Changer d'édition

Ce samedi en Ligue 1: Vion et le FC Metz évitent le pire face à Lorient
Simon Falette et le FC Metz ont souffert contre Lorient mais au final, les Grenats ont sauvé un point.

Ce samedi en Ligue 1: Vion et le FC Metz évitent le pire face à Lorient

Photo: AFP
Simon Falette et le FC Metz ont souffert contre Lorient mais au final, les Grenats ont sauvé un point.
Sport 4 min. 26.11.2016

Ce samedi en Ligue 1: Vion et le FC Metz évitent le pire face à Lorient

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Apathique, désorienté et très mal embarqué (1-3), le FC Metz a pu compter sur deux têtes précises de Vion pour revenir de l’enfer (3-3). Un point qui vaut son pesant d’or avant d’aller défier Nancy mercredi prochain puis de recevoir Lyon trois jours plus tard.

Apathique, désorienté et très mal embarqué (1-3), le FC Metz a pu compter sur deux têtes précises de Vion pour revenir de l’enfer (3-3). Un point qui vaut son pesant d’or avant d’aller défier Nancy mercredi prochain puis de recevoir Lyon trois jours plus tard.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Que se passe-t-il dans la tête des joueurs messins? Solides et appliqués à Toulouse (2-1), les hommes de Philippe Hinschberger ont déjoué face aux Lorientais. Pourtant, les coéquipiers de Jouffre ont pris les devants sur un bijou de but réalisé par Falette (1-0, 11e) au cœur de la défense adverse. Une ouverture vite annulée par une frappe des seize mètres de Waris (1-1, 16e) mais Diallo, de la tête (17e), a eu l’opportunité de donner à ses couleurs un nouvel avantage qui aurait certainement changé la donne. Ensuite, le jeu messin a perdu toute consistance!

Déboussolés et éteints, à l’image des travées de Saint-Symphorien, les Messins vont boire la tasse une première fois lorsque Moukandjo (2-1, 57e) de près a poussé le cuir au fond des filets mosellans puis lorsque le même Moukando a transformé un penalty concédé par Cohade (1-3, 61e).

Hors sujet, le FC Metz va pourtant réussir un retour de l’enfer : Vion, entré en jeu quelques secondes auparavant, va bénéficier d’un service en or de Balliu pour placer une tête gagnante (2-3, 75e) et il va remettre le couvert, sur un corner frappé par Cohade, pour réussir ce que personne n’espérait (3-3, 78e). En fin de partie, la maison messine va encore souffrir (83e) mais va finalement réussir à sauver l’essentiel en prenant un point venu de nulle part. Un petit 10/20 qui sanctionne une formation mosellane qui a fortement déçu.

Les joueurs et leur note

Didillon (5/10) a pris trois buts sur lesquels sa responsabilité n’est nullement engagée. En défense, Balliu (5,5) a eu le grand mérite d’adresser le centre qui a permis à Vion de relancer sa formation. Bisevac (6) a placé sa tête en pleine surface adverse (30e) puis a surtout jailli pour sauver le FC Metz (71e) d’une défaite certaine. Falette (5) est apparu très nerveux et à ce rythme-là il devra purger plusieurs matchs de suspension s’il continue à récolter autant de cartons jaunes. Assou-Ekotto (5) a réussi une belle première période puis a baissé de rythme et a totalement abandonné le marquage sur le second but lorientais.

Au milieu, Mandjeck (4,5) a perdu un grand nombre de ballons, est a totalement perdu pied lorsque Lorient menait 3 à 1. Doukouré (4) n’était pas dans son assiette et n’a rien apporté au jeu grenat. Lejeune (3,5) a raté son match car il n’a jamais su enfiler le bleu de chauffe et a multiplié les mauvaises passes. Jouffre (5) a été précis sur ses coups de pied arrêtés et a été le seul élément du milieu de terrain grenat à éviter le naufrage. Nguette (6) a beaucoup tenté de belles choses au cours du premier acte où il a dû se sentir bien esseulé.

En attaque, Diallo (5) a fait de son mieux avec un minimum de ballons à négocier. Comment le blâmer?

L’homme du match: Thibaut Vion.

Il revient de loin, de très loin. De Porto puis d’un passage catastrophique à Seraing et d’une prise de poids inconsidérée. «Je jouerai là où Philippe Hinschberger me le demandera», nous confiait-t-il la semaine dernière. Un retour hors-norme pour un joueur très doué: en un quart d’heure de présence sur le terrain, il a sauvé le FC Metz d’un revers que tout le monde envisageait.

Deux buts qui offrent un point important à son équipe, avant d’aller défier Nancy dans un derby qui s’annonce une nouvelle fois chaud bouillant. Vion titulaire à Nancy?

Metz - Lorient 3-3

Stade Saint-Symphorien, temps frais, excellente pelouse, arbitrage de M. Lesage, environ 14.000 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Falette (11e), 1-1 Waris (16e), 1-2 Moukandjo (57e), 1-3 Moukandjo (61e sp), 2-3 Vion (75e), 3-3 Vion (78e).

Cartons jaunes: Falette (30e), Balliu (87e) à Metz ; Mvuemba (65e), Bellugou (70e) à Lorient.

METZ: Didillon; Balliu, Falette, Bisevac, Assou-Ekotto; Mandjeck, Doukouré (55e Cohade), Jouffre, Lejeune (cap.) (57e Sarr), Nguette (75e Vion); Diallo.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Rivierez, Milan, Hein.

LORIENT: Delecroix ; Moreira, Touré (cap.), Lautoa, Le Goff; Bellugou; Cafu (79e Guendouzi), Mvuemba, Marveaux (72e Cabot), Waris; Moukandjo.

Joueurs non entrés en jeu: Lamonge; Rose, Aladière, Philippoteaux, Koffi.