Changer d'édition

BGL Ligue: Mickaël Negi (Canach): «L'équipe a pris conscience de son potentiel»
Sport 3 min. 31.03.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Mickaël Negi (Canach): «L'équipe a pris conscience de son potentiel»

Mickael Negi en est persuadé, la victoire contre le Fola était à portée de la Jeunesse Canach.

BGL Ligue: Mickaël Negi (Canach): «L'équipe a pris conscience de son potentiel»

Mickael Negi en est persuadé, la victoire contre le Fola était à portée de la Jeunesse Canach.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 31.03.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Mickaël Negi (Canach): «L'équipe a pris conscience de son potentiel»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Canach (11e, 18 points) reçoit Käerjéng (13e, 16 points) ce dimanche, pour le compte de la 20e journée en BGL Ligue. Un duel qui pourrait donner la tendance de la fin de saison dans le bas du classement. Mickaël Negi, le défenseur central de la Jeunesse, nous livre ses sentiments avant cette rencontre et nous offre ses pronostics.

Canach (11e, 18 points) reçoit Käerjéng (13e, 16 points) ce dimanche, pour le compte de la 20e journée en BGL Ligue. Un duel qui pourrait donner la tendance de la fin de saison dans le bas du classement. Mickaël Negi, le défenseur central de la Jeunesse, nous livre ses sentiments avant cette rencontre et nous offre ses pronostics.

Propos recueillis par Didier Hiégel

  • Dans quelle disposition d'esprit êtes-vous avant d'aborder ce match important pour votre avenir en BGL Ligue?

Au vu des derniers résultats (succès 3-1 contre Rumelange et match nul au Fola 1-1), l'équipe est en confiance, mais nous prenons garde de bien respecter notre adversaire de ce dimanche. Nous avons pris quatre points mais il nous faut démontrer davantage de régularité, faire une bonne série, style cinq, six matches positifs.

  • Des joueurs n'apparaissent plus dans votre formation, avez-vous resserré votre cadre en vue de l'opération maintien?

Oui et non... des joueurs sont partis à la trêve hivernale, d'autres jouent moins, mais je ne crois pas que ce soit cela qui est à la base de nos derniers résultats positifs. L'équipe a pris conscience de son potentiel, c'est en cela que nous avons changé. Cela fait quatre saisons que je suis ici et on commence enfin à se faire confiance. On commence à ne plus miser uniquement sur nos individualités, à ne plus compter que sur le joueur qui peut nous débloquer la situation. On comprend que collectivement nous pouvons réaliser de meilleures choses que chacun dans son coin.

  • Y a-t-il eu un déclic à cette prise de conscience?

Cette prise de conscience, nous l'avons eue épisodiquement lors des saisons précédentes, mais ce n'était que très éphémère, sur un ou deux matches. Nous n'avons pas eu la continuité voulue parce que nous n'avons pas les structures que possèdent les  «grands» clubs du championnat. Quand il y a excès d'individualisme, il n'y a pas vraiment de recadrage. Certains joueurs, même en voulant bien faire, ne voient pas la conséquence de leurs actes quand ils ne pensent pas assez au collectif. C'est pour cela que je pense que la vidéo - dont nous ne disposons pas - est un outil précieux pour pointer du doigt ce qui ne va pas.

  • Le nul  (2-2)  obtenu au Fola est-il votre match-référence de cette saison?

Certainement. Mais quand on rencontre des équipes qui jouent vraiment, des équipes en place, on réalise souvent de bonnes sorties. C'est plus facile pour nous, car nous avons aussi des joueurs de qualité qui auraient parfaitement leur place dans les formations du haut du classement. Tactiquement, et ça n'a pas toujours été le cas, nous étions bien en place, nous avons fermé les espaces, nous nous sommes montrés complémentaires, solidaires, et ça a bien fonctionné. Je suis persuadé que nous aurions pu gagner ce match. J'estime aussi que la trêve internationale nous a coupés dans notre élan.

  • Ce match de dimanche contre Käerjéng ne sera pas de la même veine que face au Fola. Vous aurez sans doute l'obligation de vous découvrir davantage. Comment allez-vous gérez ce rendez-vous?

La solution est sans doute de ne pas se découvrir. Il ne faut pas jouer par rapport à l'adversaire, nous en avons eu la leçon contre Dudelange: nous savions qu'ils auraient la possession du ballon et nous avons voulu les presser... et ça s'est mal terminé (1-6). Si on se découvre trop et qu'on prend un «pion», ça risque d'être très compliqué. Nous avons les individualités pour faire le jeu et surtout pour marquer des buts pour gagner ce match. Le mois qui arrive sera décisif pour notre avenir, à nous de bien négocier ce premier match dimanche.

Les pronostics de Mickaël Negi pour la 20e journée

Dimanche à 14h

Progrès - Dudelange 1-3

Dimanche à 16h

Strassen - Rosport 0-1

Jeunesse - Mondorf 1-1

Canach - Käerjéng 2-0

Titus Pétange - Fola 1-2

RM Hamm Benfica - Rumelange 1-0

Racing - Differdange 0-2


Sur le même sujet

BGL Ligue: Anthony Medri: «Nous ne perdons pas notre identité»
A l'image d'Anthony Medri, l'US Esch a hâte de débuter le championnat ce dimanche avec la réception de la Jeunesse pour un derby qui s'annonce haut en couleurs. L'ancien Mondorfois a rempilé avec le promu eschois et confirme sa volonté d'aller de l'avant pour se maintenir parmi l'élite.
Anthony Medri se sent tellement bien à l'US Esch qu'il ne lui déplairait pas d'y finir sa carrière.