Changer d'édition

Barrage BGL - PH: Hostert retrouve l'élite au bout du suspense
Sport 6 6 min. 25.05.2017

Barrage BGL - PH: Hostert retrouve l'élite au bout du suspense

Une  nouvelle fois décisif, Levy Rougeaux a permis à Hostert d'égaliser dans le temps réglementaire.

Barrage BGL - PH: Hostert retrouve l'élite au bout du suspense

Une nouvelle fois décisif, Levy Rougeaux a permis à Hostert d'égaliser dans le temps réglementaire.
Photo: Yann Hellers
Sport 6 6 min. 25.05.2017

Barrage BGL - PH: Hostert retrouve l'élite au bout du suspense

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Scénario haletant à Mondorf ce jeudi soir. Après avoir recollé deux fois au score Hostert a finalement décroché son ticket pour la BGL Ligue après la séance des tirs au but (2-4). Pour Canach c’est un retour en Promotion d’Honneur au goût amer.

Scénario haletant à Mondorf ce jeudi soir. Après avoir recollé deux fois au score Hostert a finalement décroché son ticket pour la BGL Ligue après la séance des tirs au but (2-4). Pour Canach c’est un retour en Promotion d’Honneur au goût amer.

La joie des joueurs de l'US Hostert qui vont à nouveau se frotter au haut niveau.
La joie des joueurs de l'US Hostert qui vont à nouveau se frotter au haut niveau.
Photo: Yann Hellers

Par Thibaut Goetz

Le match. A peine quelques secondes se sont écoulées qu’Hostert lance ce barrage en obtenant un corner. Dervisevic le futur joueur du pensionnaire de PH répond pour Canach avec une frappe repoussée difficilement par Pleimling (8e). Ferro lance ensuite parfaitement Seck qui remporte son face-à-face avec un efficace mais peu académique pointu, bien placé le long du petit filet (1-0, 8e). L’US Hostert qui a bataillé jusqu’au bout pour obtenir son billet pour ce barrage compte bien vendre chèrement sa peau, Denis Stumpf remet rapidement les pendules à l’heure (1-1, 12e).

Canach va reprendre les devants et de quelle manière! Sur un coup franc dans l’axe de Negi, le ballon arrive sur Seck qui exécute un retourné acrobatique directement dans la lucarne opposée du but hostertois, un geste d’une pureté exceptionnelle (2-1, 20e). Le reste de cette première période sera nettement plus calme, à signaler seulement un coup franc de Drif et une frappe en pivot de Rougeaux non cadrée (41e).

Hostert recolle une deuxième fois au score

On prend les mêmes et on recommence en deuxième mi-temps. Hostert tente de mettre la pression d’entrée mais les corners obtenus ne donnent rien. Sur un corner mais cette fois côté Canach, Negi est tout près du 3-1, Pleimling repousse d’un arrêt réflexe. Un arrêt décisif puisque dans la foulée Rougeaux file au but en déposant Hoeser sur le côté avant de tromper Moreira (2-2, 51e). Un Hoeser décidément bien malheureux puisqu’il provoque un penalty en bousculant Drif dans la surface. Sans conséquence puisque Moreira repousse la tentative de Pomponi depuis le point de penalty (57e).

L’USH poursuit ses offensives et Pomponi file au but quand Nana Kouamou commet une faute tactique en accrochant l'attaquant de l'USH. L’arbitre du match ne sanctionne le défenseur de Canach que d’un carton jaune, au grand dam d’un Henri Bossi pestant dans sa zone technique et qui se voit indiquer le chemin de la tribune par l’homme en noir. Le dernier quart d’heure arrive et d’un côté comme de l’autre la perspective d’une prolongation est dans un coin de la tête. Guerra entré en jeu se signale d’une bonne frappe après un contre à 100 à l’heure, mais Moreira sauve encore Canach (81e).

A cinq minutes du terme Maurer est à deux doigts de rabattre dans le but un centre de Ferro mais le ballon file de peu hors du cadre. La prolongation devra donc départager Canach et Hostert.

Rougeaux doit laisser les siens

Coup dur en début de prolongations pour l’USH puisque Rougeaux visiblement touché doit laisser sa place à Aribi (94e). Hostert est encore à son avantage, Canach plie mais ne rompt toujours pas et ce sont les tirs au but qui vont décider qui évoluera en BGL ou en PH la saison prochaine.

Les tirs au but

C’est Canach qui tirera en premier dans cette séance. Maurer est le premier à s’élancer et marque dans la lucarne (1-0). Knis prend lui Moreira à contre-pied (1-1). Ferro est le suivant mais dans un geste assez désinvolte il manque complètement sa tentative ! Guerra fait passer Hostert en tête (1-2). Flies est le troisième tireur de la Jeunesse, mais il ne trouve pas le cadre. Chris Stumpf ne tremble pas et accentue l’avance de l’USH (1-3). Rauen permet à Canach de rester en vie (2-3). Koljenovic ne tremble pas et envoie Hostert en BGL Ligue (2-4) !

La note. 14/20. Un début de match tambour battant et trois buts signés rapidement dont probablement le plus beau de la saison, puis une baisse de rythme sans doute due à la chaleur encore présente en cette fin d’après-midi. Une seconde mi-temps plus tendue et à l’avantage d’Hostert au niveau de l’engagement et de la possession de balle.

Le fait du match. L’éclair de génie de Babacar Seck. Un retourné acrobatique de toute beauté qui a fait se lever bon nombre des 1579 spectateurs venus à Mondorf. Un geste de grande classe!

L’homme du match. Lévy Rougeaux. Plein d’abnégation l’attaquant d’Hostert aura remis son équipe sur les bons rails avec un raid qui s’est conclu par l’égalisation des Verts et Blancs, le but le plus important de sa saison.

Marc Pleimling en pleine extension pour repousser un tir au but.
Marc Pleimling en pleine extension pour repousser un tir au but.
Photo: Yann Hellers

Jeunesse Canach - US Hostert 2-2 (2-4 aux t.a.b.)

Stade John Grün à Mondorf, pelouse en bon état, arbitrage de M. Bourgnon assisté de MM. Mateus Santos et Kricen, 1579 spectateurs payants. Mi-temps: 2-1. Temps réglementaire : 2-2.

Evolution du score: 1-0 Seck (8e), 1-1 D. Stumpf (12e), 2-1 Seck (20e), 2-2 Rougeaux (51e).

Corners: Canach 6 (1+5); Hostert 11 (2+4+5).

Cartons jaune: Seck (27e, faute sur C. Stumpf), Kouamou (63e, faute sur Pomponi) pour Canach; Wang (17e, faute sur Ferro), Battaglia (100e) pour Hostert.

CANACH: Moreira (cap.); Hoeser (75e, Flies), Nana Kouamou, Negi, De Freitas; Dervisevic, Teixeira ; Seck (53e, Maruntelu, 105e, Rauen)), Maurer, Ferro ; Lefranc.

Joueurs non utilisés: Detna et Martins.

Entraîneur: Patrick Maurer

HOSTERT: Pleimling; Koljenovic, Mura, Furst, C. Stumpf ; Wang (68e, Guerra), Battaglia; Pomponi, D.Stumpf, Drif (107e, Knis); Rougeaux (cap.) (94e, Aribi).

Joueurs non utilisés: Sauber et Fabbro.

Entraîneur: Henri Bossi

Ils ont dit

Henri Bossi (entraîneur de l'US Hostert): "Je pense que les spectateurs ont dû trouver notre victoire méritée. Surtout au vu de la deuxième mi-temps, en plus nous avons raté un penalty. On aurait pu en mettre un ou deux de plus. Je suis content pour l'équipe, content pour le club. On doit regarder demain avec le président pour parler du recrutement, il nous faut du renfort dans différents secteurs où on a des problèmes. Mais nous avons un budget restreint et il faudra travailler avec".

Jailson Moreira (gardien de Canach): "Les buts que l'on prend c'est de notre faute, on leur a fait des cadeaux. Après ils ont très bien joué en deuxième mi-temps ils ont bien géré leur match. Il faut les féliciter. Après on sait que les tirs au but c'est du 50-50, malheureusement on perd mais c'est comme ça".

Amine Aribi (Hostert): "On a été plus lucides, et sur la deuxième mi-temps on était au-dessus. La victoire est largement méritée même aux tirs au but. On revient de loin!"  


Sur le même sujet

Barrage BGL Ligue - PH: Maurer fils renvoie Canach parmi l'élite
Au nom du père! Tom Maurer, le fils de Patrick, le pilier de la Jeunesse Canach a renvoyé la Jeunesse parmi l'élite en inscrivant le seul but des barrages, vendredi soir contre Wiltz, dans les toutes dernières secondes des prolongations d'un match de piètre qualité.
Tom Maurer torse nu et les Canachois qui courent dans tous les sens. Au bout des prolongations, la délivrance.
Football / Championnat des dames: Mamer enfile les victoires
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2