Changer d'édition

Bertemes et Van der Weken tiennent le haut de l'affiche
Sport 10 4 min. 22.01.2023
Athlétisme

Bertemes et Van der Weken tiennent le haut de l'affiche

La meilleure Luxembourgeoise, Patrizia Van der Weken, a signé une belle performance ce dimanche avec deux victoires en deux courses.
Athlétisme

Bertemes et Van der Weken tiennent le haut de l'affiche

La meilleure Luxembourgeoise, Patrizia Van der Weken, a signé une belle performance ce dimanche avec deux victoires en deux courses.
Photo: Ben Majerus
Sport 10 4 min. 22.01.2023
Athlétisme

Bertemes et Van der Weken tiennent le haut de l'affiche

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le beau plateau réuni pour cette 20e édition du CMCM a offert de jolis moments d'athlétisme au public ravi de voir Bob Bertemes briller au poids et Patrizia Van der Weken s'imposer sur 60m.

Deux ans d'abstinence, ça creuse l'appétit! Le plus prestigieux meeting d'athlétisme au pays était de retour ce dimanche à La Coque. Il trace son sillon dans le calendrier international avec de belles performances et des athlètes nationaux qui se sont illustrés.


La Coque va aussi baisser la température
Diminution de la température des bassins, réduction de certains horaires, éclairage moindre : la Coque, le centre national sportif et culturel, a présenté ses mesures d'économies d'énergie, dans le cadre du plan "Zesumme spueren, zesummen halen".

Bob Bertemes fait partie des belles satisfactions de l'après-midi. Le lanceur de poids s'est imposé haut la main dans un concours qui accueillait tout de même le Polonais Michal Haratyk, double champion d'Europe. Le champion national s'est fendu d'un jet à 20,78 m à son premier essai avant d'enchaîner des lancers constants. De quoi lui redonner le sourire après deux années un peu plus compliquées. 

«Dans l'ensemble, c'est pas mal même si je dois encore procéder à l'un ou l'autre ajustement. Ça m'a notamment coûté un essai mordu, mais on n'est qu'en janvier. Lancer au-delà des 20m, ça redonne de la confiance, surtout quand tu le fais d'entrée dans le concours. Je pense que je peux aller chercher le record national (21,03m) qui date de 2019», commentait celui qui compte monter en puissance en vue de l'Euro d'Istanbul (2 au 5 mars).

Rausch et Hoffmann espèrent encore

Le rendez-vous turc est déjà souligné dans l'agenda de Patrizia Van der Weken. La sprinteuse d'Ettelbruck cherchera à faire le plein de confiance d'ici là. Mission accomplie devant son public avec deux victoires en deux courses. Ou plutôt en trois car fait assez rare, la finale s'est courue sans chrono. Il a fallu la recommencer 45 minutes plus tard. 


Vivien Henz (1500m Maenner) / Leichtathletik, Internationales Meeting CAS / 23.08.2021 / Niederkorn / Foto: Christian Kemp
La Valette et Cracovie pour préparer Paris
Les Jeux olympiques de Paris (2024) sont déjà dans le viseur mais d'autres échéances plus rapprochées attendent les Luxembourgeois : les JPEE à Malte et les Jeux Européens à Cracovie.

Pas de quoi décontenancer la meilleure Luxembourgeoise, souveraine en 7''26, à cinq centièmes de son record national mais plus rapide de quatre centièmes qu'en demi-finale. «J'ai vu rapidement qu'il y avait un problème. C'est embêtant, mais il fallait passer à autre chose. J'étais contente de ma course non chronométrée. La finale me satisfait aussi», glissait la sprinteuse entre deux autographes distribués à la jeune génération.

Victoria Rausch, elle, ne boudait pas non plus son plaisir de prendre la troisième place du 60m haies et de claquer un chrono de 8''18, soit un centième de plus que son record national. Son deuxième meilleur temps depuis le début de sa carrière. «Je suis contente de la place même si je m'attendais peut-être à aller un peu plus vite. Je n'étais pas super ces derniers jours, donc ça me va. Je suis satisfaite de ma régularité mais j'espère claquer un chrono un de ses jours sans donner de chiffres précis», expliquait celle qui est toujours lancée dans un contre-la-montre pour l'Euro d'Istanbul à l'image de Vera Hoffmann qui a explosé le record national du 1.500m qu'elle détenait déjà en 4'13''88. 

Elle l'a porté à 4'12'52'' en terminant troisième d'une course emmenée par un lièvre un peu trop pressé. «Je reviens d'un stage en altitude. J'avais décidé de ne pas suivre les lièvres, car ils partent trop rapidement. La Tchèque Kristiina Mäki est une belle référence et j'ai calé ma foulée dans la sienne. Ça a bien fonctionné. J'espère descendre encore sous ce chrono cet hiver.»

Les Belges brillent

La spécialiste du demi-fond ne désespère pas accrocher le bon wagon pour la Turquie, mais il lui faudra sans doute décrocher la norme de 4'09'' car sa saison estivale ne lui a pas permis d'emmagasiner assez de points et comme le temps presse, ça devient compliqué d'améliorer son ranking pour rentrer dans les qualifiées.


Les inscriptions à la billetterie de Paris 2024 sont ouvertes
Pour obtenir le droit d'assister aux nombreuses épreuves des Jeux olympiques de Paris 2024, il faut d'abord passer par la case tirage au sort. Cette première phase a débuté ce jeudi 1er décembre.

François Grailet se retrouve un peu dans la même situation. Sa quatrième place de la finale du 60m haies en 7''89 lui rapporte des points, mais peut-être pas assez pour composter son billet pour les championnats d’Europe de mars. «J'avais de meilleures sensations en série où j'ai fait 7''85. En finale, j'accroche la première haie. Je ne suis cependant pas inquiet. J'ai prévu que mon pic de forme arrive plus tard. Ce sera compliqué d'aller à Istanbul car je dois signer un temps de 7''64 mais même si je n'y arrive pas, je suis motivé pour cette saison.»

Au-delà des performances des Luxembourgeois, ce temps fort du sport au Grand-Duché a valu à d'autres athlètes de sacrées performances. On pense à la Chypriote Natalia Christofi qui a explosé le record national en 7''92 dans un 60m haies qu'elle a survolé. Les Belges Tibo De Smet, vainqueur du 800m en 1'45''04 avec un record national à la clef et Alexander Doom, qui fait partie des Belgian Tornados sur le relais 4x400 m. Doom, en 46''20, a claqué la troisième meilleure performance de l'histoire de l'athlétisme belge sur le double tour de piste en salle. 

De quoi renforcer la réputation d'un meeting qui fait son trou dans le calendrier international.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet