Changer d'édition

Avant la 26e journée de Ligue 1: Stéphane Borbiconi: «Dossevi est à la base du renouveau du FC Metz»
Stéphane Borbiconi espère fortement que Mathieu Dossevi (photo) sera présent samedi face à Troyes

Avant la 26e journée de Ligue 1: Stéphane Borbiconi: «Dossevi est à la base du renouveau du FC Metz»

Stéphane Borbiconi espère fortement que Mathieu Dossevi (photo) sera présent samedi face à Troyes
Sport 4 min. 14.02.2018

Avant la 26e journée de Ligue 1: Stéphane Borbiconi: «Dossevi est à la base du renouveau du FC Metz»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les Messins s’en vont à Troyes ce samedi (20h) pour y disputer un match à très fort enjeu. Une défaite précipiterait les hommes de Frédéric Hantz dans un gouffre d’incertitudes et leur ôterait une grande partie de leurs espoirs ressuscités. Stéphane Borbiconi revient sur le revers face à Montpellier et évoque les choix de l’entraîneur.

Les Messins s’en vont à Troyes ce samedi (20h) pour y disputer un match à très fort enjeu. Une défaite précipiterait les hommes de Frédéric Hantz dans un gouffre d’incertitudes et leur ôterait une grande partie de leurs espoirs ressuscités. Stéphane Borbiconi revient sur le revers face à Montpellier et évoque les choix de l’entraîneur.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Stéphane, le FC Metz a donné l’impression de pouvoir jouer toute la nuit sans être à même de marquer le moindre but face à Montpellier (0-1). Etes-vous d’accord avec nous?

Le haut niveau demande d’être efficace dans les deux surfaces de réparation. Nolan Roux a bénéficié d’une excellente possibilité en première période, puis Danijel Milicevic a eu la balle d’égalisation au cours du second acte. En Ligue 1, tu n’as pas trente-six occasions de marquer dans un match et le sort d’une rencontre peut effectivement se jouer sur ces deux actions. Néanmoins, j’ai vu un FC Metz avec de l’envie et de la détermination.

Avez-vous été surpris par la défense à cinq éléments alignée par Frédéric Hantz au coup d’envoi?

L’entraîneur grenat avait décidé de refaire ce qui avait très bien fonctionné à Montpellier à l’aller (3-1). Une défense renforcée face à un adversaire costaud qui joue de la même manière à domicile comme loin de chez lui. En fait, tout dépend de l’animation de jeu choisie et je suppose que Frédéric Hantz voulait aussi contrer la puissance du Montpelliérain Sio dans l’axe. Dans ce système, Balliu et Palmieri avaient un rôle important car ils se doivent de fournir un apport offensif majeur. Balliu, je l’ai trouvé pas trop mal, mais Palmieri accuse encore un déficit physique.

Stéphane Borbiconi: «J’approuve les techniciens qui n’hésitent pas à changer leur équipe après quinze minutes de jeu s’ils s’aperçoivent que les joueurs sont dans la difficulté»
Stéphane Borbiconi: «J’approuve les techniciens qui n’hésitent pas à changer leur équipe après quinze minutes de jeu s’ils s’aperçoivent que les joueurs sont dans la difficulté»

Georges Mandjeck est sorti du terrain après seulement trente-huit minutes de jeu face aux Montpelliérains. Comprenez-vous ce choix fort de la part technicien mosellan?

Montpellier menait (1-0, 24e, Sio), et je me suis dit qu’il fallait changer quelque chose. C’est donc un choix tactique opéré par l’entraîneur, qui a préféré lancer Milicevic pour apporter de l’allant offensif et une touche technique à sa formation. J’approuve également les techniciens qui n’hésitent pas à changer leur équipe après quinze minutes de jeu s’ils s’aperçoivent que les joueurs sont dans la difficulté. Georges Mandjeck a perdu le ballon qui amène le but et psychologiquement, cela aurait été dur pour lui de poursuivre. Sa perte de balle a mis un coup de couteau à l’équipe.

Sans Matthieu Dossevi, le FC Metz (20e, 18 points) peut-il réussir l’opération maintien?

Voilà un joueur qui arrive à se mettre en valeur au sein d’une formation à la peine. Je suis fan de ce garçon. Ses prises de balle, ses coups de rein et sa faculté à centrer apportent un grand plus à l’ensemble messin. Il est à la base du renouveau du FC Metz. Son absence a été une perte pour l’équipe et même l’adversaire doit se dire que c’est un sacré client et que face à lui on ne va pas forcément rigoler. Il devrait théoriquement être présent face à Troyes, en tout cas je l’espère fortement.

Eiji Kawashima, le rempart grenat, est-il à la hauteur de vos espérances? Est-il fautif sur le but inscrit par Montpellier?

Il est difficile de juger, car le ballon arrive vite devant son but. Eiji possède de l’expérience, et il a déjà été décisif plusieurs fois. La défense n’était pas en place face à Montpellier sur le but encaissé. Il faut de la stabilité à ce poste et un gardien ne peut pas avoir une tonne de pression sur ses épaules à chaque partie et se dire «tiens, ce soir si je ne suis pas bon je risque de me retrouver sur le banc lors de la prochaine journée!».

Troyes-Metz c’est ce samedi (26e journée). A force de dire que chaque match est important, on y arrive finalement…

Oui, et cette fois tout le monde en a conscience. Il y a quand même sept points de retard à combler et Metz est dans l’obligation de s’imposer à Troyes (19e, 24). Si tu t’inclines face aux Troyens, c’est fini tu ne les reverras plus. Même en cas de partage des points, la situation sera compliquée. Ensuite, il faudra aller à Guingamp et recevoir Toulouse. Il faudra aller chercher des succès là ou personne ne t’attend. Le plus dur moralement pour le FC Metz depuis des mois est de se dire que même en cas de succès tu resteras à la dernière place de la Ligue 1. Moi, quand j’étais joueur et que le club jouait pour ne pas descendre, on comptait deux ou trois points de retard sur le ou les premiers survivants mais là le fossé est important.


Sur le même sujet

Gaby Dalvit: «Les 10 buts de Roux valent les 24 de Cavani»
Gaby Dalvit suit l’actualité du FC Metz de près. Le vice-président d’Amnéville commente les prestations messines pour France Bleu Lorraine Nord. Technicien dans l’âme, il n’a pas apprécié l’attitude de Kombouaré face à Hantz et prévoit un succès grenat devant Toulouse ce samedi.
Nolan Roux plaît à Gaby Dalvit. Non seulement pour son efficacité devant les buts adverses mais aussi pour son comportement.
Ibrahima Niane: «Le FC Metz va s'en sortir»
Les Messins s’en vont à Guingamp samedi (20h) pour tenter de rallumer la flamme. Ibrahima Niane (19 ans le 11 mars prochain) pourrait apporter sa vitesse, son culot et son sens du but à un ensemble grenat qui en manque singulièrement. Le FC Metz (20e, 18 points) est dans de sales draps et il le sait.