Changer d'édition

Cap vers de nouveaux horizons... sans but!
Sport 3 min. 05.03.2014

Cap vers de nouveaux horizons... sans but!

Kay accroche Turpel et écope du seul carton jaune du match.

Cap vers de nouveaux horizons... sans but!

Kay accroche Turpel et écope du seul carton jaune du match.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 05.03.2014

Cap vers de nouveaux horizons... sans but!

Le Luxembourg s'est offert un match nul face au Cap-Vert (0-0) pour son retour aux affaires internationales ce mercredi soir au stade Josy Barthel. Luc Holtz a fait des essais en défense, mais c'est en attaque qu'il a manqué le geste décisif.

Le Luxembourg s'est offert un match nul face au Cap-Vert (0-0) pour son retour aux affaires internationales ce mercredi soir au stade Josy Barthel. Luc Holtz a fait des essais en défense, mais c'est en attaque qu'il a manqué le geste décisif.

Le match et sa note. Un petit 12/20 pour débuter l'année internationale. On a deviné l'envie des joueurs d'en découdre, mais on a peiné à tomber sous le charme du nouveau concept made in Luxembourg. Trois, quatre, cinq défenseurs? On pourra ergoter longtemps sur le système mis en place par Luc Holtz. Mieux vaut s'en remettre au principe de base. Une équipe a la possession du ballon. Ou ne l'a pas. Et quand les Blancs ont dû défendre, les coulissements nécessaires entre les milieux excentrés et les "faux" latéraux ne se sont pas faits sans mal. Sans fâcheuse conséquence heureusement puisqu'au terme du premier acte, les Luxembourgeois s'étaient procurés deux occasions nettes pour une côté capverdien. Aurélien Joachim aurait dû briser la glace dès la troisième minute sur une somptueuse combinaison avec Lars Gerson mais l'envoi du gauche du professionnel du RKC surmontait la cage visiteuse. C'est ensuite Jänisch qui distillait un poison de coup franc côté droit. Son centre-tir du gauche était à deux doigts de surprendre Vozinha. La rencontre allait toutefois changer d'âme au fil des minutes avec des Africains plus joueurs et bien meilleurs dans le maniement du ballon. Il manquait toutefois une conclusion bien concrète à ce ballet. Le second acte était partagé avec des occasions plus franches pour les visiteurs, mais des passages intéressants pour les Luxembourgeois à qui il a aussi manqué un zeste de réalisme. 

Le fait du match. La finition. On ne le dira jamais assez, le geste qui "tue" ne fait pas encore partie de l'arsenal des Luxembourgeois. Celui devant le but, mais aussi celui à ving-cinq mètres, qui permet de déclencher un tir ou simplement d'y croire en allant vers le but plutôt qu'en cherchant une solution intermédiaire. Peut-être juste une question de confiance...

L'homme du match. Jonathan Joubert moins décisif qu'avant? Pas sûr... Le dernier rempart dudelangeois a retardé l'échéance en contrant plusieurs tirs capverdiens. La défense new-look du Luxembourg n'a pas facilité la vie du gardien. Mais dans une rencontre où on ne l'attendait pas nécessairement mitraillé de toute part, il a fait preuve d'une belle sobriété malgré une petite alerte aérienne en fin de match. Anthony Moris risque de patienter encore un peu.

Christophe Nadin

Luxembourg - Cap-Vert 0-0

Stade Josy Barthel, pelouse en bon état, arbitrage de M. Vertenten assisté par MM. Conotte et De Rocker, 3.885 spectateurs.

Corners: 2 (1+1) pour le Luxembourg; 7 (6+1) pour le Cap-Vert.

Cartons jaunes: Kay (retient Turpel) et Carlitos (fauche Da Mota) pour le Cap-Vert

• LUXEMBOURG: Joubert; Jans, Schnell, Chanot, Jänisch; Hoffmann (55e Deville); Payal, Gerson, Da Mota; Joachim, Turpel (46e Bastos).

• CAP-VERT: Vozinha; Carlitos, Kay, Nivaldo, Calu, Varela, Fortes (79e Sita), Babanco (90e Te), Platini (65e Rodrigues), Djaniny (77e Tavares), Heldon (60e Mendes).


Sur le même sujet

Le jeu et les joueurs: Joubert ferme la porte
Grâce à une prestation cinq étoiles, Jonathan Joubert a non seulement fermé la porte de son but aux attaquants du Cap-Vert, mais aussi (pour le moment) celle de la place de titulaire au nouveau venu, Anthony Moris.