Changer d'édition

Bob Jungels repart en campagne
L'équipe Deceuninck qui dispute cette semaine le Tour de Colombie avec Bob Jungels et Julian Alaphilippe en chefs de file.

Bob Jungels repart en campagne

Photo: AFP
L'équipe Deceuninck qui dispute cette semaine le Tour de Colombie avec Bob Jungels et Julian Alaphilippe en chefs de file.
Sport 2 min. 11.02.2019

Bob Jungels repart en campagne

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Après avoir signé une année 2018 convaincante, le champion national lance ce mardi sa saison en s'alignant pour la première fois de sa carrière au Tour de Colombie.

Il y a un an, Bob Jungels avait débuté sa saison du côté de Murcie après avoir peaufiné sa préparation en Afrique du Sud, cette année, c'est l'Amérique du Sud qui a servi d'ultime répétition avant le début de la compétition. Le Luxembourgeois s'apprête à découvrir le département d'Antioquia. Le parcours s'élèvera parfois à 2.600 m d'altitude, ce qui devrait favoriser les grimpeurs.

Mais pour le Luxembourgeois, les objectifs de la saison sont plus éloignés. Après la Colombie, Jungels disputera le Tour d'Algarve (20-24 février) avant d'aborder les classiques flandriennes avec le Nieuwsblad (2 mars) et surtout Paris-Nice (10-17 mars), le premier gros objectif pour le vainqueur de la Doyenne 2018. Mais ce n'est pas pour autant qu'il va snober son premier rendez-vous.

Championne du monde en titre du chrono par équipes, l'équipe Deceuninck, héritière de la Quick-Step, pourrait mettre à profit le contre-la-montre par équipes inaugural pour marquer les esprits. Quant à Jungels, ses qualités de coureur complet pourraient lui permettre de bien figurer dans la hiérarchie.

Outre Jungels, la formation belge mise sur Julian Alaphilippe, le Français poursuit sa tournée sud-américaine après le Tour San Juan où il a remporté ses deux premières victoires de l'année 2019. 

Les Colombiens en force

Outre la présence de Nairo Quintana, qui s'était classé deuxième l'an dernier derrière son compatriote Egan Bernal, cette épreuve est marquée par le retour à la compétition de Chris Froome. «C'est un bon endroit: il y a de l'altitude et nous pouvons bien nous préparer pour les objectifs de l'année», a déclaré le coureur de la Sky. 

Pour les Colombiens, cette épreuve est un véritable événement. Les coureurs ont pu s'en rendre compte à l'occasion de la présentation des équipes qui s'est tenue dans une ambiance de folie au stade  Atanasio Girardot de Medellin.

Musique pop, chorales de jeunes ou encore des groupes de mariachis ont rythmé le défilé des coureurs. Les Bernal, Quintana, Miguel Angel Lopez, Fernando Gaviria et autre Rigoberto Uran ont été particulièrement soutenus par leurs compatriotes.

La première étape ce mardi propose un contre-la-montre par équipes de 14 km à Medellin, et les cinq autres des circuits avec des cols classés de première à quatrième catégorie. La dernière étape, le dimanche 17 février, sera longue de 173,8 km avec arrivée à l'Alto Las Palmas, col de première catégorie.