Changer d'édition

Avant la reprise en BGL Ligue (4) : La course à l'Europe
Sport 2 min. 04.08.2016 Cet article est archivé

Avant la reprise en BGL Ligue (4) : La course à l'Europe

Martin Onitiveros et Patrick Stumpf ont pris part à l'aventure européenne de la Jeunesse cet été. Les Eschois sont décidés à revivre cette expérience en 2017.

Avant la reprise en BGL Ligue (4) : La course à l'Europe

Martin Onitiveros et Patrick Stumpf ont pris part à l'aventure européenne de la Jeunesse cet été. Les Eschois sont décidés à revivre cette expérience en 2017.
Photo: Fernand Konnen
Sport 2 min. 04.08.2016 Cet article est archivé

Avant la reprise en BGL Ligue (4) : La course à l'Europe

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
A côté du Big Three composé du F91, Fola et de Differdange, les places sont chères et il apparaît bien difficile pour les autres formations de l'élite de venir bousculer la hiérarchie. Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dressent l'état des lieux.

(ER) - A côté du Big Three composé du F91, Fola et de Differdange, les places sont chères et il apparaît bien difficile pour les autres formations de l'élite de venir bousculer la hiérarchie. Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dressent l'état des lieux.

Pour évoluer la saison prochaine sur la scène européenne, il faudra soit terminer au minimum sur la 3e marche du podium ou remporter la Coupe de Luxembourg, Face aux poids lourds du championnat que sont Dudelange, le Fola et Differdange, c'est un sacré défi à relever.

Quatrième du défunt championnat, la Jeunesse a retrouvé l'Europa League grâce au doublé du F91. Pour les Bianconeri, l'objectif cette saison est de faire mieux mais les joueurs de la Métropole du Fer ont-ils les moyens de progresser?

Olivier Ciancanelli y croit: "Carlo Weis a géré le recrutement, il a fait venir des hommes qu'il a côtoyés au RM Hamm Benfica, il veut construire quelque chose sur le long terme, il y a de la qualité dans ce groupe. Pourquoi la Jeunesse ne peut-elle pas ambitionner de finir sur le podium?"

Marc Thomé est moins catégorique: "La Jeunesse a fini assez loin du podium l'an dernier (à 9 points de Differdange). L'équipe a complètement changé durant l'été, il faut lui laisser un peu de temps pour que la mayonnaise prenne. Mais c'est clair que l'entraîneur dispose du cadre qu'il voulait".

Sous la houlette de son nouveau coach Fabien Tissot, le Progrès ambitionne de retrouver la Coupe d'Europe en fin de saison.
Sous la houlette de son nouveau coach Fabien Tissot, le Progrès ambitionne de retrouver la Coupe d'Europe en fin de saison.
Photo: Fernand Konnen

Sixième en mai dernier, à 19 points de la 3e place, le Progrès est en reconquête. Les Jaune et Noir doivent une revanche à leurs sympathisants. "Il y a eu pas mal de changements durant l'été. Sur papier, c'est une équipe qui pratique un bon football mais cela manque de vitesse. Offensivement, il y a de quoi faire avec les frères Thill, Menaï, Garos, Cassan ou encore Lafon. Ce groupe doit pouvoir tirer son épingle du jeu", estime Thomé.

Quant à Ciancanelli, qui avait conduit le Progrès en Europa League en 2014-2015, il partage l'analyse de l'ancien mentor de Grevenmacher et de Differdange: "Le Progrès doit redevenir européen. C'est le but que le club s'est fixé depuis mon départ. Sur papier, il s'agit d'une belle équipe mais la réalité du terrain est parfois différente".

Conclusion

Outre le duo Jeunesse-Progrès, d'autres cercles ambitionnent logiquement de progresser dans la hiérarchie. A la suite d'un recrutement ciblé et qualitatif, le Strassen de Patrick Grettnich pourrait venir se mêler à la course à l'Europe tout comme le Racing.

"Si l'association Jahier-Osmanovic répond aux attentes, il faudra compter avec le club de la capitale", prédit Thomé. Et Ciancanelli d'ajouter: "La course à l'Europe est un long sprint, parfois cela se joue à peu de choses, il faut aussi un brin de réussite à un certain moment".    


Sur le même sujet

Avant la reprise en BGL Ligue (3) : Qui sera la révélation de la saison?
Après les promus et la lutte pour le maintien, gros plan sur l'éventuelle révélation de la saison. Cinquième la saison dernière Strassen avait fait souffler un vent de fraîcheur sur la compétition. Les hommes de Patrich Grettnich vont-ils confirmer? Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dévoilent leur pronostic.
Après un exercice agité la saison dernière, le Racing va-t-il retrouver la sérénité?
Avant la reprise en BGL Ligue (1) : Les promus à la loupe
A quelques jours de la reprise de la BGL, Marc Thomé et Olivier Ciancanelli dressent l'état des lieux sur les forces en présence. Premier rendez-vous avec les nouveaux venus. Deux retours, Käerjéng et Canach, et un novice, l'Union Titus Pétange, les promus 2016-2017 sont-ils aussi forts que leurs devanciers de la saison dernière?
Après avoir dominé la Promotion d'Honneur, l'UNK a connu un été agité avec le départ de plusieurs éléments.