Changer d'édition

BGL Ligue: Pokar délivre Dudelange face au Progrès
Sport 4 min. 02.04.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Pokar délivre Dudelange face au Progrès

Mario Pokar vient d'inscrire le deuxième but dudelangeois. Le F91 domine le Progrès et conserve la tête du classement.

BGL Ligue: Pokar délivre Dudelange face au Progrès

Mario Pokar vient d'inscrire le deuxième but dudelangeois. Le F91 domine le Progrès et conserve la tête du classement.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 02.04.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Pokar délivre Dudelange face au Progrès

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Dominateur, le F91 a pourtant tremblé à Niederkorn lors du match avancé de la 20e journée de BGL Ligue. C'est Mario Pokar, sur un coup du sort, qui a trompé un excellent Sébastien Flauss pour offrir trois nouveaux points au leader du championnat (2-1).

Dominateur, le F91 a pourtant tremblé à Niederkorn  lors du match avancé de la 20e journée de BGL Ligue. C'est Mario Pokar, sur un coup du sort, qui a trompé un excellent Sébastien Flauss pour offrir trois nouveaux points au leader du championnat (2-1).

Par Didier Hiégel

Le match et sa note: rien de mieux pour rebondir lorsqu'on traverse une mauvaise passe que de se rappeler les heures glorieuses. Avant de se confronter à Dudelange et avant la réception de Strassen, qui pourrait elle aussi être décisive pour le gain de la quatrième place, le Progrès avait invité ses anciennes gloires pour célébrer le titre de champion conquis il y a 40 ans avec les Jean-Louis Margue, Hubert Meunier et consorts. 

Ce témoignage d'affection pour les siens n'a toutefois pas permis à Niederkorn de se remettre sur le bon chemin ce dimanche à l'occasion de la 20e journée. Plus pressant avec sa configuration très offensive en 3-4-3, le F91 a poussé son adversaire dans les cordes jusqu'à trouver l'ouverture dans le temps additionnel de la première période et juste avant le terme de ce duel. 

L'ouverture du score a été consécutive au sixième corner obtenu devant le but des Jaune et Noir. Pedro avait laissé Pokar le frapper sur la tête de Prempeh, et ce dernier a dévié le cuir dans les pieds de Turpel. L'attaquant international, de près, a profité de l'aubaine pour inscrire son quinzième but en championnat (0-1, 45+1).

Un score logique au vu de 45 premières minutes gérées au mieux par le leader du classement qui aurait pu ouvrir le score avant le premier quart d'heure si la transversale de Flauss n'avait sauvé les locaux. Un sursis renouvelé à la 29e minute lorsque Turpel servait Stolz sur un plateau mais Flauss se montrait à nouveau intraitable. Bouzid avait été l'origine de la mauvaise relance à l'origine de cette belle occasion des visiteurs et devra céder sa place à Mastrangelo à la reprise.

Rémy Laurent n'a jamais pu prendre Jerry Prempeh en défaut.
Rémy Laurent n'a jamais pu prendre Jerry Prempeh en défaut.
Photio: Ben Majerus

Pokar échoue et se rachète

Le capitaine nous avait confié avant la rencontre que pour contrarier cette équipe dudelangeoise, il fallait que le Progrès ferme les espaces à 30 mètres de son but. Et Niederkorn a effectivement densifié la zone de danger, tenté de jouer les interceptions pour lancer des contres rapides mais il a fallu attendre la seconde période pour voir les hommes de Paolo Amodio se montrer enfin tranchants.

Auparavant, Joubert n'avait eu qu'à sortir au devant de Laurent à la 20e minute. Flauss, lui, était bien chaud. Sollicité dès la quatrième minute par Stolz, il avait été sur des charbons ardents toute la première mi-temps et devait encore s'employer brillamment par la suite. Mais il a dû partager l'ovation de ses supporters avec son partenaire Sébastien Thill. Suite à leur unique tir cadré de la rencontre, les Jaune et Noir égalisaient à un partout à la 71e  (voir par ailleurs). 

Dudelange n'avait pas trop le temps de tergiverser qu'il obtenait un penalty pour une faute de Ferino sur Turpel. Pokar s'élançait et voyait Flauss repousser l'essai du joueur allemand (77e).

L'ancien de Kaiserslautern allait se racheter dix minutes plus tard en arrachant la victoire. Un but heureux, sa frappe ricochant sur le dos de Poinsignon pour prendre Flauss à contre-pied. Le F91 s'est fait peur mais poursuit sa marche en avant à une semaine du rendez-vous avec Differdange.

Une note de 13/20 vient récompenser un match plaisant et fertile en rebondissements.

Le fait du match: le Progrès savait à quoi s'attendre en laissant la possession de balle à Dudelange et en s'appuyant sur une défense compacte et des reconversions offensives rapides. Une seule a été au bout de ses intentions mais elle mérite le détour. C'est d'abord Poinsignon qui s'en va tacler Da Mota pour relancer immédiatement. Barnabo, en meneur de jeu, relaye et sert Sébastien Thill, légèrement décalé sur la gauche. Sa frappe à ras de terre, croisée et puissante, fait mouche (1-1, 71e).  

Sébastien Thill vient de conclure brillamment un contre de sa formation. Le Progrès est revenu à la hauteur de Dudelange à la 71e minute.
Sébastien Thill vient de conclure brillamment un contre de sa formation. Le Progrès est revenu à la hauteur de Dudelange à la 71e minute.
Photo: Ben Majerus

L'homme du match: Sébastien Flauss. Le portier français était en grâce ce dimanche. Sauvé une première fois par sa barre transversale suite à une tête de Dikaba (14e). Il a ensuite fait usage de tout son métier pour faire échec, dans l'ordre, à Stolz, Da Mota, Turpel, Laurienté et Pokar. Sur le penalty tiré par l'Allemand, il est bien parti sur sa gauche. Il n'a fallu qu'une occasion de très près de Turpel et du tir dévié de Pokar pour le mettre à mal. Une prestation cinq étoiles.

Progrès - Dudelange 1-2

Stade Jos Haupert, bonne pelouse, arbitrage de M. Legat (FRA) assisté de MM. C. Ries et Hansen, 812 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Turpel (45+1), 1-1 S. Thill (71e), 1-2 Pokar (87e).

Corners: 2 (1+1) pour le Progrès; 8 (6+2) pour Dudelange

Cartons jaunes: Ferino (13e antijeu sur Turpel) au Progrès; Da Mota (53e, faute sur Poinsignon) à Dudelange.

PROGRÈS (3-5-2): Flauss; Ferino, Bouzid (cap.)  (45e Mastrangelo),  Soares; Poinsignon, Garos,  S. Thill; Menaï (74e Borgs), Fiorani; Laurent (61e Barbaro), Bors.

Joueurs non utilisés: Machado et Barnabo.

Entraîneur: Paolo Amodio.

DUDELANGE (3-4-3):  Joubert (cap.);  Dikaba, Schnell,  Prempeh; Laurienté, Cruz, Pedro (60e Ibrahimovic), Pokar (89e Malget); Stolz, Turpel,  Da Mota (74e Jordanov).

Joueurs non utilisés: Frising et De Sousa.

Entraîneur: Dino Toppmöller.


Sur le même sujet

Le Racing enfonce Hostert
En s'imposant sur le score de 4-0 sur la pelouse de l'US Hostert, ce vendredi soir, le Racing a engrangé sa première victoire de la saison et enfoncé un adversaire qui ne compte toujours aucun point après trois sorties.
René Peters à la lutte avec Tarek Nouidra. Le milieu de la capitale aura le dernier mot.
BGL Ligue: Le chef-d'oeuvre de Rodrigues n'a pas suffi
Le but venu d'une autre planète de Gerson Rodrigues n'a pas permis au Fola d'infliger un premier revers à Dudelange dans la compétition. Le champion en titre n'a vacillé que cinq minutes et Turpel a offert un point (2-2) tout à fait mérité à un F91 qui maintient son adversaire du jour à distance.
Joubert tente de faire le ménage dans ses seize mètres.
Football: La Coupe de Luxembourg reste à Differdange
En s'imposant 3-2 lors de l'épreuve des tirs au but, après un score de parité (1-1) à l'issue de la prolongation, le FC Differdange 03 conserve la Coupe de Luxembourg que le club de la Cité du Fer avait déjà conquise la saison dernière face à Dudelange. Troisième du championnat, le F91 est bredouille cette saison.
FC Differdange - F91 Dudelange