Changer d'édition

Ce Luxembourg-là méritait mieux
Sport 8 min. 10.06.2019

Ce Luxembourg-là méritait mieux

Gerson Rodrigues s'est montré très actif sur son côté gauche, ce lundi à la Lviv Arena.

Ce Luxembourg-là méritait mieux

Gerson Rodrigues s'est montré très actif sur son côté gauche, ce lundi à la Lviv Arena.
Photo: Roman Porodko
Sport 8 min. 10.06.2019

Ce Luxembourg-là méritait mieux

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Cueilli à froid par un but rapide de Yaremchuk (6e), le Luxembourg a très bien réagi ensuite pour faire jeu égal avec l'Ukraine. Il repart de Lviv avec une courte défaite 0-1, mais surtout la tête haute après une prestation de grande tenue.

A Lviv,

Le match et sa note

Pour sa 82e séance à la tête de la sélection, Luc Holtz opère trois changements dans son onze de départ par rapport à l'équipe qui a débuté vendredi en Lituanie. Suspendu, Dirk Carlson cède sa place à Marvin Martins, qui occupe le flanc... droit. Le capitaine Laurent Jans migre quant à lui à gauche. Attendu était le retour de Maxime Chanot en défense centrale, en lieu et place de Vahid Selimovic. Enfin, au front de l'attaque, l'Ettelbruckois privilégie l'option Dan Da Mota et renvoie Dave Turpel sur le banc. Et le joueur du Racing de fêter sa 94e sélection!

On compte donc deux éléments de BGL Ligue sur la pelouse de la Lviv Arena au moment des hymnes nationaux, mais... aucun du F91 Dudelange. Fortiche!

De son côté, Andriy Shevchenko reconduit identiquement le onze qui a étrillé (5-0) la Serbie trois jours plus tôt. On ne change pas une équipe qui brille.

Un premier quart d'heure compliqué

Bien en voix, le chaud public de la Lviv Arena pousse ses favoris à l'offensive au coup de sifflet initial, ce qui provoque une première phase confuse dans le rectangle grand-ducal autour de l'attaquant Yaremchuk dès la première minute.Trois cents secondes plus tard, suite au premier corner du match, Malinovskiy tourne sur lui-même et adresse un centre précis et travaillé du pied droit au point de penalty, où surgit un Roman Yaremchuk lancé et rageur qui grille proprement la politesse à Maxime Chanot (1-0, 6e). L'Ukraine a obtenu ce qu'elle voulait: marquer rapidement.

Roman Yaremchuk vient de porter l'Ukraine au commandement dès la 6e minute.
Roman Yaremchuk vient de porter l'Ukraine au commandement dès la 6e minute.
Photo: Roman Porodko

Les Roud Léiwen souffrent dans ce premier quart d'heure: Chanot perd un nouveau duel de la tête, cette fois devant Stepanenko, et le ballon rebondit sur la barre transversale de Moris (9e). Lancé seul en profondeur dans l'axe, Zinchenko voit son envoi dévié in extremis par Moris en corner (13e), et dans la foulée, le reprise de la tête de Malinovskiy file juste au-dessus (14e).

Via Laurent Jans (tir trop enlevé, 17e), puis Gerson Rodrigues (reprise en un temps sur un centre d'Olivier Thill, 18e), les visiteurs sortent enfin la tête hors de l'eau. Le coup franc admirablement brossé de Malinovskiy, encore lui, permet certes à Moris de briller (31e), mais ce sont bien les Roud Léiwen qui se montrent les plus incisifs. Laurent Jans avale les kilomètres dans son couloir gauche. Dommage que ses percées au coeur des lignes adverses ne connaissent pas d'issue heureuse (27e et 36e).

Intervient alors la phase litigieuse de la 38e minute: tout part d'un ballon arrêté d'Olivier Thill dans l'axe, qui cède à son frère Vincent sur la droite; le Palois distille un ballon millimétré dans le rectangle ukrainien où se jette, tête plongeante, Christopher Martins. Pyatov est battu, mais M. Kralovic annule le but pour un hors-jeu... extrêmement litigieux.

Le Luxembourg en mode mouche tsé-tsé

Le premier changement est pour l'homme de pointe, Da Mota, remplacé par Stefano Bensi sept minutes après la reprise (52e). Il n'est pas question de furia ukrainienne en début de seconde période. La première grosse occasion locale - la seule du quatrième quart d'heure - n'intervient d'ailleurs qu'à la 55e minute, avec une frappe du gauche trop croisée de Tsygankov qui lèche le montant de Moris. Mais le coup franc remarquablement brossé de Vincent Thill, sur lequel Pyatov se détend de tout son long, est encore plus dangereux (58e). C'est clair: depuis le milieu de la première mi-temps, il y a match!

Le public local le sent, et encourage de plus belle les Jaunes. Mais c'est bien Rodrigues, après un joli slalom, qui alerte d'un envoi tendu un Pyatov intransigeant dans sa prise de balle (63e). Mouche tsé-tsé au pays des moustiques, le Luxembourg endort son adversaire complaisant, qui se laisse volontiers s'assoupir. Les premiers sifflets se font entendre dans la Lviv Arena à l'orée du dernier quart d'heure. Les hommes d'Andriy Shevchenko sont petit à petit gagnés par une nervosité naissante.

Luc Holtz tente alors un pari en introduisant Dave Turpel à la place d'Olivier Thill (77e). C'est que l'Ettelbruckois, malin et rusé, sent le coup jouable pour son équipe dans une fin de match où absolument tout reste ouvert. Bensi recule d'un cran pour laisser la position la plus avancée au Dudelangeois.

C'est bien... le Luxembourg qui pousse dans les tous derniers instants de la partie. L'Ukraine, géant du football européen, se replie sur ses propres terres et craint l'égalisation grand-ducale. C'est dire! Le Luxembourg n'égalisera pas, mais les Roud Léiwen peuvent sortir la tête haute d'un débat très mal engagé, qu'ils ont eu le mérite de faire vivre jusqu'à la dernière seconde en regardant l'Ukraine droit dans les yeux.

Cette défaite étriquée permet au Luxembourg de conserver la deuxième place du groupe B grâce à une meilleure différence de buts que la Serbie, qui a aisément dominé la Lituanie (4-1) à Belgrade.

Désormais en vacances d'été, les Roud Léiwen fixent à présent rendez-vous à leurs supporters au jeudi 5 septembre, à l'occasion d'un match amical contre l'Irlande du Nord au Windsor Park de Belfast, avant de reprendre leur parcours en éliminatoires de l'Euro 2020 cinq jours plus tard (10 septembre), avec la réception de la Serbie au stade Josy Barthel.

La note: 12/20.

Le fait du match

Après une bonne quinzaine de minutes très difficiles, le Luxembourg avance pas à pas dans le match, gagne du terrain mètre après mètre, dessine quelques mouvements intéressants et commence même à se montrer modérément dangereux devant le but de Pyatov. Bref, les Roud Léiwen montent dans les tours et gagnent en confiance lorsqu'à la 38e minute, Olivier Thill donne un coup franc en direction de son frère Vincent. Le ballon travaillé du cadet de la fratrie est repris aussi magistralement que victorieusement d'une tête plongeante par Kiki Martins. Tout le banc luxembourgeois bondit, les joueurs exultent, mais, suivant l'avis de son assistant, M. Kralovic annule le second but du troyen en sélection pour hors-jeu. Pour une question de centimètres, de millimètres même. On ne refait jamais l'Histoire, mais que ce serait-il passé si les hommes de Luc Holtz avaient égalisé à cet instant et pu regagner les vestiaires sur un score de parité?

L'homme du match: Laurent Jans

Une fois n'est pas coutume, le capitaine aux 56 sélections a émigré côté gauche, laissant sa zone de travail habituelle à Marvin Martins. Une délocalisation qui n'a jamais paru contrarier le Messin, buteur récemment en amical contre Madagascar, qui s'est fait un plaisir de dévorer du terrain dans son couloir. Actionnant ses trois poumons, généreux dans l'effort, il a souvent percé ce côté ukrainien que l'on disait le plus toxique, avec Tsygankov et Karavaev. Jans a amorcé la plupart des actions offensives luxembourgeoises en première mi-temps. Dommage qu'aucune n'ait été couronnée de succès. Bref, on a retrouvé un Laurent Jans égal à lui-même, qui s'était un petit peu étiolé ces derniers mois.

Réaction

Luc Holtz: «J'ai le sentiment qu'on méritait beaucoup mieux. Certaines personnes recherchent toujours le négatif, mais là, on peut être très satisfaits de la performance de toute l'équipe, surtout en seconde mi-temps, car en face il y avait une certaine qualité.  On aurait certainement mérité ce point que l'on avait aussi failli avoir à la maison en mars. Comme je dis toujours, je regarde d'abord la performance, et là, je suis très satisfait de la performance. Au début de match, l'adversaire a mis une grosse intensité, ils ont mis beaucoup de pression. Petit détail: on a deux joueurs qui discutent sur la phase qui amène le but, dont un aurait dû être dans la position pour contrer le buteur. C'est une petite erreur qui nous coûte cher. Mais par moments, on a réussi à mettre la pression haut. Le niveau de jeu affiché ce soir ne correspond pas tout à fait au Luxembourg. Maintenant, il faut bien garder les pieds sur terre. Il faut continuer sur le chemin des quatre matches disputés pour l'instant dans ces éliminatoires», conclut le sélectionneur qui a quitté la conférence de presse sous... les applaudissements des journalistes ukrainiens.

Ukraine - Luxembourg 1-0

Lviv Arena, pelouse en parfait état, bien arrosée avant le match, temps doux et agréable, environ 30.000 spectateurs payants, arbitrage de Peter Kralovic, assisté de Milan Štrbo et Erik Weiss (Slovaquie). Mi-temps: 1-0.

Le but: Yaremchuk (6e).

Corners: 7 (6+1) pour l'Ukraine; 3 (1+2) pour le Luxembourg.

Cartons jaunes: Mykolenko (56e, tacle fautif sur M. Martins), Karavaev (67e, ceinture Rodrigues par derrière) et Zinchenko (81e, ceinture Rodrigues après une perte de balle) à l'Ukraine; O. Thill (29e, accroche Konoplyanka par derrière aux abords du rectangle), Da Mota (30e, sort trop vite du mur sur coup franc adverse avant le coup de sifflet de M. Kralovic), Rodrigues (51e, contact léger avec Kryvtsov) et V. Thill (90+4, retient Zinchenko par le short) au Luxembourg.

UKRAINE (4-2-3-1): Pyatov; Karavaev, Kryvtsov, Matviyenko, Mykolenko; Stepanenko, Malinovskiy; Tsygankov (88e Sobol), Zinchenko, Konoplyanka (79e Kovalenko); Yaremchuk.

Remplaçants non utilisés: Lunin, Pankiv; Shepeliev, Burda, Shaparenko, Kravets, Marlos, Plastun, Shved et Bezus.

Sélectionneur: Andriy Shevchenko.

LUXEMBOURG: Moris; M. Martins, Chanot, Gerson, Jans; C. Martins; V, Thill, Barreiro, O. Thill (77e Turpel), Rodrigues; Da Mota (52e Bensi).

Remplaçants non utilisés: Schon, Kips; Mahmutovic, Selimovic, Malget, Jänisch, Skenderovic, Sinani et K. Holtz.

Sélectionneur: Luc Holtz.

Le point du groupe B

Les résultats de lundi

Serbie - Lituanie 4-1

Ukraine - Luxembourg 1-0

Le classement

1. Ukraine 10 points (4 matches)

2. Luxembourg 4 (4)

3. Serbie 4 (3)

4. Portugal 2 (2)

5. Lituanie 1 (3)

Matches déjà joués

Luxembourg - Lituanie 2-1

Portugal - Ukraine 0-0

Luxembourg - Ukraine 1-2

Portugal - Serbie 1-1

Lituanie - Luxembourg 1-1

Ukraine - Serbie 5-0