Changer d'édition

Avant Lyon - Metz (dimanche 17h): Kevin Lejeune: «Ma saison est mauvaise voire catastrophique»
Sport 4 min. 22.02.2017 Cet article est archivé

Avant Lyon - Metz (dimanche 17h): Kevin Lejeune: «Ma saison est mauvaise voire catastrophique»

Sport 4 min. 22.02.2017 Cet article est archivé

Avant Lyon - Metz (dimanche 17h): Kevin Lejeune: «Ma saison est mauvaise voire catastrophique»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Trop souvent blessé cette saison, le capitaine messin Kevin Lejeune (32 ans) n’est pas satisfait de son parcours. Il est de nouveau apte à postuler à une place au sein du groupe FC Metz qui s’apprête à souffrir lors de son prochain déplacement à Lyon (27e journée) ce dimanche (17h).

Trop souvent blessé cette saison, le capitaine messin Kevin Lejeune (32 ans) n’est pas satisfait de son parcours. Il est de nouveau apte à postuler à une place au sein du groupe FC Metz qui s’apprête à souffrir lors de son prochain déplacement à Lyon (27e journée) ce dimanche (17h).

Interview: Hervé Kuc

Kevin, comment allez-vous ?

J’ai effectué mon retour à l’entraînement avec le groupe ce mardi et tout s’est bien passé. L’entorse occasionnée face à l’OM (1-0) sur une mauvaise réception est désormais derrière moi. Je vais profiter des prochains jours pour parfaire ma condition et théoriquement je peux prétendre à faire partie du groupe qui ira à Lyon ce dimanche si Philippe Hinschberger me le demande.

Kevin Lejeune vit une saison contrastée sous le maillot grenat.
Kevin Lejeune vit une saison contrastée sous le maillot grenat.
Photo: Ben Majerus

Des tribunes, comment expliquez-vous le dernier résultat du FC Metz face à Nantes (1-1)?

Nantes est le genre d’équipe que nous avons du mal à bouger, elle court très bien, défend très bien et utilise le ballon plutôt bien. Il est clair qu’un succès nous aurait permis de faire un bond au classement, mais prendre un point nous permet de garder cet adversaire près de nous. En fin de partie, nous avons eu du mal à accompagner nos actions, ce fut un peu décousu de notre part et nous n’avons pas eu les ressources physiques suffisantes pour faire la différence.

A titre personnel, comment analysez-vous votre parcours actuel ?

C’est mauvais voire catastrophique, je ne vais pas me cacher. J’ai été embêté par des blessures en début de saison, je suis revenu et j’ai, à nouveau, été handicapé par des pépins. Mes deux premiers tiers de saison sont mauvais. Il me reste treize matchs, j’espère me rattraper car ce n’est pas marrant de regarder ses coéquipiers jouer et de ne pas pouvoir aider l’équipe. Il y a une certaine forme de découragement qui peut apparaître car à chaque fois que j’ai fait des efforts pour revenir, cela m’est retombé dessus! Malgré tout, le FC Metz est bien placé pour se maintenir en Ligue 1 mais j’aimerais être plus présent.

Lyon (4e, 43 points) vient d’inscrire quatre buts face à Nancy (4-0) et Dijon (4-2) en championnat, mais également à Alkmaar (4-1) en Ligue Europa. Comment faire pour résister à l’efficacité des partenaires de Lacazette?

Lyon est une équipe un peu inconstante en championnat mais c’est certainement l’une des équipes qui joue le mieux au ballon avec un jeu combiné largement au-dessus de la moyenne de la Ligue 1. Cette formation possède en Lacazette un buteur magnifique! C’est une très bonne équipe et il est certain que pour Nancy, Dijon ou Metz, c’est délicat de se rendre là-bas. L’OL est meilleur que le FC Metz mais sur un match nous avons certainement les moyens de les inquiéter. Récemment, les Dijonnais menaient 2 à 1 à la 80e minute, donc il y a quelque chose à faire face à eux. Nous n’y allons pas en pensant que seule la défaite nous y attend.

Le classement de la Ligue 1 est autant ouvert que serré. Huit à neuf formations sont concernées par le maintien. Est-ce une bonne chose pour le FC Metz?

C’est toujours bien d’avoir beaucoup d’équipes à la lutte, personne ne se détache dans un sens comme dans l‘autre: fin mars, le FC Metz peut se retrouver à la 12e place comme à la 20e place. Nous n’avons aucune marge de sécurité et l’exemple à suivre est celui d’Angers (12e, 30 points) qui a su nous battre, puis aller gagner à Lille avant de distancer Nancy. C’est bien de se dire qu’il faudra prendre le dessus sur Caen, Bastia et Nancy mais il ne faut pas perdre de vue les matchs à disputer à Saint-Etienne ou Bordeaux: essayer d’obtenir ne serait-ce qu’un point nous laisserait dans une bonne dynamique.

Le FC Metz est-il en progrès depuis un mois?

L’équipe est certainement plus forte et efficace qu’en décembre 2016. L’effectif est de plus en plus fourni car il a enregistré des retours de blessure, des transferts et des garçons qui sont revenus de la Coupe d’Afrique des Nations. Notre jeu n’est pas forcément beau à voir mais le principal maintenant est de prendre des points: pour le beau jeu on attendra le mois de mai et le maintien en poche pour y songer. Là, c’est la course aux points qui prime!

Auriez-vous aimé que Bernard Serin, le président du FC Metz, soit aussi investi que son homologue Jean-Michel Aulas (OL) sur les réseaux sociaux comme en point presse d’après-match?

Ce n’est pas à moi qu’il faut poser ce genre de question car je ne suis pas présent sur les réseaux sociaux. Jean-Michel Aulas est impliqué à sa manière à l’OL comme Bernard Serin l’est à Metz mais de façon différente. Chaque personnage est différent: j’ai connu, pendant des années, Guy Roux à Auxerre et jamais il ne se serait jamais permis de faire ça. Il faut vivre avec son temps mais il faut aussi respecter ceux qui ne sont pas présents sur twitter. Jean-Michel Aulas, comme tout le monde, dit des vérités mais aussi des bêtises et on ne peut pas lui en vouloir.


Sur le même sujet

«Le FC Metz est bien parti pour se maintenir»
Les Messins accueillent Lyon ce vendredi (20h45) avec un milieu de terrain à remodeler et la nécessité de s’imposer à Saint-Symphorien. Vincent Hognon et ses hommes aborderont ensuite une série de matchs décisifs pour leur survie en Ligue 1. Denis Balbir présente la partie.
TOPSHOT - Metz' Senegalese forward Ibrahima Niane (R) celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Bordeaux (FCGB) at the Saint Symphorien Stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on February 8, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
«Si seulement Metz comptabilisait 21 points à Noël»
Les Messins s'en vont à Nice ce samedi (20h) pour y disputer leur troisième rencontre de championnat en huit jours. Les hommes de Vincent Hognon vont devoir retrouver de la fraîcheur et une assurance qui ne sont pas leurs points forts depuis quelques semaines. L'ex-Messin Samuel Allegro présente la partie.
Metz' French defender Thomas Delaine (L) vies with Rennes' French forward Romain Del Castillo (R) during the French L1 football match between Metz (FCM) and Rennes (Stade Rennais) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on December 4, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)