Changer d'édition

BGL Ligue: Le F91 fait plier la Jeunesse en deuxième mi-temps
Sport 4 min. 20.08.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Le F91 fait plier la Jeunesse en deuxième mi-temps

Comme la semaine dernière à Mondorf, Omar Er Rafik et les Dudelangeois ont fait la différence en deuxième période face à la Jeunese.

BGL Ligue: Le F91 fait plier la Jeunesse en deuxième mi-temps

Comme la semaine dernière à Mondorf, Omar Er Rafik et les Dudelangeois ont fait la différence en deuxième période face à la Jeunese.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 20.08.2017 Cet article est archivé

BGL Ligue: Le F91 fait plier la Jeunesse en deuxième mi-temps

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
La Jeunesse a tenu la dragée haute au champion en titre, ce dimanche, mais les entrées conjuguées de Pokar et de Ibrahmovic, de suite après la pause, ont fait pencher la balance en face du F91 Dudelange.

La Jeunesse a tenu la dragée haute au champion en titre, ce dimanche, mais les entrées conjuguées de Pokar et de Ibrahmovic, de suite après la pause, ont fait pencher la balance en face du F91 Dudelange.

Par Didier Hiégel

Le match. Dudelange a redressé la barre et lancé sa saison à Mondorf, le week-end dernier (2-0), après sa défaite initiale à Hostert (1-2) et Dino Toppmöller fait confiance au même onze de base qui a dominé son sujet, surtout en deuxième période, sur la pelouse du stade John Grün. Du côté de la Jeunesse, Marc Thomé  propose la même configuration qui a fait plier Differdange (3-1), avec Adler et Ndiaye, deux éléments particulièrement remontés à l'idée de retrouver leur ancien club.

Et les deux hommes ne manquent pas leurs retrouvailles avec F91. L'ancien Amnévillois, à la baguette, et l'ex-Messin, sur coups de pied arrêtés, proposent des choses intéressantes, mais si ce n'est pas Joubert qui s'interpose (17e et par deux fois en toute fin de première période)  c'est Stumpf qui ne parvient pas à redresser un coup de tête au deuxième poteau (20e).

Solide dans toutes ses lignes, avec un bloc haut constamment rappelé par un Marc Thomé attentif à la moindre faille dans le système des Bianconeri, la Jeunesse oblige son adversaire à utiliser de longs ballons. Pas vraiment le style de jeu d'un Er Rafik ou d'un Turpel qui manque de profondeur.

En cette première période, seul Turpel a véritablement pu tenter une frappe au but (6e). Les Dudelangeois pourront toutefois réclamer une main non sifflée de Portier suite à une tentative de Cruz (32e), mais ils ont surtout manqué de créativité. Et comme à Mondorf en première mi-temps, ils ne sont que trop peu souvent passés par les ailes.

Signé Stolz

Nouveau match plein pour Dominik Stolz et un but de toute beauté pour l'ouverture du score.
Nouveau match plein pour Dominik Stolz et un but de toute beauté pour l'ouverture du score.
Photo: Ben Majerus

Pour répondre au casse-tête tactique proposé par son homologue, Dino Toppmöller fait entrer un manieur de ballon, Pokar, et un chasseur habile dans les petits espaces, Ibrahimovic. Et le changement de configuration est radical.

Le danger se fait très pressant quand Er Rafik ne cadre pas un centre de Pokar (49e), puis un autre de Stolz (51e) et plus encore lorsque Ibrahimovic trouve le poteau droit de Sommer suite à un contrôle poitrine-reprise de volée (50e).

C'est encore l'ancien attaquant de la Jeunesse qui va se mettre en évidence en décalant, sur droite, Stolz. La reprise de toute beauté de l'Allemand se fige sous la barre de Sommer (1-0, 57e). Obligée de se découvrir, la Jeunesse commet une perte de balle lourde de conséquence en milieu de terrain. De Sousa en profite pour lancer Er Rafik qui remporte son face à face et double  la mise (2-10, 67e).

En dix minutes, le F91 venait de faire basculer le match en sa faveur. Pokar aurait pu aggraver le score si Sommer n'avait écarté sa reprise en corner (85e), mais la Jeunesse ne méritait pas un tel écart au score.

La note du match: 13/20.

Le fait du match: la réaction de Toppmöller. La profondeur du banc dudelangeois est telle qu'elle permet à son coach de pouvoir répondre à toutes  les situations tactiques (ou presque) que les formations de BGL Ligue peuvent lui proposer. Mis en difficulté par les Eschois et leur bloc compact et haut, le coach allemand a répondu avec l'entrée d'un meneur au coeur du jeu: Pokar, et d'un renard des surfaces capable de jouer en pivot: Ibrahimovic. Le résultat ne s'est pas fait attendre avec la remise d'"Ibra" pour la frappe gagnante de Stolz. Le F91 venait de débloquer la situation.

L'homme du match: Dominik Stolz. Auteur d'une probante première saison dans la Forge du Sud, le précieux attaquant de couloir est reparti sur les mêmes bases. Toujours à proposer des solutions sur son flanc droit, il n'hésite pas à aller dans les duels. Et il a encore fait preuve d'une belle technique ce dimanche en inscrivant un but de toute beauté sur une reprise de volée excentrée.

Arsène Menessou et les Eschois ont contrarié le champion en titre durant une mi-temps.
Arsène Menessou et les Eschois ont contrarié le champion en titre durant une mi-temps.
Photo: Ben Majerus

Dudelange - Jeunesse 2-0

Stade Jos Nosbaum, bonne pelouse, arbitrage de M. Kopriwa assisté de MM. Da Costa et  Mateus Santo, 1156 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Stolz (57e), Er Rafik (67e).

Corners: Dudelange4  (1+3); 3 Jeunesse (3+0).

Cartons jaunes: Schnell (11e, contestation), Garros (45e, faute sur Adler), Cruz (48e, faute sur Adler), Sinani (73e, altercation avec Portier), Cl. De Sousa (80e, faute sur Stumpf) pour Dudelange; Adler (8e, faute sur Laurienté), Portier (73e, altercation avec Sinani) et A. Martins (87e, faute sur Mélisse)  pour la Jeunesse.

DUDELANGE (4-4-2): Joubert (cap.); Cl. De Sousa, Schnell, Prempeh, Laurienté;  Stolz, Garos (46e Pokar), Cruz, Sinani (75e Mélisse); Er Rafik, Turpel (46e Ibrahimaovic).

Joueurs non utilisés: Frising et Luisi.

Absents: Benzouien, Dikaba, Dobros et Jordanov (blessés);  Esposito,  B. Cabral, Couto, Malget, Pedro (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Dino Toppmöller.

JEUNESSE (4-4-2):  Sommer; M. Martins, Portier, Steinbach, Lapierre; Adler (75e  A. Martins), Todorovic (cap.) (79e Delgado),  Menessou, Kyereh (83e Soares); Stumpf, Ndiaye.

Joueurs non utilisés: Devas et  R. De Sousa.  

Absents: Deidda, Ney et Pinna (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Marc Thomé.

Grégory Adler, ici devant Danel Sinani, a réalisé une bonne première mi-temps avant d'être privé peu à peu de ballons.
Grégory Adler, ici devant Danel Sinani, a réalisé une bonne première mi-temps avant d'être privé peu à peu de ballons.
Photo: Ben Majerus



Sur le même sujet

BGL Ligue: Le Progrès corrige Strassen et prend la tête
Match à sens unique à Strassen en cette fin d’après-midi de samedi. Le Progrès s’est largement imposé 6-0 grâce à Françoise, Karapetian, Schneider et Sébastien Thill. La formation de Paulo Amodio s’empare des commandes de la BGL Ligue avec cette troisième victoire en autant de sorties.
BGL Ligue: Differdange en échec face au RM Hamm Benfica
En ouverture de la troisième journée de BGL Ligue, le FC Differdange 03 et le RM Hamm Benfica se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Malgré des occasions des deux côtés en première période le score de parité sanctionne logiquement la prestation des deux équipes.
Gauthier Caron (FC Differdingen 03 #11) ist enttaeuscht, frustriert, Entaeuschung, Frust, Emotionen nach vergebener Grosschance
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 3. Spieltag, Saison 2017-2018/ 18.08.2017 /
FC Differdingen 03 - RM Hamm Benfica / 
Stade de la Ville de Differdange, Oberkorn - Parc des Sports /
Foto: Ben Majerus