Changer d'édition

Bettembourg s’échappe en L1, Diekirch et Bertrange solides leaders
Sport 7 min. 28.10.2018

Bettembourg s’échappe en L1, Diekirch et Bertrange solides leaders

Bettembourg compte déjà 5 points d'avance sur le Progrès après seulement six journées de championnat.

Bettembourg s’échappe en L1, Diekirch et Bertrange solides leaders

Bettembourg compte déjà 5 points d'avance sur le Progrès après seulement six journées de championnat.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 7 min. 28.10.2018

Bettembourg s’échappe en L1, Diekirch et Bertrange solides leaders

Diekirch leader en Ligue 2 et Bertrange en Ligue 3

En allant gagner à Junglinster (1-4), Bettembourg relègue non seulement son adversaire du soir à huit points, mais distance également Niederkorn son poursuivant le plus proche à cinq points.

Par Gérôme Henrionnet

Malgré un bilan sans tache (cinq victoires en cinq matches) et un statut de leader incontesté, les protégées de Dani Nunes se méfiaient énormément de leur déplacement chez les tenantes du titre. En première mi-temps, l’enjeu l’emportait sur le jeu et les deux équipes ne semblaient pas être dans leur meilleur jour. Bettembourg dominait légèrement et Karen Marin servie par Justine Oswald, trompait pour la première fois du match, Tamara Cardoso (0-1, 21e).

La réaction des locales ne se fait pas attendre. Dès le coup d’envoi, Jessica Birkel lancée sur son côté droit passait en retrait à Hayette Ghodbane qui buttait sur la gardienne. Cette dernière restait au sol alors que le ballon revenait sur Sandrina Da Silva Simoes qui ne se faisait pas prier pour marquer dans le but vide (1-1, 22e) Dominé au milieu de terrain, Junglinster aurait pu atteindre la pause sur ce score de parité. Mais sur un corner frappé par Karen Marin, le ballon arrivait sur le genou de Kate Thill, qui le propulsait au fond des filets (1-2, 35e).

En avance sur le tableau d’affichage, Bettembourg entamait la seconde période avec plus de confiance et de dynamisme. Karen Marin ne tardait pas à profiter de la domination de son équipe pour faire le break (1-3, 49e). Les joueuses de Ronald Martinelli ne semblaient pas en mesure de revenir dans le match et se faisaient même punir. Sur un corner mal renvoyé, Justine Oswald décalait Senada Ceman qui frappait sans contrôle pour sceller définitivement le match (1-4, 77e).

Les regrets du Progrès

Steve Senisi l’entraîneur du Progrès n’avait jamais vu ça. Deux penalties loupés et une dizaine d’occasions manquées. Ces opportunités ratées, les Jaune et Noir les regretteront. Pourtant Amy Thompson avait montré la voie à ses partenaires en ouvrant la marque juste avant la pause (1-0, 44e). En seconde période, les assauts du Progrès continuaient mais à force de jouer avec le feu... L’Entente Wormeldange/Munsbach/CSG tenait le coup et réussissait à égaliser par la redoutable Sophie Maurer (1-1, 85e). La déception est grande pour le Progrès et même s’il y a eu cinq changements par rapport au onze victorieux de la semaine dernière, Steve Senisi ne se cache pas derrière cette excuse et «assume toute la responsabilité de ses choix».

Amy Thompson a inscrit le but du Progrès mais Niederkorn n'est pas parvenu à prendre la mesure de Wormeldange.
Amy Thompson a inscrit le but du Progrès mais Niederkorn n'est pas parvenu à prendre la mesure de Wormeldange.
Photo: Stéphane Guillaume

Le Racing repart de l’avant

Après deux défaites consécutives, le Racing se devait de repartir de l’avant. Chose est faite après sa facile victoire 9-1 contre Schifflange. Dans un match assez physique ce sont les joueuses de la capitale, par l’intermédiaire de Mamy Ndiaye qui ont pris l’avantage (1-0, 6e). Face à une équipe de Schifflange limitée, le Racing dominait logiquement et se procurait beaucoup d’occasions. Mamy Ndiaye s’illustrait à nouveau (2-0, 19e) et était imitée quelques minutes plus tard par Elodie Martins (3-0, 23e).

Non rassasiée, Mamy Ndiaye terminait la première période avec deux buts (4-0 et 5-1 aux 30e et 44e). Sur une de leurs rares occasions, les joueuses de Marc Ollinger réduisaient la marque suite à un but contre son camp d'Océane Lopes (4-1,  33e). En seconde période Bruna Santana (6-1, 54e), Mamy Ndiaye (7-1, 69e) et Julie Wojdyla (8-1,76e) trouvaient le chemin du but avant qu'Andréa Machado, suite à une altercation avec une joueuse adverse, se fasse expulser. En toute fin de match Mamy Ndiaye corsait l’addition en marquant son sixième but de la soirée, son seizième de la saison (9-1, 90e).

Et de trois pour Wincrange

Très belle opération pour Wincrange, avec une troisième victoire consécutive, les coéquipières de Pia Berscheid n’ont pas failli face à la lanterne rouge. Même si Claudine Miller, l’entraîneuse de Wincrange, déplore que le jeu de son équipe manque encore de constance, elle ne peut que se réjouir de cette victoire 4-1 à domicile contre Larochette. Avec un doublé de Martine Schon (23e et 26e) et des réalisations de Mara Sousa (10e) et Julie Marques (53e), Wincrange distance de cinq points, l’ENT Itzig/CeBra, neuvième du championnat.

L’Entente Rosport/USBC/Christnach en plein doute

Les semaines se suivent et se ressemblent pour l’Entente Rosport/USBC/Christnach. Elles se ressemblent à tel point que Carlo Calmes l’entraîneur rosportois se pose beaucoup de questions. Au contraire de Paul Wilwerding qui peut remercier Jill De Bruyn d’avoir été une nouvelle fois décisive (1-0, 13e) et de permettre à son équipe de distancer un concurrent direct au maintien.

Mamer ne perd toujours pas mais a concédé son troisième match nul (le premier à domicile) l’Entente Itzig/CeBra avait bien commencé la partie et se procurait quelques bonnes occasions. Pourtant c’est Mamer, suite à une erreur de la gardienne visiteuse, qui ouvrait le score grâce à Stéphanie Almeida (1-0, 20e). Les joueuses de Fernando Da Silva ne semblaient pas perturbées et parvenaient à égaliser par Cathy Silva (1-1, 35e). La joie était de courte durée car Suzana Garcia rendait l’avantage aux locales (2-1, 39e). En seconde période Mamer se créait quelques situations dangereuses mais c’était avant que Cathy Silva s’offre un doublé (2-2, 80e).

Ligue 2: carton pour Diekirch et le Swift

Diekirch, en battant sur le score de 7-3 l’Entente Pratzerthal/Grevels conserve sa première place avec un point d’avance sur le Fola vainqueur 0-3 à Ell.  Le Swift, qui s'est imposé facilement à Bissen 10-0, reste au contact du leader avec seulement deux points de retard. Après sa victoire 2-3 sur Vianden, Bettembourg II s’installe sur la quatrième marche du classement et relègue en cinquième position l’Entente Differdange/Luna qui n’a pas pu faire mieux qu'un match nul 1-1 contre l’Entente CeBra/Itzig II. L’Entente Aspelt/Remich/Bous en recevant la Jeunesse Junglinster II a pu goûter aux joies d’une première victoire (7-0).

Ligue 3: Bertrange intraitable

Tout comme Diekirch en Ligue 2, Bertrange poursuit son sans-faute en remportant une huitième victoire sur le score de 7-0 contre l’Entente Hosingen/Norden. Son dauphin Pfaffenthal-Weimerskirch n’est pas reste puisque les joueuses de Christian Reimen l’ont emporté 0-6 face à Uelzechtdall. L’Union Mertert-Wasserbillig reste à égalité de points (21) avec Pfaffenthal-Weimerskirch puisque son adversaire le FC Wiltz ne s’est pas déplacé faute de joueuses.

Larochette en gagnant 3-0 contre Rumelange progresse d’une place au classement général mais reste néanmoins à 14 points du leader. L’Union Titus Pétange enchaîne avec une deuxième victoire consécutive en s'imposant contre Ell III (3-0). Grace à sa victoire 1-0 à domicile contre Merl-Belair, le Fola II quitte la dernière place du classement. Mercredi soir en match avancé, Diekirch II avait battu l’Entente Käerjéng/Rodange 5-0.

Ils ont dit

Ronald Martinelli (Junglinster): «Un match remporté logiquement par Bettembourg. Mes filles se sont très bien battues mais les petits détails font la différence.» Junglinster - Bettembourg 1-4

Ronald Martinelli et Junglinster ont subi leur deuxième défaite en championnat.
Ronald Martinelli et Junglinster ont subi leur deuxième défaite en championnat.
Photo: Stéphane Guillaume

Justine Oswald (Bettembourg): «Notre première mi-temps a été catastrophique. L'équipe de Junglinster a été courageuse mais en deuxième mi-temps, on s’est un peu repris même si notre jeu n’a pas été flamboyant. Nous avons mis du cœur et nous avons gagné en équipe.» Junglinster - Bettembourg 1-4

Sabrina Deda (Progrès): «Nous avons fait preuve ce soir de malchance. Nous avons eu beaucoup d’opportunités mais quand la chance nous fuit, on ne peut rien faire. Nous devons vite oublier ce match et nous concentrer sur le match de la semaine prochaine contre Junglinster.» Wormeldange - Progrès 1-1

Fernando Da Silva (ENT Itzig/CeBra): «Nous avons bien commencé la rencontre. Au fur et à mesure du match, le milieu à cinq de Mamer nous a perturbés. Finalement, le partage des points est juste.» Mamer - Entente Itzig/CeBra 2-2

Delgado Elton (Diekirch): «Après un bon début où nous marquons assez rapidement, nous avons eu un relâchement qui a permis à notre adversaire de nous marquer trois buts. Après ces buts encaissés, nous avons retrouvé notre jeu. C'était un grand match pour nos deux attaquantes Flavia Gomes (4 buts) et Alexia Magalhaes (3 buts).» Diekirch -Ent. Pratzerthal 7-3

L’affiche à suivre

Invaincues toutes les deux en championnat, la formation de Bettembourg l’incontestable leader, recevra Mamer quatrième.

Classement de la Ligue 1

Classement de la Ligue 2

Classement de la Ligue 3



Sur le même sujet

Bettembourg s'envole, Junglinster retrouve le podium
A huit journées du terme du championnat, on ne voit pas comment Bettembourg, qui compte neuf points d’avance sur le Progrès, pourrait laisser échapper le titre. Dans le même temps, Junglinster profite de la défaite du Racing pour grimper à la troisième place.
Lucia Ruiz, en bleu, SC Bettembourg, et Sarah Wirtz, Racing FC Union Luxembourg / Foto: Stéphane Guillaume
Rosport se donne un peu d’air, Junglinster glisse lentement
Avec cinq points d’avance sur Niederkorn, Bettembourg reste au sommet du classement de Ligue 1 tandis que Junglinster a subi sa deuxième défaite consécutive. Dans la lutte pour le maintien, Rosport se donne un peu d’air en gagnant contre Larochette.
L'Entente Rosport/USBC/Christnach n'a pas fait dans la demi-mesure contre Larochette.
Dames: la bonne affaire pour Wincrange et Niederkorn
En l’emportant 3-0 face à l’Entente Wormeldange/Munsbach/CSG, Bettembourg renforce sa première place. Derrière le leader, ça se bouscule au portillon puisque seulement trois points séparent Niederkorn, deuxième, et Wormeldange, sixième.
L'égalisation de Wincrange à Schifflange est signée Pia Berscheid. Les Nordistes repartiront avec les trois points.
Dames: Junglinster et Bettembourg se quittent dos à dos
Alors que Junglinster menait 2-0 à la pause face à Bettembourg, le Sporting est finalement parvenu à combler son retard et maintenir son écart à deux points sur la Jeunesse, leader, au classement. Les Ententes Wormeldange/Munsbach/CSG et Rosport/USBC/Christnach s'échappent encore un peu plus du bas de tableau.
Lea Pizzimenti (Junglinster) im Zweikampf mit  Raquel Miranda (Bettemburg) / Fussball, Damen, 1. Liga Luxemburg, 11. Spieltag, Saison 2017-2018 / 21.02.2018 /
FC Jeunesse Junglinster - SC Bettemburg / 
Terrain synthetique, Junglinster /
Foto: Ben Majerus