Changer d'édition

BGL Ligue: Julien Hornuss: «Nous avons manqué d'expérience ou de vice»
Sport 5 min. 24.11.2017

BGL Ligue: Julien Hornuss: «Nous avons manqué d'expérience ou de vice»

Julien Hornuss va retrouver le Fola dimanche, un club où il a passé six saisons.

BGL Ligue: Julien Hornuss: «Nous avons manqué d'expérience ou de vice»

Julien Hornuss va retrouver le Fola dimanche, un club où il a passé six saisons.
Photo: Ben Majerus
Sport 5 min. 24.11.2017

BGL Ligue: Julien Hornuss: «Nous avons manqué d'expérience ou de vice»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Parti sur les chapeaux de roue dès l'entame de la compétition, le FC Rodange 91 cale depuis le 24 août et une victoire 2-1 contre Differdange. Avant de retrouver le Fola, son ancien club, Julien Hornuss nous explique les difficultés du promu.

Parti sur les chapeaux de roue dès l'entame de la compétition, le FC Rodange 91 cale depuis le 24 août et une victoire 2-1 contre Differdange. Avant de retrouver le Fola, son ancien club, dimanche à 16h, Julien Hornuss nous explique les difficultés du promu.

Par Didier Hiégel

Trois victoires, cinq matches nuls et trois défaites: le bilan des Rodangeois est somme toute honorable pour un promu qui, faute de moyens, n'a pu faire de folies sur le marché des transferts. Le club a misé sur des valeurs sûres comme Hakim Menaï ou sur les joueurs expérimentés déjà au club, à l'image de Julien Hornuss et ses 132 matches parmi l'élite.

L'amalgame avec les recrues a rapidement pris ce qui explique la bonne entame de championnat, mais, depuis l'été, le club a chuté de la deuxième à la neuvième place du classement. «Nous avions bien commencé la compétition car nos adversaires ne nous attendaient pas forcément à ce niveau. Ils se sont ensuite rendu compte que nous n'étions pas une équipe à prendre à la légère et ont mis plus de concentration et d'impact physique ce qui nous a mis en difficulté par après», commente l'attaquant formé à Auxerre.

Invaincu avant le retour des éliminatoires du Mondial 2018, Rodange est brutalement revenu sur terre à Dudelange (0-7), au soir du 10 septembre. «Cette première défaite, plutôt cette claque reçue face au F91, nous a fait mal», explique-t-il encore.  «Peu d'équipes avaient été battues sur un tel score. Peu d'entre nous avaient connu un revers comme celui-là dans leur carrière. Ça nous a fait bizarre. On a eu du mal à s'en remettre. Par après, nous avons aussi sans doute manqué d'expérience ou de vice dans certaines situations. De réussite aussi, comme ce match à la Jeunesse (1-1) où nous frappons trois fois sur les poteaux. A Hamm aussi: on mène 2-0 à la 70e minute et on se fait reprendre. On s'est rendu compte que nous n'avions pas ce brin de chance qui accompagne les équipes expérimentées. Nous sommes plutôt de l'autre côté de la barrière, ça n'est jamais tombé de notre côté.»

«La BGL Ligue ce n'était pas si compliqué»

Le manque de chance n'explique pourtant pas tout lors des sept dernières sorties en championnat au cours desquelles les Rouge et Noir ne collectent que quatre points. «Inconsciemment, il y a sans doute eu aussi un petit relâchement de notre part en pensant que finalement la BGL Ligue ce n'était pas si compliqué. Aujourd'hui, on s'aperçoit que tous les week-ends nous avons un match compliqué.»

Le Racing, avant-dernier avant les trois coups de la douzième journée, l'a démontré en prenant le meilleur sur la troupe de Séraphin Ribeiro (3-2). «On est désormais tous bien conscients que l'objectif de notre saison est le maintien. Cela aurait été étrange, pour un club comme le nôtre, de venir jouer les trois ou quatre premières places, là où il y a des équipes qui sont présentes depuis très longtemps. A nous de nous remettre dedans, de travailler pour grappiller les points nécessaires au maintien.»

Le maintien, un objectif tout à fait dans les cordes d'un effectif de qualité, mais limité en nombre.  «Nous avons derrière quelques jeunes joueurs qui poussent. Trois-quatre éléments qui peuvent être intéressants même s'ils sont sur le banc le week-end comme Albert Ramdedovic ou Aldin Bahovic. C'est lui qui marque le deuxième but contre le Racing. Ce sont des joueurs qui peuvent apporter de la qualité, mais c'est sûr que leur expérience du haut niveau est limitée. Une expérience qui nous a fait défaut pour prendre parfois les trois points ou, à défaut, un point.»

Une obligation de résultat

«Mais n'oublions pas non plus toutes les difficultés financières que le club a rencontrées ces derniers mois ou dernières années. Le club fait avec les moyens qu'il a et travaille bien avec les jeunes. Il faut trouver la bonne alchimie entre toutes les composantes», concède encore l'analyste financier qui ne peut plus participer à tous les entraînements en raison de ses obligations professionnelles.

Ce dimanche, le joueur de 31 ans va retrouver le Fola, un club , «familial qui ne m'a laissé que de beaux souvenirs» au sein duquel il a passé six saisons. «Mais ce sera malgré tout un match comme un autre», indique-t-il aussi. Avec une obligation de résultat. «Etant donné notre mauvaise série, il nous faut prendre des points pour nous extraire de ce bas de tableau.»

La fin d'année ne sera pas de tout repos pour le club fusionné puisque après la visite au Fola, c'est le Progrès qui se présentera au stade Jos Philippart, le 3 décembre, avant de conclure avec un déplacement à Käerjéng pour la Coupe. La Coupe, un objectif secondaire pour Hornuss et ses partenaires. «Nous ne sommes pas un club qui peut se permettre d'avoir pour objectif de remporter quelque chose. Bien entendu, chaque victoire est une belle publicité pour le club. Nous allons jouer le coup à fond pour éventuellement ramener du monde à domicile au prochain tour, mais nous ne tirons pas de plan sur la comète. La priorité reste le championnat!»

Les pronos de Julien Hornuss pour la 13e journée

Dimanche 26 novembre

16h: Dudelange - Differdange 2-0

16h: Rosport - Racing 1-1

16h: Rodange - Fola 1-0

16h: RM Hamm Benfica - Strassen 2-0

16h: Progrès - Hostert 2-1

16h: Mondorf - US Esch 1-0

18h: Jeunesse - Titus Pétange 2-1


Sur le même sujet

Les cinq chiffres à retenir de la 22e journée en BGL Ligue
Des clubs de pointe qui encaissent autant de buts? On n'avait jamais vu ça depuis que quatorze clubs fréquentent l'élite du football luxembourgeois. C'est l'un des cinq chiffres qui nous ont interpellés ce week-end à l'issue de la 22e journée.
Stelvio Cruz et Dudelange encaissent beaucoup mais gardent le cap en tête de la compétition.
BGL Ligue: Grands écarts en vue, souplesse bienvenue!
Les atlas européens rangés au placard, place à la BGL Ligue dès ce vendredi. Favori à sa propre succession, Dudelange guette l'arrivée d'un troisième arbitre au côté du Fola et Differdange: le Progrès. Etat des lieux.
Passée l'euphorie de la montée, Achraf Drif et l'US Hostert sont plongés dans un autre bain. Celui de la survie!