Changer d'édition

Buenos Aires, terre de promesses et de découvertes
Le contre-la-montre figurera au programme d'Arthur Kluckers. Mais ce sera en duo.

Buenos Aires, terre de promesses et de découvertes

Photo: Serge Waldbillig
Le contre-la-montre figurera au programme d'Arthur Kluckers. Mais ce sera en duo.
Sport 2 min. 11.10.2018

Buenos Aires, terre de promesses et de découvertes

Les compétitions de cyclisme des Jeux olympiques de la jeunesse se déroulent ce week-end à Buenos Aires. Un duo masculin et un duo féminin luxembourgeois vont se présenter sur les routes argentines. Une compétition qui se déroulera de manière peu banale avec un format de course inédit.

Par Hugo Barthelemy

Le Luxembourg alignera deux athlètes masculins et deux athlètes féminines. Arthur Kluckers et Nicolas Kess composeront le premier duo. Le binôme féminin sera formé par Laetitia Maus et Nina Berton.

Les garçons se veulent ambitieux comme en témoigne Arthur Kluckers: «Nicolas (Kess) et moi sommes en bonne forme. Si tout se passe bien, je pense que l’on peut ambitionner une médaille.» Le pensionnaire du club de Schengen regrette toutefois l'absence de concurrence. «Les grandes nations du vélo n'alignent soit pas d'équipe, soit pas leur meilleure.»

En effet, en l'absence de la Belgique, de la France, des Pays-Bas et encore de bien d'autres pays de vélo, les grandes nations manquent à l'appel. Le duo féminin se veut plus mesuré. « On n'a pas d'objectif très précis. On fera de notre mieux et on verra ce que ça donnera à la fin», confie Laetitia Maus. Nina Berton confirme avoir l'envie de faire un résultat sur route comme en VTT, mais elle ne se fixe pas d'objectif final spécifique, car pour elle et sa coéquipière, le contre-la-montre par équipes est une épreuve nouvelle à laquelle elles n'ont jamais participé.

Au-delà du résultat, l'expérience compte aussi. «Participer à un tel évènement, ça n'arrivera peut-être qu'une seule fois dans ma vie, je suis donc très fière de pouvoir représenter mon pays ici», avoue Laetitia Maus. Pour Arthur Kluckers, c'est la même chose, il se dit très heureux de participer à un tel évènement.

Pour ce qui est du format de la compétition, on retrouvera une combinaison de cinq épreuves. Une course sur route en ligne, un critérium, un contre-la-montre par équipe de deux, une course de VTT cross-country et un course VTT par élimination (le dernier est éliminé à chaque tour). 

Les compétiteurs se veulent assez critiques face à cette formule. «Personnellement j'aurais séparé le VTT et la route dans des épreuves différentes», explique Arthur Kluckers. «J'aurais préféré qu'il y ait des médailles pour chaque épreuve. C'est très compliqué d'être à un bon niveau sur toutes les épreuves et on peut toujours avoir un jour sans», avoue Laetitia Maus.