Changer d'édition

Ce mercredi en Europa League: Le rêve européen continue pour le Fola
Sport 1 4 min. 20.07.2017

Ce mercredi en Europa League: Le rêve européen continue pour le Fola

Samir Hadji et  Veldin Muharemovic savourent la qualification du Fola.

Ce mercredi en Europa League: Le rêve européen continue pour le Fola

Samir Hadji et Veldin Muharemovic savourent la qualification du Fola.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 1 4 min. 20.07.2017

Ce mercredi en Europa League: Le rêve européen continue pour le Fola

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le Fola l’a fait! Vainqueur 4-1 de l’Inter Bakou (4-2 sur les deux matchs) le Club Doyen passe un tour de qualification supplémentaire et retrouvera les Suédois d’Ostersunds au troisième tour. Les hommes de Jeff Strasser ont livré une prestation quasi parfaite ce jeudi soir.

Le Fola l’a fait! Vainqueur 4-1 de l’Inter Bakou (4-2 sur les deux matchs) le Club Doyen passe un tour de qualification supplémentaire et retrouvera les Suédois d’Ostersunds au troisième tour. Les hommes de Jeff Strasser ont livré une prestation quasi parfaite ce jeudi soir.

Par Thibaut Goetz

Le match

Comme attendu Ryan Klapp est absent de la feuille de match et c’est Ken Corral qui prend sa place dans le onze de départ, Stefani Bensi est lui sur le banc. La première incursion est à mettre à l’actif de l’Inter Bakou alors que le Fola met quelques minutes à rentrer dans le match. Mais une fois lancés, les Eschois vont très vite bousculer les «Banquiers». Ça commence par Hadji qui est tout près de devancer le gardien adverse après un centre de Laterza omniprésent en première mi-temps (7e).

Saiti d’un centre-tir fait frissonner l’assistance ensuite (15e), mais c’est l’inévitable Hadji qui va remettre les équipes à égalité sur l'ensemble des deux matchs après une première tentative de Corral de près (1-0, 21e). Le côté droit de l'équipe locale fonctionne très bien et Laterza est à nouveau victime d’une faute le long de la ligne de touche. Saiti se charge du coup-franc et son ballon termine sa course au fond des filets, au grand désespoir de Agayev, le gardien azéri aveuglé par le soleil et qui rate totalement le ballon (2-0, 32e).

Seyidov le bourreau du Fola au match aller fait son entrée en tout début de seconde période. Et le Fola poursuit dans la lignée du premier acte, Muharemovic reçoit un bon ballon de Kirch dans la surface, se retourne et frappe en pivot mais trouve le gardien sur sa route (47e). Strasser et ses hommes veulent enfoncer le clou, Hadji bien servi par Laterza tente une frappe lointaine toute proche d’accrocher le petit filet d’Agayev (55e).

Le Fola commence à entrevoir la qualification de très près après un troisième but signé Tom Laterza sur un corner de Saiti (3-0, 59e). Il faut désormais que l’Inter Bakou marque à deux reprises et Seyidov trouve la transversale d’une frappe puissante (66e) avant que Fardjad-Azad ne réduise le score dans la foulée (3-1, 70e). Le Fola va donc connaître une fin de match tendue!

Bakou tente le tout pour le tout mais l’arrière-garde eschoise ne rompt pas. Et finalement Cédric Sacras délivre tout un club en inscrivant le 4-1 (93e) en contre! Julien Klein et ses coéquipiers se qualifient donc pour un troisième tour d’Europa League, une première en 110 ans d’histoire pour le Fola.

Tom Laterza a inscrit le troisième but des siens peu avant l'heure de jeu.
Tom Laterza a inscrit le troisième but des siens peu avant l'heure de jeu.
Photo: Michel Dell'Aiera

La note: 14/20

Une première mi-temps ou le Fola a mis le rythme qu’il fallait et a mis en place sa tactique avec réussite en étirant le plus possible un bloc défensif azéri très bas. La deuxième période a été plus équilibrée avec un sursaut d’orgueil de Bakou.

Le fait du match

Le deuxième but eschois. Le soleil rasant sur le stade Emile Mayrisch a joué des tours au malheureux Agayev battu sur un ballon pourtant à sa portée. Un coup sur la tête qui a fait très mal au moral des visiteurs.

L’homme du match

Tom Laterza. Intenable dans son couloir et multipliant les courses et les centres, c’est lui qui a provoqué le coup-franc pour le 2-0 avant de tripler la mise d’une tête rageuse. Son explosion de joie après son but fut une des très belles images de la soirée.

Réactions

Jeff Strasser: "C'est la victoire de tout un groupe. On savait qu'après le match aller nous avions nos chances. On a eu un peu de réussite mais cela fait partie du jeu et au final on mérite cette qualification. Maintenant on va aller jouer en Suède avec la qualification comme objectif."

Samir Hadji: "C'est historique. Ce n'est pas souvent qu'un club luxembourgeois parvient au troisième tour. Maintenant c'est Ostersunds, on a déjà joué Göteborg on connaît un peu ce football suédois mais ce ne sera pas facile évidemment."

Julien Klein: "C'était un match très dur! Même à 2-0 on ne devait rien lâcher car rien n'était fait. On a eu un moment de relâchement ou on prend ce but mais finalement on a résisté avec beaucoup de solidarité et on a réussi à plier le match."

Veldin Muharemovic devance Fuad Bayramov. Le Fola poursuit son parcours européen.
Veldin Muharemovic devance Fuad Bayramov. Le Fola poursuit son parcours européen.
Photo: Michel Dell'Aiera

Fola - Inter Bakou 4-1

Stade Emile Mayrisch, pelouse en très bon état, arbitrage de M.Rumsas (LIT) assisté de MM.Radius et Gerasimov. 1.250 spectateurs payants. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Hadji (21e), 2-0 Saiti (32e), 3-0 Laterza (59e), 3-1 Fardjad-Azad (70e), 4-1 Sacras (90+3)

Corners: 3 (1+2) pour le Fola; 7 (3+4) pour Bakou.

Cartons jaunes: Saiti (53e, tacle en retard sur Bayramov) pour le Fola, Alkhasov et Guliyev (33e, protestation) pour Bakou

FOLA: Hym; Laterza, Klein (cap.), Chappran, Kirch; Bechtold, Muharemovic; Saiti (67e, Bensi), Dallevedove (82e, Kocur), Corral (77e, Sacras); Hadji.

Joueurs non utilisés: Cabral, Bernard, Martin-Suarez, Mersch.

Entraîneur: Jeff Strasser.

BAKOU: Agayev; Scarlatache, Silva, Guliyev; Qirtimov, Abdullayev (46e, Seyidov), Bayramov, Alkhasov (61e Fardjad-Azad); Abbasov (71e, Zargarov), Aliyev, Hajiyev (cap.).

Joueurs non utilisés: Sadigli, Tashgin, Amirli, Guliyev.

Entraîneur: Zaur Svanadze



Sur le même sujet