Changer d'édition

Carapaz s'adjuge la quatrième étape du Giro, Jungels dans le Top 10 au général
Sport 4 min. 14.05.2019

Carapaz s'adjuge la quatrième étape du Giro, Jungels dans le Top 10 au général

L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) célèbre les bras en croix sa victoire lors de la quatrième étape du Giro à Frascati

Carapaz s'adjuge la quatrième étape du Giro, Jungels dans le Top 10 au général

L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) célèbre les bras en croix sa victoire lors de la quatrième étape du Giro à Frascati
Photo: AFP
Sport 4 min. 14.05.2019

Carapaz s'adjuge la quatrième étape du Giro, Jungels dans le Top 10 au général

L'Equatorien Richard Carapaz (Movistar) s'est adjugé mardi la quatrième étape du Tour d'Italie qui est arrivé à Frascati, aux portes de Rome. Bob Jungels, qui s'est classé 16e à 18", intègre le Top 10 au classement général, où il est à présent neuvième à 1'02" de Primoz Roglic.

(AFP). - Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a conservé le maillot rose de leader après cette étape marquée par une chute collective à six kilomètres de l'arrivée. Principale victime, le Néerlandais Tom Dumoulin (Team Sunweb), vainqueur du Giro 2017, a rallié la ligne avec plus de quatre minutes de retard, le genou gauche ensanglanté, quasiment en roue libre, à côté de ses équipiers. Comme assommé par ce coup du sort qui semble le condamner dès le quatrième jour de course.

Boitant bas, le Néerlandais, deuxième du Giro et du Tour l'an passé, a rejoint le bus de son équipe avant d'aller passer des radios. Selon le premier bilan de son équipe, il ne souffrirait pas de fractures. Mais le coup de théâtre provoqué involontairement par l'Italien Salvatore Puccio, le premier à tomber, est lourd de conséquences pour l'ex-champion du monde du contre-la-montre, l'un des acteurs majeurs des grands tours.

La chute a morcelé le peloton. A l'avant, un petit groupe s'est disputé la victoire dans un final en montée, sur une pente de 4-5 %. Carapaz a produit son effort à près de 400 mètres de la ligne et a préservé une courte avance sur l'Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal). L'Italien Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) a pris la troisième place.

Carapaz, 25 ans, a enlevé pour la deuxième fois une étape du Giro. L'an passé, il s'était imposé à Montevergine (sud) et avait pris la quatrième place du classement final.

Dans cette longue étape de 235 kilomètres, l'échappée du jour a réuni un représentant des trois équipes italiennes de deuxième division invitées. Marco Frapporti (Androni), Mirco Maestri (Bardiani) et Damiano Cima (Nippo) ont pris les devants dès la sortie d'Orbettelo pour une très longue échappée.

Frapporti et Maestri ont été rejoints après un raid de 225 kilomètres, avant le coup de théâtre causé par un coureur de l'équipe Ineos qui est tombé alors qu'il se trouvait dans les 25 premières positions du peloton.

La plupart des rivaux de Roglic, notamment le Britannique Simon Yates, l'Italien Vincenzo Nibali et le Colombien Miguel Angel Lopez, ont cédé une quinzaine de secondes au porteur du maillot rose.

Victime lui aussi d'une chute au niveau d'un rond-point dans les ultimes kilomètres, Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step) a terminé à la seizième place dans un groupe d'une quinzaine d'hommes, à 18 secondes. Au général, le Luxembourgeois intègre le Top 10: il gagne deux places et se retrouve aujourd'hui neuvième, à 1'02" de Roglic, sur lequel il a néanmoins perdu 16 secondes.

Jungels, qui a déclaré «ne pas trop souffrir des séquelles de sa chute», a souligné «la dangerosité du tracé, couplée au fait que plusieurs coureurs n'ont pas toujours su garder le contrôle.»

Quant au second Luxembourgeois dans la course, Ben Gastauer (AG2R-La Mondiale) il a fini 82e à 3'10" et pointe à la 93e place au classement général, à 8'15" du maillot rose.

Groenewegen le plus rapide aux Quatre Jours de Dunkerque

Par ailleurs, largement favori, le Néerlandais Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) a remporté ce mardi la première étape de la 65e édition des Quatre Jours de Dunkerque, qui arrivait à Condé-sur-l'Escaut, après un parcours de 172,9 km au départ de Dunkerque.

Au sprint, il s'est montré plus rapide que le Français Marc Sarreau (Groupama-FDJ) et son compatriote et équipier Mike Teunissen, qui l'a parfaitement lancé.

Le Néerlandais Dylan Groenewegen (au centre) a fait honneur à son statut de favori
Le Néerlandais Dylan Groenewegen (au centre) a fait honneur à son statut de favori
Photo: AFP

Un groupe de quatre coureurs a longtemps animé cette étape plate et promise à une arrivée massive. Le Néerlandais Elmar Reinders (Roompot), le Belge Tom Devriendt (Wanty) et les Français Samuel Leroux (Natura4ever) et Nicolas Baldo (Saint-Michel Auber 93) n'ont cependant jamais creusé un écart suffisant pour espérer tromper le peloton.

Après un dernier baroud d'honneur de Reinders et Leroux, le regroupement s'est effectué à 4 kilomètres de l'arrivée. Malgré une chute qui a un temps désorganisé son train, l'équipe Jumbo-Visma s'est placée en tête sous la flamme rouge, sur une chaussée très étroite.

Parfaitement lancé par Teunissen, auteur d'une franche accélération pour empêcher toute remontée, Groenewegen s'est retrouvé en tête dans la dernière ligne droite et a profité d'une cassure derrière lui pour l'emporter sans aucune difficulté.

Revenu de l'arrière, Sarreau a pris la deuxième place sur le fil mais loin du vainqueur. Dylan Groenewegen endosse le maillot rose de leader du classement général avant une deuxième étape où il sera à nouveau l'homme à battre.

Côté luxembourgeois, le néo-professionnel Kevin Geniets (Groupama-FDJ) a travaillé pour le sprinteur de son équipe, Marc Sarreau. Le Schifflangeois se classe 41e de l'étape à dix secondes, tandis qu'au général, il occupe le 43e rang, également à dix secondes.

Ce mercredi, la deuxième étape emmènera les coureurs de Wallers à Saint-Quentin (177,7 km).


Sur le même sujet

Viviani déclassé, Gaviria vainqueur de la troisième étape du Giro
L'Italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), champion d'Italie, a perdu sur tapis vert sa victoire dans la troisième étape du Giro, après un écart dans le sprint. Les commissaires ont déclaré vainqueur le Colombien Fernando Gaviria, deuxième sur la ligne, lundi, à Orbetello.
Team Deceuninck rider Italy's Elia Viviani (C) during final sprint in the stage three of the 102nd Giro d'Italia - Tour of Italy - cycle race, 220kms from Vinci to Orbetello on May 13, 2019. (Photo by Luk BENIES / AFP)
Giro: Dennis roi du chrono, Yates limite les dégâts
L'Australien Rohan Dennis (BMC) a remporté mardi le chrono de 34,2 km lors de la 16e étape du Giro, entre Trente et Rovereto, devant l'Allemand Tony Martin (Katusha), deuxième, et le Néerlandais Tom Dumoulin (Team Sunweb), troisième. Le Britannique Simon Yates (Michelton-Scott) conserve son maillot rose.
Australia's rider of team BMC Rohan Dennis competes in the 16th stage a time trial between Trento and Rovereto during the 101st Giro d'Italia, Tour of Italy cycling race, on May 22, 2018.  / AFP PHOTO / Luk Benies