Changer d'édition

Philippe Hinschberger: «Nous devons être exemplaires à Lens»
Sport 3 min. 12.05.2016 Cet article est archivé
Avant Lens - FC Metz

Philippe Hinschberger: «Nous devons être exemplaires à Lens»

Philippe Hinschberger souhaite congratuler ses garçons comme vendredi dernier après le succès contre Tours
Avant Lens - FC Metz

Philippe Hinschberger: «Nous devons être exemplaires à Lens»

Philippe Hinschberger souhaite congratuler ses garçons comme vendredi dernier après le succès contre Tours
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 3 min. 12.05.2016 Cet article est archivé
Avant Lens - FC Metz

Philippe Hinschberger: «Nous devons être exemplaires à Lens»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le FC Metz en finit avec une saison en Ligue 2 mouvementée mais qui pourrait se finir sur une superbe joie collective ce vendredi à Lens (20h45). Philippe Hinschberger a choisi d’appeler Doukouré à la place de Sassi.

Le FC Metz en finit avec une saison en Ligue 2 mouvementée mais qui pourrait se finir sur une superbe joie collective ce vendredi à Lens (20h45). Philippe Hinschberger a choisi d’appeler Doukouré à la place de Sassi. Le billet pour la Ligue 1 se joue ce soir.

Par Hervé Kuc

Philippe, face à Lens allez-vous repartir sur la même configuration d'équipe que face à Tours (2-1)?

Plutôt et cela me semble assez logique. Doukouré remplace Sassi et c'est le seul changement dans le groupe des seize joueurs. En début de semaine, j'ai félicité les garçons pour leur succès face à Tours, une partie qui n'était pas évidente et cela nous permet d'entrouvrir la porte et nous voulons maintenant passer la tête. Il faut souligner le travail d'Hugo Cabouret (préparateur physique) qui nous amène un groupe en pleine forme à la dernière journée de championnat.

Comment jugez-vous votre dernière semaine d'entraînement?

Nous n'avons rien changé, nous avons fait des choses simples sans nous «prendre la tête» et avons pu utiliser la pelouse de Saint-Symphorien pour bénéficier des conditions optimales pour préparer ce match. Quel visage du FC Metz va-t-on amener là-bas? Il faut que ce soit le meilleur et dédramatiser l'événement. Les Lensois vont être certainement vexés de leurs trois revers de rang et leurs supporters vont les pousser. C'est un gros match à disputer.

Le RC Lens (7e, 55 points) reste sur trois défaites. Pensez-vous que votre adversaire soit démobilisé?

Le public lensois va pousser sa formation. Le RC Lens va faire son match et ne va pas jouer en marchant. Ce n'est pas à moi de commenter ce que va faire l'adversaire. Nous voulons défendre notre troisième place autrement que ce que nous pouvons entendre sur ce qui va se passer au Havre. L'équipe a une nouvelle fois hâte d'être à 20h45. Nous sommes quand même plus à l'aise que Sochaux et Evian qui vont jouer la descente en National sur cette dernière journée. On se déplace à Lens avec beaucoup d'ambition et de détermination, nous devons être exemplaires, tant dans le comportement que dans l'attitude. C'est le match à ne pas rater, et plutôt que de le rater, réussissons-le.

Quelle pourrait-être la physionomie de la rencontre?

Au début de la partie nous sommes en Ligue 1. Nous allons jouer notre match avec tout ce qu'on pourra y mettre comme ingrédients: nous restons sur une bonne dynamique, nous sommes dans l'efficacité et je ne peux en dire plus sur cette rencontre. Il nous faudra soit agir soit réagir selon ce que Lens va nous proposer.

Les supporters messins ne seront pas là. Est-ce pénalisant?

On en prend note mais on ne peut rien y faire. C'est vraiment dommage. Ils auraient été d'un apport indéniable et je suis vraiment déçu pour eux. Ce sont des personnes qui donnent de leur argent, du temps, ils prennent sur leurs congés. Si jamais cela se passe bien, ils ne pourront pas participer à la fête. Le FC Metz était largement capable d'organiser un déplacement sécurisé. C'est comme ça, a priori il y a des antécédents mais je ne me suis pas trop occupé de cela.

Clap de fin. Le FC Metz (3e, 65 points) se rend à Lens (7e, 55) pour tenter de valider son ticket pour la Ligue 1. Un partage des points suffira pour faire le bonheur du club et de ses supporters. En cas de défaite, il faudra se tourner vers Le Havre (4e, 62) qui accueille Bourg-en-Bresse (10e, 47): si les Normands venaient à s'imposer, il faudrait alors compter les buts inscrits et encaissés. Les Messins possèdent une avance de trois points et six réalisations supplémentaires qu'ils vont défendre avec ardeur face aux Sang et Or.

Pour cette 38e et dernière journée de L2, Philippe Hinschberger a choisi de rappeler Doukouré en lieu et place de Sassi au sein d'un groupe qui sait parfaitement ce qu'il lui reste à faire ce vendredi 13. A l'aller (1ère journée, 1er août), Messins et Lensois n'avaient pu se départager (0-0). Ce score va très bien aux Grenats.

Le groupe: Didillon et Oberhauser; Balliu, Milan, Rivierez, Udol, Métanire; Mandjeck, Reis, Lejeune, Ngbakoto, Candeias, Doukouré ; Bekamenga, Diallo, Kaboré.


Sur le même sujet

Les Messins s'en vont à Béziers (7e journée de L2) pour tenter de poursuivre leur échappée royale en tête du championnat. Frédéric Antonetti ne devrait guère modifier une formation qui donne pleinement satisfaction depuis six rencontres. Alain Colombo (57 ans), vainqueur de la Coupe de France 1984, préface la sortie mosellane.
Joueurs et supporters du FC Metz surfent sur la vague depuis le début de la saison.
Observateur avisé du dernier FC Metz-PSG, Stéphane Borbiconi espère que les Messins entreront beaucoup mieux dans leur match à Lorient ce samedi (20h) que cela n’a été le cas face aux Parisiens. Il mise sur un partage des points avant de recevoir Nancy le 29 avril.
Cheick Diabaté a les crocs. Ce sera un atout indispensable pour ramener quelque chose de Lorient.
Nico Braun (65 ans) est le plus grand buteur de l’histoire du FC Metz (1973-1978) et ses 98 réalisations lui permettent de jeter un regard éclairé sur la situation sportive de son équipe de cœur. Les hommes de Philippe Hinchberger (5e, 44 points) se déplacent à Clermont lundi, un adversaire qui est revenu à leur hauteur. Chaud devant!
L'artilleur a toujours le cœur grenat, ça ne veut pour autant dire que Nico Braun garde sa langue dans sa poche.
Alain Gérard a passé vingt-cinq ans à soigner les joueurs du FC Metz (1982-2007) tout en étant l'un de leurs meilleurs supporters. Il ne rate aucune des partitions messines et sera bien entendu présent ce samedi pour le match contre Lens (20h).
Durant 25 ans, Alain Gérard a soigné et a été le confident des joueurs messins.
Football / Après Lens - FC Metz
L'ex-Messin Phillipe Piette (56 ans) a suivi avec intérêt le succès lensois face au FC Metz (2-0). Il a confiance en la rigueur d'Albert Cartier pour redresser la barre face à Bordeaux puis à Marseille.
«Je suis beaucoup plus inquiet de l'avenir du RC Lens que celui du FC Metz», estime Philippe Piette.