Changer d'édition

Avant la reprise en PH (2/3): le ventre mou: plus rien à gagner, ni à perdre?
Sport 2 min. 20.02.2019 Cet article est archivé

Avant la reprise en PH (2/3): le ventre mou: plus rien à gagner, ni à perdre?

Le FC Wiltz de Jacky Mmae (à dr., en bleu) entend se bagarrer pour finir dans le Top 5

Avant la reprise en PH (2/3): le ventre mou: plus rien à gagner, ni à perdre?

Le FC Wiltz de Jacky Mmae (à dr., en bleu) entend se bagarrer pour finir dans le Top 5
Photo: Vincent Lescaut
Sport 2 min. 20.02.2019 Cet article est archivé

Avant la reprise en PH (2/3): le ventre mou: plus rien à gagner, ni à perdre?

Sauf effondrement ou sursaut hautement improbables, Wiltz, Mertert-Wasserbillig, Junglinster et Bissen poursuivront l’aventure en PH en 2019-2020. Ce quatuor est trop court pour prétendre au Top 3. Voici un petit tour du propriétaire avec l’homme fort de Wiltz, Michaël Schenk, et l'entraîneur-adjoint de l’UMW, Carlo Trierweiler.

Par Vincent Lommel

Un premier tour en deçà des attentes?

Michaël Schenk (président du FC Wiltz): «À quoi tient le football? On a perdu de bêtes points respectivement contre Bissen (1-2), Wormeldange (1-1) et Erpeldange (1-2). C’est comme ça. Le bilan de 19 points sur 39 laisse à désirer. Parler de déception est un grand mot, car, vu les blessures et absences auxquelles il a dû faire face, l’entraîneur, Dan Huet n’a jamais su aligner deux fois le même onze. Le club mise, plus que jamais, sur la jeune classe. Retrouver la BGL Ligue n’est pas prioritaire, même si nous ne cracherions pas dessus. Notre budget ne permet pas de faire des folies.»

Carlo Trierweiler (entraîneur-adjoint de Mertert-Wasserbillig): «On a signé six matches nuls: c’est trop! Même si ressasser le passé ne servirait à rien, que de points stupidement gaspillés! Contrairement aux saisons précédentes, il ne faudra pas 30 points pour reconduire son bail en PH, mais 27 suffiront. Avec 18 (sur 39), Mertert-Wasserbillig est sur le bon chemin. Je ne crains rien.»

L'ambition: terminer le plus haut possible

Michaël Schenk: «Bissen, le Swift et l’US Esch sont nos prochains adversaires à la reprise. L’occasion est belle de montrer ce dont nous sommes capables. Faute d’ambitionner une place dans le trio de tête - Mühlenbach, troisième, possède sept points de plus que Wiltz -, bagarrer pour le Top 5, et, si possible, l’atteindre, est un souhait légitime. Miguel Dachelet est le patron qui nous manquait en défense centrale, et Kevin Cossalter a du métier à revendre. Ces transferts démontrent l’envie de réaliser une excellente deuxième partie de saison. Le groupe affichera une motivation intacte.»

Carlo Trierweiler: «Les blessés, Ibrahimi et Besch sont de retour. Nous devrons faire preuve de patience avec les recrues Ada (qui débarque du Japon) et Dervisevic (qui a... une main cassée). L’ambition est de glaner dix unités face à l’US Esch, Wormeldange, Mamer, Käerjéng et Junglinster. C’est dans nos cordes. On a beaucoup discuté de l'importance du mois de reprise. La motivation sera maximale. Avant d’en découdre avec Erpeldange, on accueillera Rosport en quart de finale de la Coupe de Luxembourg début avril. Ce sera le «highlight» de la saison, il faudra être à la hauteur de l’événement. Jouer une demi-finale, ça ne se refuse pas! Quant à la compétition domestique, terminer cinquième ou sixième serait plus grisant que huitième ou neuvième. Mais ne rêvons pas du podium.»

Carlo Trierweiler, l'adjoint de Marcus Weiss à l'UMW, ne rêve plus du podium et se satisferait d'une cinquième ou sixième place finale
Carlo Trierweiler, l'adjoint de Marcus Weiss à l'UMW, ne rêve plus du podium et se satisferait d'une cinquième ou sixième place finale
Photo: Yann Hellers

Les plus et les moins des clubs du ventre mou

  • FC Wiltz 71

Les plus: les arrivées des Belges Dachelet et Cossalter.

Le moins: talentueux, les jeunes manquent de régularité.

  • Union Mertert-Wasserbillig

Le plus: un effectif qui se connaît et joue ensemble depuis longtemps.

Le moins: le derby contre Rosport en Coupe trotte dans les têtes.

  • Jeunesse Junglinster

Les plus: surfer sur la dynamique positive du premier tour et une très bonne préparation hivernale.

Le moins: la blessure du défenseur Koljenovic est un coup dur.

  • Atert Bissen

Le plus: jouer dans de nouvelles installations est un incroyable «boost».

Le moins: les blessures d’Esgaio et du capitaine Goncalves.


Sur le même sujet

Raphael Duarte (Canach), entraîneur et étudiant en histoire
Agé de 22 ans, l'entraîneur de Canach, Raphael Duarte est l’un des plus jeunes de sa corporation. Etudiant en histoire à l’université de Luxembourg, il a succédé à Olivier Ciancanelli à la reprise en janvier. Une double casquette qu’il essaie de gérer au mieux.
Raphael Duarte coach de Canach / Football Promotion d'Honneur, Luxembourg  / Journée 21 /  Saison 2018-2019 / 14.04.2019 / Atert Bissen vs Jeunesse Canach  / Terrain ZAC Klengbousbierg à Bissen / Photo : Michel Dell’Aiera
Avant la reprise en PH (1/3): la bagarre pour le maintien
Après deux mois et demi d'hibernation, la PH reprend ses droits ce dimanche. Canach, Mamer, Sandweiler, Wormeldange et Erpeldange pointent aux cinq dernières places. Objectif: éviter les places de descendants (13e et 14e) et de barragistes (11e et 12e). Claude Pundel et Albert Reeff respectivement présidents de Wormeldange et d’Erpeldange se confient.
Daniel da Cunha, FC 72 Erpeldange / Foto: Stéphane Guillaume
Michaël Schenk (Wiltz): «Nous devons viser le Top 5»
«Vu le retard que nous accusons sur le trio de tête, il ne faut plus rêver de la BGL Ligue. L’objectif est une place dans le Top 5», assure Michaël Schenk, le président du FC Wiltz 71. Modeste huitième, Wiltz doit encore rencontrer Canach et Mertert-Wasserbillig avant la trêve.
38 Fussball FC Wiltz 71 am 12.10.2015 neue Spielfelder des FC Wiltz71 in Poetz Weidingen (Wegdichen) Michael SCHENK Praesident (ff)
Promotion d'Honneur: Dan Huet (Wiltz): «On est dans la course»
Descendant de BGL Ligue, Wiltz a connu un été agité avec seize arrivées et quinze départs. L’opération «reconstruction» requiert du temps. «Nous sommes dans la course au top 5», assure l’entraîneur Dan Huet. Le derby contre Etzella s’annonce indécis lundi soir.
Dan Huet (FC Wiltz 71 - Coach) / Fussball Ehrenpromotion Luxemburg, 4. Spieltag Saison 2016-2017 / 11.09.2016 / US Sandweiler - FC Wiltz 71 / Stade Norbert Hubsch / Foto: Yann Hellers