Changer d'édition

Bettembourg accroché, Mertert-Wasserbillig relance la Ligue 3
L'Union Mertert-Wasserbillig est allé s'imposer à Bertrange en Ligue 3.

Bettembourg accroché, Mertert-Wasserbillig relance la Ligue 3

Photo: Michel Dell'Aiera
L'Union Mertert-Wasserbillig est allé s'imposer à Bertrange en Ligue 3.
Sport 15 6 min. 01.04.2019

Bettembourg accroché, Mertert-Wasserbillig relance la Ligue 3

Accroché à domicile par Junglinster (2-2), Bettembourg devra patienter pour être officiellement sacré champion. Niederkorn, en battant Wormeldange (2-1), retrouve une place sur le podium. En Ligue 3, l’Union Mertert-Wasserbillig a relancé le championnat.

Par Gérôme Henrionnet 

Après avoir rencontré successivement Niederkorn, le Racing et l’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG, Bettembourg recevait de nouveau une équipe du top 5 de Ligue 1 et pas la moindre puisque c’était l’équipe sacrée championne la saison dernière, Junglinster.

Dès l’entame de match, les locales mettent la pression. Senada Ceman, lancée en profondeur, se retrouve seule devant le but, dribble la gardienne Tamara Cardoso mais n’arrive pas à redresser sa frappe qui finit à l’extérieur du petit filet. Quelques instants plus tard, Junglinster réagit. Sur un coup franc, Nadine Tangeten hérite de la balle, sa frappe déviée par Lena Krier est récupérée au deuxième poteau par Jessica Birkel qui pousse le ballon au fond des filets (0-1, 8e).

Après cette ouverture du score, Bettembourg a essayé d’imposer son jeu mais a perdu beaucoup trop de duels pour parvenir à se montrer dangereux. En seconde période les joueuses de Dani Nunes présentaient un tout autre visage. Tamara Cardoso détournait une frappe d’Anoucka Besch mais le ballon rebondissait sur Senada Ceman qui marquait (1-1, 47e).

Plus entreprenante, les locales poursuivaient leur domination. Anouchka Besch, lancée en profondeur, se retrouvait également seule face à Tamara Cardoso. Sa frappe était repoussée par la gardienne mais dans les pieds de Sabrina Dukovski qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (2-1, 78e).

On s’acheminait vers une nouvelle victoire de Bettembourg lorsque, dans les arrêts de jeu, l’arbitre sifflait un coup franc indirect dans la surface de réparation suite à un pied haut de Sadine Correia. Décalée par Hayette Ghodbane, Maeve O’Hannrachain frappait au ras du poteau et trompait Lena Krier (2-2, 90+1).

L’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG lâche prise

Dans un match plutôt équilibré, ce sont les petits détails qui ont fait la différence comme le regrettera Nicolas Bevilacqua, l’entraîneur de l’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG. «Il nous a manqué un peu de chance pour avoir un meilleur résultat.»

Les joueuses du Progrès ont ouvert la marque grâce à Alexia Moock en fin de première période (1-0, 37e) et ont scellé leur victoire après un but contre son camp de Noémie Raths (2-0, 73e). Les visiteuses ont sauvé l’honneur dans le temps additionnel par Stella Inacio (2-1, 92e).

Wincrange sans éclat

Face à une vaillante et courageuse équipe de Larochette, Wincrange a décroché sa septième victoire et se rapproche de son objectif du début de saison, le maintien. A la pause, Wincrange menait sur le score  de deux buts à zéro grâce à un doublé de Martine Schon. En seconde période un troisième but de Pia Berscheid est venu clore les débats.  Score final 1-3.

Rosport veut éviter les barrages

Après avoir récolté un bon point le week-end dernier du côté de Mamer, les joueuses de Chrëst Schartz se devaient de remporter ce match contre Ell pour garder un espoir d’éviter les barrages. La préparation de ce match d’une importance capitale pour les joueuses du stade du Camping avait bien mal débuté après que le club eut annoncé jeudi la longue indisponibilité de la défenseure Angie Müsch, touchée au genou droit.

Malgré ce coup dur, le technicien local se voulait ambitieux et avait demandé à ses joueuses de faire un pressing haut. Stratégie gagnante puisque Louise Lamberty en première période et Steffi Loos en deuxième ont permis à l’ENT Rosport/USBC/Christnach de l’emporter sur le score de deux buts à rien.

Racing FC Union Luxembourg- FC Schifflange 95 3 - 0 (forfait)

Ils ont dit

Chrëst Schartz (ENT Rosport/USBC/Christnach): «Je suis fier pour l’équipe de cette performance. Mes joueuses ont tout donné et ont tout mis en œuvre pour gagner ce match contre une équipe très compacte et toujours dangereuse en contre.»

Elton Delgado (Young Boys Diekirch): «Notre match n’a pas eu lieu, faute d’arbitre. Si une équipe ne vient pas il y a un forfait avec toutes les conséquences qui en découlent mais si l’arbitre ne vient pas, qu’est-ce qu’il se passe?»

Daniele Loverre (Bertrange): «Nous avons assisté à un meilleur match qu’à l’aller. Même si nous avons perdu, je trouve que la qualité du match était bonne. Elles ont su marquer sur le peu d’occasion qu’elles ont eues. Malheureusement pour nous, nous n’avons pas eu cette chance notamment avec la barre transversale d’Andrea à 0-1.»

Caroline Krieps (Union Mertert-Wasserbillig): «C’était pour nous une rencontre très importante car on souhaitait gagner pour revenir à un point de nos adversaires du soir. Nous avons joué en équipe, notre bloc équipe a été très performant et ça a donné peu de possibilité offensive à Bertange.»

Fabien Neu (Union Mertert-Wasserbillig): «J’avais insisté sur la concentration. Les trente premières minutes ont été très bonnes et lorsque vous marquez un but rapidement ça facilite les choses. Après nous avons essayé de jouer en contre. Prendre les trois points chez le leader c’est bon pour le moral.»

A l’affiche

Même avec dix et onze points de retard sur le leader Bettembourg, le match phare de la 17e journée entre Junglinster, quatrième, et Niederkorn, troisième, ne manquera pas de piquant.

Ligue 2: Diekirch en attente

Le football est composé de dirigeants, de joueurs, d’entraîneurs, de supporters mais aussi d’arbitres. Mais malheureusement il manque de plus en plus d’arbitres sur la planète football comme ce fut le cas hier soir pour le match entre l’ENT Pratzerthal/Grevels et le leader Diekirch. Pas d’arbitre, pas de match.

Tout comme Diekirch, le Fola, deuxième, ne jouait pas. Son match contre Ell II aura lieu le 10 avril.

L’ENT Differdange/Luna qui avait réussi à se hisser sur le podium lors de la dernière journée a chuté à domicile 1-3 face l’ENT CeBra/Itzig II. Cette défaite permet à Hesperange vainqueur à Bissen 4-0 de se retrouver de nouveau dans le trio de tête.

Bettembourg II, qui ne peut accéder à la Ligue 1, se repositionne à la hauteur d’Hesperange suite à sa victoire face à Vianden. En bas de classement, après sa victoire 3-1 à Junglinster, l’ENT Aspelt/Remich/Bous s’éloigne de la zone de relégation.

Ligue 3: l'Union Mertert-Wasserbillig relance le championnat

Très belle opération pour l’Union Mertert-Wasserbillig qui, en allant battre le leader Bertrange, relance le championnat de Ligue 3.

Dans un match très agréable, les joueuses de Fabien Neu ont très vite pris l’avantage grâce à une tête de Stéphanie Breser (0-1, 2e). Les locales ont poussé pour revenir au score et malgré une transversale d’Andreia Santos Coelho à la 70e. Ce sont les visiteuses qui feront le break par l’intermédiaire d’Elisabeth Schoenauer (0-2, 76e).

Diekirch II malgré son match nul 2-2 à domicile face au Fola garde la troisième place avec un point d’avance sur Pfaffenthal-Weimerskirch facile vainqueur de Pétange 6-0. L’ENT Hosingen/Norden grâce à sa victoire 3-1 contre l’ENT Käerjéng/Rodange remonte à la cinquième place.

Rumelange et l’ENT Uelzechtdall calés au milieu de tableau ont quant à eux gagné respectivement 5-0 face à Merl-Belair et 2-1 contre Wiltz.



Sur le même sujet

Bettembourg s'envole, Junglinster retrouve le podium
A huit journées du terme du championnat, on ne voit pas comment Bettembourg, qui compte neuf points d’avance sur le Progrès, pourrait laisser échapper le titre. Dans le même temps, Junglinster profite de la défaite du Racing pour grimper à la troisième place.
Lucia Ruiz, en bleu, SC Bettembourg, et Sarah Wirtz, Racing FC Union Luxembourg / Foto: Stéphane Guillaume
Mamer distance Ell, Wormeldange et Junglinster dans le sillage du Progrès
En s’imposant sur sa pelouse face à Ell sur le score de cinq buts à deux, Mamer a non seulement repoussé son adversaire du jour à cinq points, mais rebascule par la même occasion dans la première partie du classement. Quant à l’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG et Junglinster, ces deux équipes profitent de la contre-performance de Niederkorn pour se rapprocher du podium.
Melody Laurent face à Andreia Faria. Mamer s'est imposé face au SC Ell 5-2.