Changer d'édition

Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz et Erding assomment Nantes
Sport 4 min. 11.09.2016

Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz et Erding assomment Nantes

Mevlut Erding le bourreau du FC Nantes. L'attaquant grenat a inscrit un triplé  sur la pelouse de la Beaujoire.

Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz et Erding assomment Nantes

Mevlut Erding le bourreau du FC Nantes. L'attaquant grenat a inscrit un triplé sur la pelouse de la Beaujoire.
AFP
Sport 4 min. 11.09.2016

Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz et Erding assomment Nantes

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Discipliné, inspiré et emmené par un impressionnant Mevlut Erding (3 buts), le FC Metz a logiquement distancé Nantes (3-0). Les hommes de Philippe Hinschberger s’invitent dans le trio de tête de la Ligue 1.

Discipliné, inspiré et emmené par un impressionnant Mevlut Erding (3 buts), le FC Metz a logiquement distancé Nantes (3-0). Les hommes de Philippe Hinschberger s’invitent dans le trio de tête de la Ligue 1.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note.

Le FC Metz a du cœur, du souffle et aime apparemment laisser la maitrise du ballon à son adversaire pour mieux le fouetter. La potion avait superbement et miraculeusement fonctionné face à Angers (2-0), les Messins ont donc remis ça à Nantes mais cette fois avec beaucoup plus de maitrise. Surtout au cours d’un premier acte où Mevlut Erding a bénéficié d’un joli débordement de Rivierez puis d’un service de Nguette pour, du gauche, ajuster Riou d’une frappe des seize mètres en pleine lucarne (1-0, 18e).

Du beau travail pour l’attaquant grenat qui va remettre le couvert (2-0) juste avant la pause (45+3) sur une incursion de Jouffre et un nouveau coup de patte gagnant. K-O debout, le FC Nantes va s’effondrer dans le dernier quart d’heure sur un penalty transformé avec brio par le redoutable Erding (3-0, 78e), consécutif à un déboulé du vivace Sarr.

Solidaires, bien en place, les Messins s’offrent un début de saison royal (9 points sur 12), un buteur, Erding qui prend la place de «Zlatan» au classement des buteurs (5 buts) et une équipe qui dispose encore de forces vives (Bisevac, Assou-Ekotto et Jouffre). Seul bémol, les quatre avertissements reçus. Un 17/20 pour un succès mosellan qui ne se discute nullement.

Les joueurs et leur note.

Didillon (6/10) a fait le travail, comme d’habitude, titillé (7e) sur un but refusé et attentif sur une frappe en coin (45e). En défense, Rivierez (5,5) a beaucoup donné, a été déterminant sur le premier but de sa formation et a cédé sa place à Balliu. Milan (7) a lutté, du «Milan pur jus», accrocheur, bien placé et chef d’une défense qui reste sur deux sorties sans encaisser le moindre but. Falette (6) l’a suivi, même s’il a été battu par Bammou (30e) au cœur de sa surface. Signorino (6) s’est battu comme un très beau diable même si une glissade ou un mauvais placement l’ont mis en difficulté.

Au milieu, Doukouré (6,5) et Mandjeck (6) ont tenu la baraque même si le second s’est fendu d’un geste défensif (5e) très dangereux. Cohade (6) a œuvré avec utilité et clairvoyance, Sarr (5,5) a connu des difficultés en début de partie avant de se libérer et d’aller provoquer le penalty qui a scellé le succès grenat. Nguette a quitté ses partenaires trop vite (38e) remplacé par Jouffre qui lui aussi a laissé sa place à Diallo (56e).

L’homme du match.

Mevlut Erding (9), bien évidemment. Cinq buts en quatre parties! Le ratio est vite calculé et l’investissement sacrément bien amorti, pour le moment. Face à Nantes, l’avant-centre grenat a inscrit trois buts (deux du gauche et un du droit) en affichant une grosse maitrise: posé, adroit et calme, la panoplie du buteur accompli. Il aurait pu faire enfler son compteur personnel (37e et 39e) mais il a également œuvré pour le collectif en jouant à plein son rôle de premier essuie-glace défensif. Très disponible, il a offert un excellent ballon à Sarr (52e) et a plané sur la partie. Une grosse note (9/10) pour une grosse partie. Logique.

La mauvaise nouvelle.

Pour Yann Jouffre. Buteur face à Lille (3-2) pour sa première sous les couleurs messines, Yann Jouffre avait dû quitter ses partenaires (81e) sur blessure (mollet) face au PSG. Entré en jeu ce dimanche (38e), l’ex-capitaine lorientais a eu le grand mérite d’être à l’origine du second but grenat en interceptant un ballon dans le rond central et en décalant astucieusement le cuir vers Erding. Malheureusement, son ennui physique s’est réveillé et Jouffre a laissé sa place à Diallo (58e) face à Nantes. Poche de glace au niveau du tendon de la cheville pour vingt petites minutes de présence sur le sol nantais.

Nantes - Metz 0-3

Stade de la Beaujoire, beau temps, belle pelouse, arbitrage de M. Miguelgorry, environ 20.000 spectateurs. Mi-temps: 0-2.

Evolution du score: 0-1 Erding (18e), 0-2 Erding (45+3), 0-3 Erding (78e sur pen.).

Cartons jaunes: Viscarrondo (76e) à Nantes; Sarr (24e), Nguette (26e), Cohade (58e), Milan (65e) à Metz.

NANTES: Riou (cap.); Dubois, Vizcarrondo, Walongwa, Lima; Gillet, Harit, Rongier (78e Aristeguieta), Thomasson (46e Thomsen); Stepinski (63e Sala), Bammou.

Joueurs non entrés en jeu: Dupé ; Kwateng, Kacaniklic, Moimbé.

METZ: Didillon; Rivierez (74e Balliu), Milan (cap), Falette, Signorino; Doukouré, Mandjeck; Cohade, Mollet, Nguette (38e Jouffre puis Diallo 56e); Erding.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser ; Assou-Ekotto, Bisevac, Mollet.


Sur le même sujet

Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz se rassure face à Saint-Etienne
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Ce dimanche en Ligue 1: Le FC Metz trop fébrile à Rennes
Solide en première période, le FC Metz a fini par craquer (56e) face à un adversaire plus serein que lui. Les hommes de Philippe Hinschberger vont devoir sortir le bleu de chauffe à l’occasion de la venue de Saint-Etienne, dimanche prochain.
Ismaila Sarr s'est beaucoup démené mais il a manqué de précision en zone de conclusion.
Ligue 1: Le FC Metz se gâche à Marseille
Solidaire, parfois même fringant mais absent sur le but inscrit par Marseille, le FC Metz revient à vide de son déplacement au Vélodrome (0-1). Une production généreuse mais maladroite, à l’image de Mevlüt Erding, qu’il faudra faire bonifier face à Nice dimanche prochain.
Metz's Cameroonian midfielder Georges Mandjeck (C) heads the ball during the French L1 football match Olympique of Marseille (OM) vs Metz at the Velodrome stadium in Marseille on October 16, 2016.   / AFP PHOTO / BORIS HORVAT