Changer d'édition

Barcelone évite le piège, le Bayern souverain
Sport 4 min. 26.02.2020 Cet article est archivé

Barcelone évite le piège, le Bayern souverain

Un trio de choc pour un Bayern dominateur à Chelsea: Robert Lewandowski, David Alaba et Alphonso Davies (de g. à dr.)

Barcelone évite le piège, le Bayern souverain

Un trio de choc pour un Bayern dominateur à Chelsea: Robert Lewandowski, David Alaba et Alphonso Davies (de g. à dr.)
Photo: AFP
Sport 4 min. 26.02.2020 Cet article est archivé

Barcelone évite le piège, le Bayern souverain

Le Barça a ramené de Naples un match nul 1-1, grâce à un but de Griezmann, qui place les Catalans en bonne position avant le 8e de finale retour de Ligue des champions au Camp Nou. Victorieux 3-0 à Chelsea, le Bayern a quasiment composté son ticket pour les quarts.

(AFP) - A Barcelone, l'homme décisif a donc été Antoine Griezmann. Lionel Messi n'a pas fait oublier Diego Maradona à Naples, et de toute façon, c'était impossible. Invisible en première période, l'Argentin a comme toute son équipe été meilleur lors de la deuxième période, celle qui a permis au Barça de revenir mais lui a aussi coûté cher, avec la blessure de Piqué et les suspensions à venir de Busquets et Vidal, exclus.

Côté napolitain, Gennaro Gattuso conserve des chances d'amener son équipe encore plus haut. Le technicien italien redoutait l'agressivité barcelonaise à la perte du ballon et effectivement, les Catalans ont été féroces sans ballon. Mais une fois celui-ci revenu entre leurs pieds, ils n'ont d'abord pas donné l'impression de bien savoir quoi en faire face au bloc très bas et très compact du Napoli. Et ce qui pouvait initialement passer pour de la patience, avec des enchaînements infinis de passes latérales sans risque pour les Italiens, a fini par se révéler surtout dangereux pour le Barça. Une récupération haute de Zielinski a suffi aux joueurs de Gattuso pour mordre. Le Polonais a servi Mertens et celui-ci a expédié en pleine lucarne une frappe magnifique (1-0, 30e).

«Diego, Diego!» 

Sorti en deuxième période après un tacle brutal de Busquets, qui sera donc suspendu au retour, le Belge est au passage devenu le meilleur buteur de l'histoire de son club avec 121 buts, à égalité avec Hamsik. C'est six de mieux que Maradona (115), dont l'ombre a été omniprésente tout au long du séjour napolitain de Messi. Pour son premier match dans le stade qui a fait du Pibe de Oro un dieu du football, l'«autre» génie argentin a été accueilli dès l'échauffement par des «Diego, Diego !» Il a expédié une frappe au-dessus (9e), longtemps la seule de son équipe, puis le public s'est amusé de chaque maladresse ou mésaventure, une glissade, une passe ratée. Ici l'idole, ça n'est pas lui.

Après la pause, l'équipe de Quique Setién a continué à se faire des passes, mais 15 mètres plus haut, ce qui a singulièrement compliqué la tâche de Naples. Avec enfin un peu de vitesse, Messi et Busquets ont combiné pour lancer Semedo sur l'aile droite. Le Portugais a centré pour Griezmann qui, lancé plein axe, a égalisé (57e) et démoli le beau travail de Gattuso et des siens. Ensuite, Naples a encore eu deux belles occasions par Insigne et Callejon, alors que les blaugrana se sont surtout signalés par une action de classe de Messi (82e). A Barcelone, Messi et les siens seront favoris. Mais Naples a encore ses chances et aura toujours Maradona.

Gnabry et le Bayern s'offrent le scalp de Chelsea

Le Bayern Munich a pris une énorme option sur les quarts de finale de la Ligue des champions en venant gagner à Chelsea (3-0) grâce à un doublé de Serge Gnabry. L'ancien Gunner frappe toujours deux fois: contre les Spurs, il avait trouvé la faille à la 53e et la 55e minute, puis à la 83e et la 88e; là, c'est à la 51e et la 54e qu'il a fait plier des Blues vaillants mais impuissants jusque-là.

Toujours à la recherche d'une formule qui donne un peu de régularité aux prestations de son équipe, Frank Lampard avait décidé de reconduire le même onze de départ vainqueur de Tottenham samedi (2-1). Malheureusement, l'opposition en face était d'un tout autre niveau et si Chelsea a réussi à monter son niveau d'intensité, ils ont, au mieux, offert une résistance honorable à l'ogre bavarois qui a su attendre son heure. Willy Caballero a repoussé l'échéance sur des interventions décisives devant Robert Lewandowski (26e, 28e), et il a soufflé de soulagement en voyant une frappe enveloppée de Thomas Müller frôler son poteau (29e) et une tête du meneur de jeu toucher la barre (35e).

Serge Gnabry a plané sur Stamford Bridge
Serge Gnabry a plané sur Stamford Bridge
Photo: AFP

Chelsea a bien eu un quart d'heure, à cheval sur la pause, où il a pu se dire qu'un meilleur résultat que 0-0 était possible, Giroud étant deux fois tout près de reprendre des centres-tirs de Mason Mount (34e) ou Reece James (39e). Mais à force de ne pas saisir leurs opportunités, les hommes de Frank Lampard se sont fait punir sur deux actions d'école entre Lewandowski et Gnabry. Deux une-deux, conclus par Gnabry, mais où la naïveté et aussi les lacunes de certains défenseurs à ce niveau de compétition ont été criantes.

Le troisième but, inscrit par Lewandowski sur un nouveau contre (3-0, 76e), est presque anecdotique. L'exclusion d'Alonso en fin de match pour un mauvais geste sur le Polonais beaucoup moins, dans un secteur où Lampard n'a pas énormément de solutions. Avec Leipzig qui a pris un avantage intéressant en gagnant à Tottenham (0-1) la semaine dernière et le Bayern qui a déjà plié son huitième contre Chelsea, la Bundesliga a en tout cas mis à mal la toute puissance de la Premier League sur le continent la saison dernière.    


Sur le même sujet

Leipzig affrontera Paris, duel de titans Bayern - Barça
Le PSG de Neymar contre la formation du jeune coach Julian Nagelsmann, vainqueur inattendu de l'Atlético Madrid jeudi (2-1): l'affiche de la première demi-finale de Ligue des champions fait autant saliver que celle du troisième quart, le choc entre les Bavarois et les Catalans, ce vendredi (21h).
Atletico Madrid's Portuguese forward Joao Felix (L) is fouled by Leipzig's German defender Lukas Klostermann during the UEFA Champions League quarter-final football match between Leipzig and Atletico Madrid at the Jose Alvalade stadium in Lisbon on August 13, 2020. (Photo by LLUIS GENE / various sources / AFP)
Lionel Messi sur les traces de Diego Maradona
Les huitièmes de finale de la Ligue des champions se poursuivent ce mardi soir avec la star du FC Barcelone qui s'apprête à découvrir Naples où brilla par le passé son glorieux prédécesseur. Dans le même temps, Chelsea reçoit le Bayern Munich, le remake de la finale de 2012.
Barcelona's Argentine forward Lionel Messi celebrates  after scoring during the Spanish league football match FC Barcelona against SD Eibar at the Camp Nou stadium in Barcelona on February 22, 2020. (Photo by Josep LAGO / AFP)
L'Atalanta puissance 4, Leipzig surprend Tottenham
Ambiance de putsch en Ligue des champions: 24 heures après la défaite du vainqueur sortant Liverpool, les novices de Bergame ont infligé une correction 4-1 à Valence, tandis que le finaliste malheureux de l'édition 2019 s'est incliné 0-1 à domicile contre Leipzig.
Atalanta's Italian goalkeeper Pierluigi Gollini (L)l and teammates acknowledge the public at the end of the UEFA Champions League round of 16 first leg football match Atalanta Bergamo vs Valencia on February 19, 2020 at the San Siro stadium in Milan. (Photo by Vincenzo PINTO / AFP)
Le PSG défait, Liverpool muselé
Malgré la présence et le but de sa superstar Neymar, Paris s'est incliné à Dortmund (2-1) mardi lors du 8e de finale aller de Ligue des champions. Dans le même temps, le tenant du titre archi-favori, a été réduit au silence à Madrid par l'Atlético (1-0).
L'incroyable attaquant norvégien de Dortmund Erling Braut Haaland y est allé d'un doublé face au Paris Saint-Germain
Avec les huitièmes, le retour des frissons
Encore un blockbuster? Après les frissons du printemps dernier, la Ligue des champions reprend avec des huitièmes à suspense, dès mardi avec Dortmund-Paris SG et Atlético-Liverpool (21h), avant le choc entre Manchester City et le Real Madrid la semaine prochaine.
Le célèbre Mur jaune du Signal Iduna Park est prêt à accueillir comme il se doit le PSG ce mardi
C1: Barcelone et le Bayern Munich en quarts
Le FC Barcelone et le Bayern Munich sont les deux derniers qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions, après avoir battu respectivement les Anglais de Chelsea (3-0) et les Turcs de Besiktas (3-1), mercredi, en clôture des huitièmes de finale retour.
Barcelona's French forward Ousmane Dembele (L) celebrates with Barcelona's Argentinian forward Lionel Messi after scoring a goal during the UEFA Champions League round of sixteen second leg football match between FC Barcelona and Chelsea FC at the Camp Nou stadium in Barcelona on March 14, 2018. / AFP PHOTO / Josep LAGO