prend le relais de Marie.

Cérémonie d'ouverture des JO: Gilles Muller porte-drapeau du Luxembourg

Photo: Chris Karaba
Quand Muller succède à Muller. Gilles prend le relais de Marie.
Sport 2 min. 04.08.2016

Cérémonie d'ouverture des JO: Gilles Muller porte-drapeau du Luxembourg

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Le nom du porteur du drapeau luxembourgeois a été communiqué ce mardi à Rio lors d'une conférence de presse. Gilles Muller succédera à Marie Muller qui avait précédé les athlètes du COSL à Londres il y a quatre ans.

(CN avec AFP) - Le nom du porteur du drapeau luxembourgeois a été communiqué ce mardi à Rio lors d'une conférence de presse. Gilles Muller succédera à Marie Muller qui avait précédé les athlètes du COSL à Londres il y a quatre ans.

La liste des potentiels candidats s'est réduite au fil des jours. Les premiers écartés sont ceux qui entrent en lice ce samedi. Fränk Schleck, Raphaël Stacchiotti, qui avait déjà eu l'honneur de la fonction il y a huit ans à Pékin, Laurent Carnol et Ni Xia Lian n'entraient ainsi plus en ligne de compte.

Ils seront 207, hommes et femmes, à guider leur délégation lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio, dans le stade Maracana vendredi.

Les Etats-Unis ont désigné Michael Phelps pour mener leur délégation de 556 athlètes. Fort d'un palmarès de 22 médailles olympiques, dont 18 en or, le nageur âgé de 31 ans est le sportif le plus récompensé de l'histoire olympique. Et il tirera sa révérence après Rio, les cinquièmes Jeux de sa carrière.

En confiant le drapeau au judoka Teddy Riner, octuple champion du monde et sacré champion olympique à Londres il y a quatre ans, l'équipe de France a elle aussi choisi de défiler derrière un mastodonte du sport tricolore.

La même logique a présidé à la décision de l'Italie, qui sera conduite par la nageuse Federica Pellegrini, médaillée d'or sur 200 m libre à Pékin et véritable star dans son pays. Et à celle de la Jamaïque, dont la délégation emboîtera le pas de la double tenante du titre sur 100 m, Shelly-Ann Fraser-Pryce, quatre ans après avoir suivi la foulée du roi du sprint Usain Bolt.

La Grande-Bretagne et l'Espagne ont elles opté pour deux grands noms du tennis, Andy Murray, champion olympique sortant, et Rafael Nadal, sacré en 2008.

Sur une cinquantaine de délégations parmi les plus importantes numériquement, près d'une vingtaine - soit plus d'un tiers - auront une femme pour chef de file. Outre l'Italie, la Jamaïque ou encore l'Australie, qui défilera derrière la cycliste Anna Meares, et le Canada, qui a promu la gymnaste Rosie MacLennan, c'est notamment le cas du pays organisateur, le Brésil. L'heureuse élue est la penthathlète Yane Marques, médaillée de bronze en 2012, et seulement deuxième Brésilienne de l'histoire à avoir cet honneur.

Le Kazakhstan a opté pour la jeunesse, avec Ruslan Zhaparov, spécialiste du taekwondo et tout juste âgé de 20 ans. Il sera l'un des plus jeunes porte-drapeau à défiler au Maracana.