Changer d'édition

Ce samedi en Ligue 1: Le FC Metz rejoint sur le fil par Rennes
Sport 4 min. 04.03.2017

Ce samedi en Ligue 1: Le FC Metz rejoint sur le fil par Rennes

Cheick Diabate a placé les Messins aux commandes avant que Rennes n'égalise dans les derniers instants.

Ce samedi en Ligue 1: Le FC Metz rejoint sur le fil par Rennes

Cheick Diabate a placé les Messins aux commandes avant que Rennes n'égalise dans les derniers instants.
Photo: AFP
Sport 4 min. 04.03.2017

Ce samedi en Ligue 1: Le FC Metz rejoint sur le fil par Rennes

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Dominateur puis ensuite plus en souffrance, le FC Metz a laissé Rennes égaliser dans les derniers instants (1-1). Une déception pour le public de Saint-Symphorien et une équipe messine qui ira à Saint-Etienne dimanche prochain. Rageant.

Dominateur puis ensuite plus en souffrance, le FC Metz a laissé Rennes égaliser dans les derniers instants (1-1). Une déception pour le public de Saint-Symphorien et une équipe messine qui ira à Saint-Etienne dimanche prochain. Rageant.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

En vingt-quatre heures, le FC Metz vient d’empocher trois points. Une belle opération comptable pour les hommes de Philippe Hinschberger: deux unités le vendredi (affaire des pétards) et une de plus le samedi soir devant Rennes (1-1). Pourtant, les Messins ont concédé une égalisation dans les dernières secondes de la partie lorsque Saïd, déjà buteur à l’aller, est venu tromper Didillon de près (1-1, 90e). Un coup de massue pour Jouffre, Cohade, Sarr et Diabaté revenus aux affaires et qui ont apporté un plus indéniable à un ensemble plus cohérent.

Si Diabaté (18e) aurait pu bénéficier d’un penalty, si Diagne a placé une tête haute sur la barre (39e), les Messins vont confier à Diabaté le soin d’aller mystifier Costil, le gardien adverse, sur une bévue de Gnagnon (1-0, 45+1). Ensuite, le Messin Bisevac a touché la barre (68e), les Rennais ont donné chaud à l’arrière-garde mosellane (81e) mais Didillon et Balliu sur sa ligne ont sauvé l’essentiel.

En souffrance lors des vingt dernières minutes, le FC Metz a donc laissé Saïd (90e) lui souffler deux points supplémentaires qui lui auraient permis de réaliser un week-end euphorique. Un 12/20 néanmoins pour une formation messine souvent dangereuse mais qui a finalement douché les 16.153 supporters présents à Saint-Symphorien.

Les joueurs et leur note

Didillon (7/10) s’est montré sûr, vigilant et déterminant dans son but. Une belle sortie au pied (9e), un arrêt réflexe devant Mubélé (48e) et surtout une magistrale envolée horizontale (81e) ont été les points d’orgue de l’excellente prestation du rempart grenat qui a tout tenté sur l’égalisation du Stade Rennais.

En défense, Balliu (5,5) a fait preuve de sérénité et de ténacité sur le flanc droit mosellan. Il a été averti (76e) et n’a jamais rechigné à l’effort. Falette (5,5) a alterné le bon et le nettement moins bon. Un mauvais ballon vers Didillon (5e), une tergiversation devant Mubelé (48e), une blessure à l’épaule (24e) et un avertissement (62e). Bisevac (6,5) a tenu la maison grenat et s’est même porté sur le front de l’attaque: une remise de la tête (8e) et surtout une frappe détournée par le gardien rennais sur la barre de son but (68e). Signorino (5,5) a fait le travail, avec l’abnégation et le sérieux que personne ne peut lui enlever.

Au milieu, Diagne (6) a placé une tête haute sur la barre rennaise (39e) et a travaillé avec beaucoup de précision. Doukouré (5,5) a œuvré pour le collectif. Sarr (6) possède un talent fou qu’il n’arrive pourtant pas encore à canaliser, son jeune âge expliquant beaucoup! Cohade (6) s’est montré précieux et s’est démené sur toutes les offensives de son équipe. Jouffre (6,5) a réussi un très bon retour, se montrant appliqué et motivé.

Renaud Cohade s'est démené sans compter mais au final, Metz et Rennes ont partagé l'enjeu.
Renaud Cohade s'est démené sans compter mais au final, Metz et Rennes ont partagé l'enjeu.
Photo: AFP

Les deux hommes du match

Cheick Diabaté (7). L’ami de Julien Cazarre (Canal +, émission J+1) est indispensable au FC Metz depuis six matchs. Jeu en pivot, conservation du ballon, présence dans les aires et buteur providentiel. Il a réussi sa cinquième réalisation avec un sang-froid incroyable juste avant la pause (45+1). Gentil et camarade de qualité, il aurait dû bénéficier d’un penalty (18e) et a un peu cafouillé un ballon offensif (67e). Une sacrée bonne pioche effectuée par les dirigeants messins. « Cheick sans limite » a déjà rentabilisé son prêt de six mois (Osmanlispor, Turquie) sur les bords de la Moselle. En cas de maintien, il sera, bien évidemment, la priorité à enrôler. Thomas Didillon, royal dans sa surface de réparation, a réussi un grand match malgré l’égalisation rennaise. Dommage.

Le tournant du match. Le FC Metz aurait dû bénéficier d’un penalty à la sortie du premier quart d’heure : Cheick Diabaté a été déséquilibré en pleine surface par le malheureux Gagnon (18e) mais Benoît Millot, l’arbitre de la rencontre, en a décidé autrement. Il a même puni Diabaté en lui brandissant le carton jaune : l’homme en noir s’est trompé. Lourde conséquence.

Metz - Rennes 1-1

Stade Saint-Symphorien, temps pluvieux, pelouse correcte sans plus, arbitrage de M. Millot, 16 153 spectateurs. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score : 1-0 Diabaté (45+1), 1-1 Saïd (90e).

Cartons jaunes: Diabaté (18e), Falette (62e), Balliu (76e) à Metz; Gnagnon (11e), Gourcuff (33e), Sio (56e) à Rennes.

METZ: Didillon; Balliu, Falette, Bisevac, Signorino; Diagne, Doukouré (cap.); Cohade (83e Mandjeck), Jouffre (75e, Nguette), Sarr (90+ 1 Erding); Diabaté.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Rivierez, Milan, Lejeune.

RENNES: Costil; Ball, Bensebaini, Gnagnon, Danzé (cap.); Fernandes (64e Saïd), Prcic, André, Gourcuff (56e Diakhaby); Sio (80e Hunou), Mubelé.

Joueurs non entrés en jeu: M’Bohli ; Figueiredo, Cavaré, Kalulu.


Sur le même sujet

Ligue 1: Le FC Metz avance à petit point face à Caen
Alors qu’il menait deux fois au score, le FC Metz s’est fait reprendre par Caen (2-2) et va avoir une tonne de regrets avant de recevoir le PSG ce mardi. La fébrilité défensive des hommes de Philippe Hinschberger les prive d’un succès qu’ils méritaient pourtant.
Franck Signorino intervient devant Jonathan Delaplace. Les Messins sont passés deux fois devant Caen, mais ils ont fini par concéder le nul.
Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne
Auteur de sa prestation la plus aboutie de la saison, le FC Metz a pourtant laissé Saint-Etienne revenir à sa hauteur dans le temps additionnel (2-2, 90+5). Une énorme frustration pour un ensemble cohérent et joueur. Le syndrome rennais a frappé.
Duel aérien entre Henri Saivet et Cheick Doukouré. Les Messins ont longtemps tenu le bon bout avant de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu.
Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ligue 1: Le FC Metz dans le rouge à Caen
En manque d’inspiration et de créativité, le FC Metz a laissé Caen lui filer entre les pieds (0-3). Bisevac a vu rouge et le revers plonge le camp grenat dans le noir avant de recevoir Guingamp mercredi. Metz va-t-il retrouver la lumière ?
Le FC Metz n'a pas dissipé ses doutes sur la pelouse de Caen, sentant désormais le vent du boulet.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz trop fébrile à Rennes
Solide en première période, le FC Metz a fini par craquer (56e) face à un adversaire plus serein que lui. Les hommes de Philippe Hinschberger vont devoir sortir le bleu de chauffe à l’occasion de la venue de Saint-Etienne, dimanche prochain.
Ismaila Sarr s'est beaucoup démené mais il a manqué de précision en zone de conclusion.