BGL Ligue

Le Fola jamais inquiété, le F91 et Differdange assurent

Gerson Rodrigues (Fola) en duel avec Marvin Martins (Jeunesse). A Esch, le patron reste le Fola.
Gerson Rodrigues (Fola) en duel avec Marvin Martins (Jeunesse). A Esch, le patron reste le Fola.
Photo: Fernand Konnen

Le Fola s'est logiquement imposé sur la pelouse de la Jeunesse, ce dimanche, à l'occasion de la 18e journée de BGL Ligue. Dudelange et Differdange ont assuré leur mise alors que le Progrès s'est fait surprendre par Mondorf.

Par Didier Hiégel

Manifestement Marc Thomé n'a pas trouvé la recette pour transformer une Jeunesse moribonde en bête à concours. Comment le serait-il autrement après à peine une demi-semaine au chevet de la Vieille Dame?

Ce dimanche, le Fola est venu lui rappeler qu'une équipe de haut de tableau se construit sur de solides fondations. Une assise défensive d'abord qui ne se fait pas bouger, un milieu travailleur et créatif et des attaquants qui visent juste.

Jeff Strasser avait choisi d'axer son attaque sur une mobilité extrême avec la titularisation de trois habituels joueurs de couloirs pour épauler un Hadji qui s'est baladé sur tout le front de l'attaque. Une stratégie chirurgicale qui n'a pas tardé à porter ses fruit puisqu'à la pause la cause était déjà entendue.

Françoise avait fait office de détonateur en inscrivant, d'une talonnade suite à un service de Klapp, le premier but de la rencontre (19e), puis en allant chercher un penalty dans les jambes de Martins à la 32e minute. Hadji, qui avait touché du bois, sur une reprise de la tête (12e), prenait Oberweis à contre-pied pour doubler la mise

Face à une défense trop souvent aux abois, Rodrigues, très en jambes, s'offrait une frappe victorieuse des 20 mètres après une relance trop approximative du duo Oberweis-Delgado (35e). 

Avec un score de 0-3 à la pause, les Bianconeri pouvaient encore s'estimer heureux que le poteau gauche de son portier ne repousse un dernier essai de Klapp (43e).

Cédric Sacras fait écran de son corps devant Gincarlo Pinna.
Cédric Sacras fait écran de son corps devant Gincarlo Pinna.
Photo: Fernand Konnen

Est-ce la présence dans les tribunes de Luis Campos et Marc Ingla, du staff dirigeant de Lille, qui sonnait le réveil des bianconeri? 

Toujours est-il que les entrées de Peters et Corral faisaient aussi un bien fou aux locaux. Le premier nommé voyant Bernard sauver sur sa ligne (59e). Le défenseur central quittera prématurément ses partenaires, M. Durieux ayant vu une faute (bien légère) sur Oberweis à la 79e minute.

Malgré ce handicap, le club doyen ne pliera pas. Il aurait d'ailleurs pu enfoncer le clou, Françoise, par trois fois (49e, 54e et 68e), Hadji (78e) et Laterza (90+3) ne parvenant pas à prendre le meilleur sur la capitaine de la Jeunesse.

Le Progrès surpris à domicile

Alors que la Jeunesse prenait le bouillon sur sa pelouse de la Frontière, le F91 Dudelange s'est offert une petite promenade de santé le long de la Sûre. Le soleil printanier a particulièrement inspiré Stolz, auteur du coup du chapeau (9e, 28e et 45e) face à une formation de Rosport trop rapidement dépassée. Turpel, pour faire bonne mesure, y est allé de son but (0-4, 67e).

Les positions sont inchangées en haut du classement puisque Differdange, vainqueur 1-0 à Pétange, accuse toujours un point de retard sur le F91. C'est Er Rafik (10e) qui a permis aux Rouges de se sortir d'un match qui aurait pu être piège.

Andrea Amodio et le Titus ont dû reconnaître la supériorité de Differdange.
Andrea Amodio et le Titus ont dû reconnaître la supériorité de Differdange.
Photo: Fabrizio Munisso

Le piège s'est toutefois refermé sur le voisin niederkornois battu par Mondorf. Olivier Thill (80e) avait pourtant répondu à l'ouverture du score de Selimovic (25e) mais Kaewu Cabral (87e) est passé par là pour infliger au Progrès sa septième défaite de la saison. L'équipe de Paolo Amodio voit Strassen, victorieux de Käerjéng (2-0, Jeger et E. Agovic) revenir à un point (26).

Ferro, Maquart et Mukendi ont permis à Canach d'enregistrer une précieuse victoire devant Rumelange (3-1).  Les Bleus de Patrick Maurer sont désormais onzièmes.

L'heure de la révolte a semble-t-il sonné du côté du Racing. Sinani, le troisième buteur, et ses partenaires se sont imposés au Cents 3-2. Une victoire qui leur permet de reprendre une place plus en adéquation avec son standing (9e).

Jeunesse - Fola 0-3

Stade de la Frontière, bonne pelouse, arbitrage de M. Durieux assisté de MM. C. Ries et Kricen, 1578 spectateurs. Mi-temps: 0-3.

Evolution du score: 0-1 Françoise (19e), 0-2 Hadji (32e s.p.), 0-3 Rodrigues (35e)

Corners: Jeunesse 6 (1+5); Fola 7 (4+3).

Cartons jaunes: Todorovic (37e, tacle par derrière sur Hadji), Pinna (74e, faute sur Rodrigues), Peters (79e, faute sur Laterza) pour la Jeunesse; Bernard (60e faute sur Stumpf), Souto (83e, antijeu) pour le Fola.

Carton jaune-rouge: Bernard (76e, faute supposée sur Oberweis).

JEUNESSE (4-1-4-1): Oberweis (cap.); Martins, Delgado, Kühne, Lapierre;  Todorovic;  Pinna (79e A. Deidda), D. Soares,  Mertinitz (46e Peters), Kyereh (46e Corral);  Stumpf. 

Joueurs non utilisés: Devas et  Portier.

Entraîneur: Marc Thomé

FOLA (4-2-3-1):  Hym; Mahmutovic,  Bernard, Sacras,  Kirch; Dallevedove,  Souto (cap.); Klapp (56e Bensi),  Françoise (71e Laterza), Rodrigues; Hadji.

Joueurs non utilisés:  Cabral; Bechtold et Cvetkovic.

Entraîneur: Jeff Strasser

Les résultats de la 18e journée

Progrès - Mondorf 1-2

Rosport - Dudelange 0-4

Canach - Rumelange 3-1

Titus Pétange - Differdange 0-1

Strassen - Käerjéng 2-0

Jeunesse - Fola 0-3

RM Hamm Benfica - Racing 2-3

La 19e journée

Samedi à 15h30:

Fola - Canach

Samedi à 17h:

Rosport - Progrès

Samedi à 18h:

Dudelange - Racing

Differdange - RM Hamm Benfica

Rumelange - Titus Pétange

Mondorf - Strassen

Dimanche à 16h:

Käerjéng - Jeunesse